Une nouvelle taxe pour les propriétaires ?

Résorber la dette des pays de la zone euro : un but noble sur lequel s’est penché le think tank France Stratégie. Mais les moyens proposés pour y parvenir risquent de faire plus d’un mécontent dans l’immobilier.

L’Etat automatiquement copropriétaire de tous les terrains construits résidentiels à hauteur d’une fraction fixée de leur valeur en cas de grave crise économique, et les propriétaires tous redevables d’une taxe correspondant à cette partie ? C’est ce que propose France Stratégie dans un rapport listant des solutions chocs pour réduire la dette des pays de la zone euro. Pourquoi ? Parce que sur une période de vingt ans, la dette publique a presque doublé en France, en même temps que le patrimoine net des ménages passait de 285 % à 485 % du PIB.

Une taxe à retardement

Le propriétaire pourrait choisir de ne pas payer la somme due chaque année, mais dans ce cas, au moment de la première transaction liée au bien immobilier, par exemple sa vente ou la transmission à un héritier, alors l’Etat récupérerait la somme concernée. France Stratégie estime que comme cette initiative entraînerait la diminution des taxes préexistantes (foncières notamment) puisque l’Etat serait propriétaire d’une partie du bien, elle pourrait être bien accueillie.

Une proposition impopulaire

Comme on peut l’imaginer après les réactions face à l’appel à la baisse des loyers et à la transformation de l’ISF en impôt sur la fortune immobilière, cette mesure ne s’annonce pourtant pas populaire. Pour l’heure, le think tank précise que la note n’engage que ses auteurs, et non le gouvernement.

 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 118
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Un commentaire

  • Lala 18 octobre 2017   Répondre →

    A oui est l’état donne un pourcentage à l’achat du bien pour être copropriétaires ? Non mais faut arrêter tous le monde va investir ailleurs dans ce cas là!

Laisser un commentaire