Prix de l’immobilier : le calme après la tempête ?

L’année 2011 a été marquée du sceau d’une forte hausse des prix de l’immobilier, notamment dans l’ancien. En ce début de nouvelle année, la majorité des professionnels tablent sur un net ralentissement des transactions et des prix.

Peut-être pouvons-nous lâcher un « ouf! » de soulagement…La flambée des prix de l’immobilier amorcée en 2011 semble derrière nous…Mais ne crions pas trop vite victoire, car chacun le sait, le marché immobilier peut facilement jouer avec nos nerfs et fluctue au gré de la conjoncture.

Quoiqu’il en soit, quelques signes permettent d’avoir des lueurs d’optimisme. La FNAIM ( Fédération Nationale  des Agents Immobiliers) ainsi qu’une grande partie des professionnels de l’immobilier (sauf le réseau Century 21) tracent les perspectives d’une baisse non seulement des transactions mais aussi des prix au m2 pour l’année 2012. Pour appuyer leurs prévisions, ces experts du marché évoquent une accumulation de paramètres qui mettront, selon eux, un sérieux coup de frein au secteur. Ils citent tout d’abord la hausse des taux des crédits immobiliers, celle-ci ayant déjà été amorcée à la fin du troisième trimestre 2011 mais aussi un octroi des crédits plus difficile ou encore la suppression du dispositif PTZ+ pour les logements anciens. A cela s’ajoutent, la réforme de la taxation sur les plus-values réalisées lors de la vente de la résidence secondaire, un contexte électoral en ligne de mire jamais très favorable aux transactions immobilières, la fin annoncée de la loi Scellier, l’augmentation de la TVA notamment sur les travaux de rénovation, passant alors de 5,5% à 7%…

Autant de mesures qui risquent de porter préjudice au secteur et les professionnels prédisent une chute des transactions de l’ordre de 15% environ par rapport à 2011 quand les prix dans l’ancien devraient, eux, afficher une baisse moyenne de 5%. Ces pronostics vont-ils modifier vos projets ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

21 Commentaires

  • Xav 4 février 2012   Répondre →

    @Soph
    Vous écrivez
    “tu t es trompé de régime ici on a le droit de pas être tous pauvres ! ”
    Eussiez vous répondu:
    “Nous avons tous le droit d’être riche”
    j’aurais trouvé votre point de vu un tantinet moins petit bourgeois, et certainement plus défendable.
    A cet égard je ne me suis pas seulement trompé de régime, je me suis aussi trompé de planète, j’ai le réconfortant sentiment de n’être pas le seul dans ce pays.
    “Pourquoi on se lève tous les matins ? Pour sa famille et lui assurer un toit pour lui transmettre nos biens!”
    Au passage merci de m’avoir gâché la surprise: le sens de la vie était encore pour moi un délicieux mystère…N’ayant pas de gosses dans les pattes à mon âge canonique il ne me reste donc plus qu’à mourir.

  • carousse 2 février 2012   Répondre →

    j’ai moi-meme choisi dans la vie de me priver pour acquérir une maison secondaire, travaillé plus que tout autre, je n’ai fréquenté que trés rarement hotel ,restaurant, piste de ski, voyages et sorties cela a été pour moi un choix de vie car j’avais déja anticipé ces difficultés économiques; toujours pris de l’avance dans la vie en ne faisant aucune confiance aux hommes politiques; et voila qu’ils voudraient me taper avec la plus value a la revente
    je vais continuer a conserver mon bien mettre un de mes enfants dans ce logement qui s’arrangera avec sa soeur pour compensation; les raleurs sont ceux qui ont fait cigales pendant que les autres faisaient fourmis! l’état l’aura lui aussi dans le fion car je ne vendrais pas alors que a 15 ans j’aurais vendu certainement!!

  • Facca 2 février 2012   Répondre →

    Si on doit acheter pour mettre des gens qui n’ont plus les moyens d’honorer leurs loyers comment faire ??

  • yentl 1 février 2012   Répondre →

    je suis moi aussi partisane de la taxation du capital pour qu’on arête de nous saigner à blanc nous les indépendants pauvres non propriétaires et surtaxée sur le revenu qui file dans leurs loyers.

  • Calimero01 1 février 2012   Répondre →

    Il faut absolument taxer très fortement les logements inoccupés si on veut rendre accessible l’immobilier aux plus nombreux.
    La bourse ne rapporte plus et est devenue trop risquée, les nantis investissent dans l’immobilier et font de ce fait artificiellement gonfler les prix.
    Une bonne grosse taxe annuelle remettra de fait sur le marché les biens acquis pour la spéculation, et la valeur de l’immobilier reviendra à sa juste valeur.
    Les élections sont pour bientôt, sachons nous servir intelligemment de notre bulletin de vote!

  • Soph 1 février 2012   Répondre →

    Pauvre Xav : tu t es trompé de régime ici on a le droit de pas être tous pauvres ! Pourquoi on se lève tous les matins ? Pour sa famille et lui assurer un toit pour lui transmettre nos biens!

  • bertro 1 février 2012   Répondre →

    fini la spéculation sur des biens hérités le plus souvent des parents ou grands parents
    fini la spéculation sur l’état, sur ceux qui travaillent durement et qui n’ont toujours rien (pas d’héritages)

  • LESUD 19 janvier 2012   Répondre →

    Je suis pour, en règle générale pour la taxation des transactions sur le capital quel qu’il soit, marre de taxer le travail.
    Suis pour aussi pour taxer la PV sur la résidence principale quand il y a une multitude de gens qui spécule sur cet avantage fiscal et échappe ainsi à la PV.

  • Xav 18 janvier 2012   Répondre →

    Il y a me semble t’il une belle tripoté de nantis voire d’ayants droits sur ce thread, je compatis à votre détresse devant la difficulté d’effectuer une honnête plus-value immobilière.
    La spéculation galopante telle qu’on l’observe dans l’immobilier est un crime, et l’héritage EST un vol caractérisé.
    Je ne pleurerai pas sur ce que l’État vous prend en droit de succession: passé 150000€, il devrait prendre TOUT le reste.
    Je ne pleurerai pas non plus sur le fait qu’il vous faille attendre 30 ans pour ne pas être taxé sur vos plus-values immobilière.
    Pour la bonne et simple raison que cela vous arrache au statut d’honnêtes citoyens pour vous catapulter à celui de privilégiés.
    Liberté Égalité Fraternité cela ne vous évoque sans doute plus grand chose à l’heure où la majorité des français se préoccupent d’acquérir un toit au dessus de leur tête (entendons nous bien: pas 2 ou 3 hein, juste 1 seul toit), une poignée d’entre vous pataugent allègrement dans les atermoiements du macro-fonciers.
    Enfin réjouissez vous: Quand le sang coule dans les rue il faut investir dans la pierre.
    Plus qu’un petit effort et ce sera bientôt le moment d’acheter!
    Jouissez de votre bien si vous êtes assez intelligents pour être encore capables de mesurer votre chance, mais ne nous emmerdez pas avec vos dilemmes de riches, franchement vu d’en bas ça fout la gerbe.
    “Obligé de vendre ma résidence secondaire”
    Mon pauvre ami…y’a bien de la misère dans le monde.
    Xav

  • Jeanne 18 janvier 2012   Répondre →

    Les vendeurs et les Agences ne jouent pas le jeu !
    Les prix de vente sont prohibitifs.
    Les transactions se font bien en dessous des prix affichés.
    Exemple : Nous nous sommes interessés à une maison en Anjou. Prix affiché : 420 000 Euros.
    Nous avons négocié à 350 000 Euros !…
    Et tout à capoté en raison d’ un mauvais état parasitaire…
    Le niveau des prix de l’ immobilier est truqué à la hausse.

  • heroux 17 janvier 2012   Répondre →

    heriter un bien de famille qui est dans la famille depuis plus de 50ans pour le vendre ily a plus vallue encore pour trente ans du vol comment voulez vous investir pour donner aux enfants pour qu il paie de la plue vallue c est debile quand va t on supprimer la loi pour les investissement dans les dom tom qui est faite pour les tres riche jamais ni gauche ni droite l on fait ect ….

  • bernard MAILLET 16 janvier 2012   Répondre →

    Cette année je revends ma résidence secondaire à cause du prix prohibitif des impôts qui ont “seulement” augmenté de 350€…
    Aussi lorsque certains acheteurs potentiels s’aventure à s’intéressent à mon annonce, et entendent les prix des impôts, ….ils ne rappellent jamais !!!
    Et pourtant je vends pour payer ces P… d’impots

  • bernard MAILLET 16 janvier 2012   Répondre →

    Moi je trouve particulièrement injuste cette plus value exorbitante qui est prélevée directement par le notaire .Il devrait y avoir une moins value que l’état devrait aussi payer aux vendeurs qui n’ont pas eu leur bien qui s’est valorisé, ou pis avec toutes ces affreuses constructions actuelles, j’ai vu plusieurs pavillons, qui ont perdu toute leur valeur à cause d’une construction d’immeuble en accolade …
    En clair, les balcons de l’immeuble sont au-dessus de la propriété du pauvre gars qui à payer toute sa vie pour ne même plus voir le soleil chez lui !!!

  • L’agence Orpi d’Antibes Juan les pins,mesure une baisse du nombre de transactions de l’ordre de 10% depuis fin 2011.Pour les prix, il est trop tôt pour en tirer une évolution.

  • colettekubista/moussy 14 janvier 2012   Répondre →

    Oui ça a influencé mon achat et reporté.
    colettemk

  • richard 13 janvier 2012   Répondre →

    Si on ajoute a ça les difficultés pour se faire payer les loyers, difficile de penser que la pierre est toujours un bon placement

  • Kaizen 13 janvier 2012   Répondre →

    Où ? A Paris ? En province ? En ville ? En campagne ? Moi je n’ai pas constaté de véritable hausse des prix à Strasbourg…

  • Nicolas 13 janvier 2012   Répondre →

    La nouvelle taxation sur les plus-values de terrains constructibles, voilà un nouveau hold-up organisé par l’État. Après avoir attendu 15 années pour vendre un terrain qui fait partie de mon habitation principale, me voilà subitement le couteau sous la gorge…
    Moi qui pensais pouvoir réinvestir le fruit de cette vente dans la restauration de ma maison (ancienne).. Eh bien pour l’instant je vais tout simplement m’abstenir !!! Pas de vente, pas de commission pour les agents immobiliers, pas de travaux de rénovation, et donc pas d’argent pour les artisans du bâtiment, mais aussi pas un rond pour l’état !!!
    Certains devraient réfléchir aux conséquences de ce genre de réforme, qui en fait ralentissent toute une chaine d’activités.
    Et même, que je pourrais tout vendre (maison + terrain), sans avoir alors à payer aucune taxe. Je pourrais m’installer en Allemagne (je suis frontalier) ou l’immobilier est actuellement bien moins cher dans ma région…Dans ce cas notre cher État ne percevrait rien sur ma maison, et perdrait aussi l’ensemble de ce que je paie en tant que contribuable français.
    J’espère que d’autres frontaliers auront la même idée, histoire de donner la réplique à ces sangsues.
    Nicolas, Alsace.

  • heroux 13 janvier 2012   Répondre →

    Bien sûr l’immobilier est mort, plus intérêt à investir pour louer à des cas sociaux qui vivent sur le dos des travailleurs. Que de réformes à faire, à quand un vrai président responsable

  • M. BAUDRY 13 janvier 2012   Répondre →

    Étant moi même une professionnelle de l’immobilier, je ne suis pas d’accord lorsque vous parlez d’une très forte hausse de l’immobilier en 2011 car dans ma région, c’est à dire Rouennaise, cela n’a pas été le cas, bien au contraire. Pour conclure une vente, les vendeurs ont dû bien baisser leur prix, ceux qui ne l’ont pas fait on toujours leur bien à vendre. Par contre l’année n’a pas été trop mauvaise, mais je crains fort que l’année 2012 soit très difficile pour les professionnels de d’immobilier.

  • pierre 13 janvier 2012   Répondre →

    Selon notre baromètre bientotproprio.com les prix de l’immobilier ne devraient pas s’effondrer sur 2012. La durée moyenne de commercialisation va augmenter et c’est le volume des ventes qui va diminuer. L’immobilier reste toujours la priorité des français et la demande est encore soutenue.

Laisser un commentaire