Vous avez dit performance énergétique ?

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’Ademe, vient de publier son baromètre annuel. Il met en exergue le fait qu’aujourd’hui, les Français sont davantage soucieux de leur porte-monnaie que de leurs dépenses énergétiques.

Portant sur le comportement des ménages français à l’égard de la performance énergétique de leurs logements, l’étude réalisée par l’Ademe souligne que pour l’heure, les Français sont bien plus soucieux de la maîtrise de leur budget que des questions écologiques.

 

Dans un contexte économique morose,  les Français se recentrent sur leurs dépenses et accordent moins d’attention aux questions environnementales. Ainsi, cette enquête révèle  que les Français sont aujourd’hui de moins en moins préoccupés par les problèmes liés à la pollution (38%) que par les inégalités sociales qui soucient 43% des personnes interrogées et plus de la moitié des ménages estiment en 2011 que « les gestes individuels pour lutter contre l’effet de serre sont inefficaces ». Dans une conjoncture tendue et dont l’avenir est incertain, cette étude souligne également que l’intérêt que portent actuellement les ménages à la réduction des dépenses énergétiques est avant tout conditionné par une nécessité économique : celle de réduire leurs factures. Si hier, les ménages français y voyaient certes un intérêt financier, ils  souhaitaient avant tout améliorer les performances énergétiques de leurs logements afin  de gagner notamment en « confort ». La tendance s’est aujourd’hui inversée. Crise oblige. Et, l’une des répercussion est aussi que les travaux entrepris dans la perspective d’améliorer les performances énergétiques ont reculé entre 2010 et 2011, ce, malgré une hausse des DPE (Diagnostics de Performance Energétique) réalisés en 2011.
Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire