Ventes immobilières aux enchères : le bon plan ?

En plus de procurer une bonne dose dadrénaline, la vente aux enchères offre la possibilité de réaliser quelques bonnes affaires. Encore faut-il bien comprendre le mode de fonctionnement de cet achat et ne pas se laisser griser !

La vente aux enchères immobilière est un mode de transaction qui existe depuis longtemps mais qui reste encore assez confidentiel. Le principe ? Certains biens sont mis en vente non pas par des particuliers ou des agences mais par le biais de notaires, de l’Etat ou de tribunaux. Des maisons, appartements, terrains ou même parfois des biens plus rares et atypiques (châteaux, bâtiments industriels…) qui ont fait l’objet d’une décision notariale ou judiciaire (une saisie par exemple), avant d’être remis sur le marché avec des décotes pouvant dépasser les 50 % de leur valeur réelle. L’intérêt de cette remise : attirer les clients pour faire grimper les enchères !

Pas de rétractation possible

Pour éviter de s’enflammer, les acquéreurs intéressés ont tout intérêt à préparer leur affaire en se fixant un budget à ne pas dépasser ; consulter le cahier des charges du bien que doit obligatoirement fournir le responsable de la vente ; et demander à le visiter. Le jour-même, le déroulé est classique pour ce type de transaction, avec une enchère remportée lorsque plus aucun enchérisseur n’annonce une nouvelle offre de prix. A l’issue de la séance, le transfert de propriété est effectué et le nouveau propriétaire le devient officiellement une fois le paiement finalisé. Attention : il n’existe pas de délai de réflexion ni de rétractation. Si l’enchère est financée par un prêt qui n’est finalement pas accordé, le bien sera remis en vente. Ces enchères sont organisées chaque mardi à Paris et une fois par mois en région.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire