Petits revenus et achat immobilier, tout n'est pas perdu

Pas besoin de gagner plusieurs milliers d’euros par mois pour acheter un bien. Les personnes aux revenus les plus modestes peuvent aussi envisager d’acquérir leur propre logement. Le point sur les différents dispositifs et les aides possibles.

Le PTZ+

Le Prêt à taux zéro ou PTZ+ s’adresse aux particuliers souhaitant acquérir leur première résidence principale. Pour pouvoir y prétendre, un certain nombre de conditions s’appliquent. Le logement doit être neuf (mais peut concerner des logements anciens) et respecter un certain niveau de performance énergétique. Le PTZ+ doit compléter d’autres prêts et d’éventuels apports personnels. Des conditions de ressources en fonction de la composition du foyer et de la localisation du bien s’appliquent pour en bénéficier.

Le PAS

Le PTZ+ peut être complété par le Prêt d’accession sociale (PAS) qui est remboursable avec intérêts pour financer l’achat d’un logement avec ou sans travaux d’amélioration. Plus précisément, il peut concerner l’achat d’un logement neuf, y compris le terrain, d’un logement ancien, ou des travaux d’amélioration ou d’économie d’énergie ayant un coût minimum de 4 000 €.

Le PSLA

Le Prêt social location-accession permet de devenir propriétaire d’un logement que vous occupez en tant que locataire. Il s’opère en deux temps : une période de location pendant laquelle vous payez une redevance composée d’une partie locative et d’une partie acquisitive. Puis, après un certain temps, vous devenez accédant. Lors de cette deuxième phase, vous pouvez bénéficier du PAS et du PTZ+. À noter que ce prêt aidé vous permet de bénéficier de l’Aide personnalisée au logement (APL) de la CAF.

Ces différents dispositifs peuvent être complétés par le prêt 1 % logement sous certaines conditions, si vous êtes employé dans une entreprise de plus de 20 salariés.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire