Propriétaires : pourquoi baisser les loyers peut s’avérer être une bonne opération

En matière d’immobilier locatif, nul besoin de chercher à proposer le loyer le plus haut possible. Dispositifs fiscaux et stratégies sur le long terme doivent vous permettre au contraire d’envisager un coup de pouce au locataire et de baisser les loyers. 

Pour profiter de la Loi Cosse

« Louer abordable », c’est le crédo de la loi Cosse qui s’applique depuis le 1er janvier 2017 et jusqu’au 31 décembre 2019. Concrètement, ce dispositif permet au propriétaire d’obtenir une déduction fiscale sur les revenus locatifs (de 15 à 85 % en fonction de la zone géographique) en échange d’une baisse de loyer. Cet abattement fiscal est accordé contre la signature d’une convention avec l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), dans laquelle le propriétaire s’engage en ce sens.

Pour un cash flow positif

Le cash flow désigne la différence entre vos rentrées d’argent (les loyers) et les dépenses (mensualités d’emprunt, assurance, taxes, impôts et travaux éventuels). Or, si le loyer est trop haut, cela provoque automatiquement une déclaration sur les revenus fonciers plus importante et donc plus d’impôts à payer. Mieux vaut donc procéder à un juste calcul, avec un cash flow positif mais pas abusif pour éviter d’avoir trop d’argent à reverser in fine.

Pour limiter les risques de vacance locative

Enfin, louer moins cher permet aussi de trouver des locataires plus facilement. Conséquence direct : moins de vacance locative, pas de longue période sans percevoir de loyer, vous pouvez donc vous passer d’une assurance contre la vacance ou la carence locative.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1

Articles similaires

5 Commentaires

  • Propriodesabusé 28 mars 2018   Répondre →

    J’ai beaucoup lu de commentaires sur la guerre locataire/propriétaire. J’ai été locataire et je suis maintenant propriétaire (par héritage) d’un ancien hotel que mon père a mis plus de 3 ans à rénover tous les soirs après son travail pour découper en plusieurs appartements. Je loue des appartements de 30m2 pour un loyer de 200euros (je n’ai pas l’impression d’arnaquer les gens). Ces logements sont loués la plupart du temps à des gens au RSA (je n’ai rien contre). Je peux vous assurer que j’en ai vu de toutes les couleurs. Je peux écrire un livre de toutes les degradations que j’ai pu voir. Je n’accepte pas les animaux dans les logements car à mon sens c’est trop petit pour l’épanouissement d’un animal. Qu’à cela ne tienne, les locataires sont au dessus de ça. J’ai un locataire actuellement qui a un pitbull qu’il ne sort jamais. Il ouvre juste la fenêtre et le chien fait ses besoins sur le toit. J’en ai un autre qui a un rotweiller qui hurle toute la journée et qui a déjà dévoré la porte, et un autre qui a 2 chats et vu l’odeur autant dire qu’ils n’ont pas de litière.
    J’ai le locataire qui part sans payer (resté 3 mois payé uniquement 1 mois) mais qui me laisse une fuite d’eau en cadeau et qui n’a jamais sorti ses poubelles et dont la moitié était étalé par terre (5h de menage).
    J’ai eu le mec qui trouve marrant d’agrafer l’ensemble du mur (j’ai du refaire la tapisserie), j’ai celui qui se branche sur les communs (ah bon faut payer l’électricité?)… Ca se sont uniquement les anecdotes de l’année.
    J’ai eu l’infirmier, en charge de l’hygiène à l’hôpital, qui m’a rendu un appart avec une salle de bain immonde et moisie, un matelas jaune (ah bon il faut protéger le matelas? Pensez y la prochaine fois que vous irez à l’hôpital).
    J’ai eu des qui gens qui travaillent, qui ne travaillent pas, des jeunes, des vieux, des couples, des femmes, des hommes mais je n’ai surtout jamais eu de gens qui se sont dit certes ce n’est pas chez moi mais je vais entretenir comme si c’était chez moi (a priori la plupart des gens aime l’idée de vivre dans une porcherie et pense qu’aucun travaux d’entretien ne leur incombe. On dégrade et on part. Tous leur est dû mais eux ne doivent rien) .
    A priori beaucoup de locataires ont beaucoup de choses à redire (de memoire personne ne les as obligé à louer tel ou tel logement et encore moins à y rester). Je ne leur souhaite donc qu’une chose, qu’ils deviennent un jour à leur tour propriétaire et qu’ils aient leur sosie comme locataire. Je doute alors que la chanson soit la même.
    En attendant si quelqu’un sait où se trouve le nid des gens correctes qu’il n’hésite pas à me contacter, je serais ravi d’en rencontrer !!!

    • Juliana 30 mars 2018   Répondre →

      Mais si, les gens honnêtes, sérieux et propres existent, j’en fais partie. Par contre, j’ai cherché désespérément un logement à prix “correct” sans en trouver…. pour se loger il faut gagner 3 fois le prix du loyer, c’est ce qu’on n’arrête pas de me seriner. Or tout le monde sait que les retraités ont des revenus de misère. Donc, pas d’autres alternatives que d’acheter une caravane. Je comprends pourquoi tant de personnes se retrouvent SDF !!! Quel monde pourri !

  • blabla 24 mars 2018   Répondre →

    Je ne doute pas qu’il y ait des locataires abusifs, mais les proprios ne sont pas en reste. Quand on loue des logements exigus , mal fichus, sans double vitrage, avec des fenêtres antédiluviennes et des grilles-pains comme radiateur à 3/4 d’un smic, faut pas non plus vraiment s’étonner d’avoir des locataires qui se soucient peu du propriétaire, voire qui mentent sur leurs revenus et leur situation professionnelle, parce que sinon, ils ne trouveront tout simplement rien …

  • charles 10 mars 2018   Répondre →

    avec des locataires qui detruisent le bien,qui partent avec des ardoises!!!qui sément le binz dans la residence,que vous ne pouvez pas mettre dehors…meme avec des avocats qui se paient sur le cochon, les impots qui ne cessent de monter des allocataires qui ne s’assurent pas ou 1 an….QUI FOURNISSENT DES FAUX,plus les impots..de quoi dégouter d’etre proprio!!qui sont souvent des petits epargnants!vendons tous nos biens et profitons de la vie!

  • Ekoloman 7 mars 2018   Répondre →

    Bonjour
    A savoir que les propriétaires passent désormais souvent via des assurances mais que ces dernières par leurs critères administratifs refusent des locataires selon leur statut social, même si ces dernier peuvent assumer le loyer. Exemple, des gens au RSA qui ont en plus une aide au logement de la CAF qui vire directement 65% ou plus du loyer chaque mois en direct au propriétaire. C’est d’ailleurs un probléme dans certaines villes ou effectivement les locaux restent vides longtemps donc sans rentabilité, d’autant plus que la plupart des logements locatifs ne sont pas aux dernières normes thermiques ce qui fait que les locataires assument ensuite des charges supérieures et des factures de chauffage trés élevées. A force de tout vouloir les propriétaires ne louent plus à personne alors que socialement la demande explose en face. Les demandes de garanties envers les locataires sont hors de la logique désormais et les logements dits sociaux sont aussi bien plus entretenus et isolés et rénovés désormais que ceux des propriétaires privés qui n’investissent plus dans leurs logements vu leurs âges et qui deviennent des passoires thermiques.
    Slt

Laisser un commentaire