A Vendre A LouerA Vendre A Louer
Retour aux annonces
1 / 13

Appartement de 3 pièces à Carquefou

1 230 €
CC / mois

Surface 182 m²

Pièces 3

Chambres 2

Étage 1er

Carquefou (44470)

AJP THOUARE

8 RUE DE CARQUEFOU Thouaré-Sur-Loire (44470)

Fiche du professionnel

Ce qu'en dit le professionnel

Référence : 854

Dans un cadre privilégié, dans l'enceinte du château de la Seilleraye, au calme, à 5 kms du centre de Thouaré. Appartement de type 3 au 1er étage, très lumineux, belle hauteur sous plafond. Il offre une vaste pièce de vie de 75 m², sur tomettes double exposition, avec cuisine américaine aménagée équipée d'une plaque de cuisson et d'une hotte, 1 chambre de 30 m² sur parquet Versailles avec sa salle de bains privative et son grand dressing, 1 chambre de 55 m² avec salle d'eau privative et grand dressing, place de parking privée, vue sur jardin à la française. Les charges incluent l'eau froide et l'entretien du parc et des communs. Disponible. Mandat en délégation. Non soumis au DPE. Demander plus d'informations

Les points clés

  • Disponible
  • Surface Carrez : 182 m²

Intérieur

  • Type chauffage : Électrique
  • Nature chauffage : Individuel
  • Salle de bain
  • Salle d'eau
  • Séjour : 75 m²
  • Toilette

Extérieur

  • Parking

L'immeuble

  • Digicode

Loyer charges comprises : 1 230 € / mois


Honoraires TTC à la charge du locataire : 1 638 €

Dont :

Réalisation état des lieux : 546 €

Barème des honoraires : Voir les tarifs


Dépôt de garantie : 1 053 €

Votre temps de trajet

Estimez votre temps de trajet approximatif :

Saisir une destination
-
-
-

Les diagnostics énergétiques

Consommation énergétique

Emissions de gaz à effet de serre

AJP THOUARE

N° SIRET : 75287410700069

8 RUE DE CARQUEFOU Thouaré-Sur-Loire (44470)

Fiche du professionnel
Par téléphone
Par mail
Nom
Téléphone
Email

Notre utilisation de vos données et vos droits

AJP THOUARE

Appartement de 182 m² à Carquefou - 1 230 €

(1) HCA: Honoraires Charge Acquéreur (2) Loyer mensuel charges comprises. (3) Loyer mensuel hors charges.

Retour en haut de page