Solibail revient sur le devant de la scène

Rien qu’en Ile-de-France, 32 000 personnes ont déjà bénéficié de Solibail. Pourtant, malgré les avantages qu’il présente pour les propriétaires, ce dispositif d’intermédiation locative est encore méconnu. Un état de fait auquel le gouvernement compte bien remédier.

Comment ça marche ?

Solibail est un dispositif destiné à aider les familles aux revenus modestes à se loger. Le propriétaire qui choisit de se tourner vers Solibail loue son appartement ou sa maison à une association, qui s’occupe de trouver un locataire correspondant aux critères et de verser le loyer au bailleur.

S’il existe depuis plusieurs années, le gouvernement a décidé récemment de mettre l’accent dessus en lançant une campagne de communication afin d’inciter les propriétaires à envisager cette alternative au marché classique.

Quels avantages ?

Outre le fait de s’inscrire dans une démarche solidaire, le dispositif présente quatre principaux avantages pour les propriétaires. Au niveau fiscal d’abord, puisqu’il est possible de déduire, sous certaines conditions, jusqu’à 85 % sur les revenus locatifs, et éventuellement de toucher une prime de 1 000 euros.

Ensuite, il n’y a pas de risque de loyers impayés, car l’association concernée garantit le paiement des loyers, dont le montant est fixé en fonction des prix du marché.

Les démarches administratives sont elles aussi gérées par l’association, ce qui simplifie la vie du bailleur.

Enfin, ce dernier est assuré de récupérer son bien en bon état, puisque là encore, l’association qui sert d’intermédiaire s’occupe de tout, y compris des travaux d’entretien régulier.

Vous souhaitez en savoir plus sur les dispositifs d’aides à la location ? Rendez-vous ici !

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

2 Commentaires

  • Orson 23 mai 2018   Répondre →

    Le bailleur est assuré de récupérer son bien en bon état ? Non mais c’est une plaisanterie ?
    Les “assos” qui s’engagent dans cette démarche d’intermédiateur n’ont aucune compétence en matière de location immobilière : attention au “retour de manivelle”…!
    De plus, ce dispositif dévalorise un bien voué à la location, puisqu’un investisseur va évidemment raisonner en “rentabilité” et calquer son offre en rapport avec le loyer payé ! C’est donc le vendeur qui sera le couillon dans l’affaire…!

  • Craon 23 mai 2018   Répondre →

    Le bailleur est assuré de récupérer son bien en bon état ? Non mais c’est une plaisanterie ?
    Les “assos” qui s’engagent dans cette démarche d’intermédiateur n’ont aucune compétence en matière de location immobilière : attention au “retour de manivelle”…!
    De plus, ce dispositif dévalorise un bien voué à la location, puisqu’un investisseur va évidemment raisonner en “rentabilité” et calquer son offre en rapport avec le loyer payé ! C’est donc le vendeur qui sera le couillon dans l’affaire…!

Laisser un commentaire