Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Voilà pourquoi…

Les vendeurs sont-ils en position de force sur le marché immobilier ? C’est ce que semble révéler la 26ème édition de l’Observatoire du moral immobilier.

Deux chiffres suffisent à expliquer vos difficultés à trouver le logement de vos rêves : vous êtes 3,5 millions à être à la recherche d’un bien à acheter… Contre 2 millions de vendeurs. Un rapport de force qui est d’autant plus flagrant dans les grandes villes, à l’image de Paris, Lyon ou Bordeaux, où l’offre d’appartements est bien inférieure à la demande.

Des taux bas = des acheteurs pressés

Les taux bas de crédits immobiliers sont l’une des explications : d’après l’Observatoire du moral immobilier, 80 % des acquéreurs potentiels les trouvent attractifs. En conséquence, ceux qui souhaitent devenir propriétaires espèrent le faire vite, tant qu’emprunter reste intéressant et avant une remontée des taux.

Des biens manquants et des prix trop élevés

Les autres freins concernent le type de bien et les tarifs : les trois quarts des personnes à la recherche d’un logement à acheter ne trouvent rien qui corresponde à leurs attentes, et 59 % estiment que les prix sont « encore plus irréalistes que l’année dernière ». Résultat : lorsqu’un bien intéressant et abordable se libère, il ne reste pas très longtemps sur le marché ! Le marché de l’ancien notamment est tendu, avec 52 % des recherches contre 23 % pour le neuf, un quart des acquéreurs hésitant encore.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 57
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire