Le PTZ ne disparaîtra pas l’an prochain

Le Prêt à taux zéro (PTZ) devait s’arrêter le 31 décembre 2017, mais Julien Denormandie, secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, a annoncé qu’il serait reconduit en 2018.

Le Prêt à taux zéro a encore de beaux jours devant lui, avec quelques ajustements. Alors que les conditions avaient été assouplies, menant à 120 000 ménages bénéficiaires l’an dernier, soit deux fois plus qu’en 2015, il va être recadré pour 2018. Ainsi, il ne sera plus applicable que dans les zones tendues, celles où il y a beaucoup plus d’acquéreurs potentiels que de logements sur le marché. A l’heure actuelle, le montant du PTZ dépend déjà de l’endroit où se situe le bien à acheter. Le gouvernement doit présenter le vendredi 22 septembre sa stratégie pour le logement, qui devrait révéler les zones concernées par le PTZ 2018.

Prêt aidé qui vient en complément d’un autre emprunt, le PTZ est destiné aux primo-accédants sous conditions de ressources. Il ne concerne que les logements neufs, ou anciens avec travaux à effectuer à hauteur de 25 % du montant de l’achat, ce qui représente un frein selon les professionnels du secteur et explique qu’il fonctionne mieux dans le neuf que dans l’ancien. Sa durée de remboursement notamment est intéressante : elle dépend des revenus de l’emprunteur, mais bénéficie d’une période de différé qui peut être de 5, 10 ou 15 ans. La période de remboursement, quant à elle, varie entre 10 et 15 ans.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire