Un site Internet qui débusque les maisons hantées

 

Un américain a lancé un site Internet d’un genre particulier. Son objectif : informer les candidats à l’achat si le bien qu’ils convoitent a été le théâtre de mort criminelle, accidentelle ou naturelle, et par conséquent de savoir s’il est potentiellement occupé par des esprits.

Pas moins de 4,5 millions de maisons seraient potentiellement hantées aux États-Unis, d’après le créateur du site DiedInHouse, Roy Condrey. Comment cet habitant de Caroline du Sud est-il arrivé à cette découverte ? En compilant certificats de décès, faits divers et rapports de police mis en ligne depuis les années 80. Pour savoir si le bien convoité est potentiellement hanté, il suffit d’entrer l’adresse dans le moteur de recherche du site. Il est également possible de s’informer sur les incendies survenus, les activités chimiques enregistrées ou encore de savoir s’il y a eu de la drogue dans les lieux. Pour accéder à toutes ces données, les internautes doivent payer 11,99 $ (11 €) pour une seule requête. Le site prévoit tout de même un système de prix dégressif en fonction du nombre d’adresses recherchées.

Des maisons hantées en France ?

Aucun site équivalent n’existe en France alors que 46 % des Français croient aux fantômes et aux esprits, d’après une étude publiée par A Vendre A Louer en 2014. Les femmes sont même 53 % à être sensibles à ces questions. Et au moment d’acheter un bien immobilier, une sur dix s’interroge sur les morts survenues dans les logements qu’elle visite. Si elles se retrouvaient face à face avec un fantôme ou un esprit, 30 % des Françaises déménageraient ou feraient appel à un professionnel tel qu’un exorciste ou médium. Une opportunité d’affaire originale pour le secteur de l’immobilier pourrait donc bien être à saisir dans l’Hexagone.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire