Vous avez envie de devenir propriétaire. Mais entre la réalité et l’envie, de nombreuses questions restent en suspens. Comment acheter un appartement ? Comment acheter une maison ? Plus largement, comment acheter un bien immobilier ? Quelles sont les étapes et les formalités à ne pas manquer pour devenir propriétaire de sa résidence principale ou pour investir judicieusement ? Découvrez comment préparer votre achat immobilier.

 

 

Comment devenir propriétaire ?

Trouver un apport, demander un prêt, rechercher un bien, contrôler son état… : voici toutes les étapes pour savoir comment devenir propriétaire.

Bien souvent, le montant du loyer d’une résidence principale est plus élevé que le remboursement mensuel d’un prêt immobilier. C’est pourquoi nombreux sont les locataires à vouloir acheter leur logement. Mais comment devenir propriétaire ?

En premier lieu, il est important de faire le point sur sa situation financière : total des revenus mensuels, montant de l’apport, montant du prêt que je souhaite, durée de l’endettement, etc. Ensuite, il faut choisir le prêt le plus adapté à sa situation. Les plus avantageux restent néanmoins le PTZ +, le prêt à l’accession sociale et le prêt 1 % logement. Renseignez-vous donc bien auprès de votre banque.

À présent que vous avez défini les conditions financières de votre projet, il est primordial de bien encadrer le type de bien que vous souhaitez (appartement, maison, neuf, ancien, etc.). N’hésitez pas à consacrer beaucoup de temps à la recherche ou à passer par une agence immobilière qui vous fera bénéficier de son large réseau.

Une fois le bien de vos rêves trouvé, il est indispensable de vérifier son état. Pour cela, plongez-vous dans les diagnostics que le vendeur a le devoir de vous fournir (amiante, termites, plomb, etc.). Enfin, il vous faudra faire une promesse de vente par écrit (vous avez 7 jours pour vous rétracter), puis signer ensuite un acte authentique de vente.

 

 

Les étapes d’un achat immobilier

C’est décidé, vous allez devenir propriétaire. Projet d’une vie, une acquisition immobilière est un pas important à ne pas prendre à la légère.

Avant de vous lancer, mieux vaut connaître toutes les étapes d’un achat immobilier pour être au clair et mener sereinement votre acquisition.

Déterminer votre budget : c’est LA première étape. Avant de commencer à chercher un bien à acheter, déterminez la somme exacte que vous pouvez accorder à votre projet.

Définir son projet immobilier : souhaitez-vous devenir propriétaire pour habiter ou pour investir ? Acheter un appartement dans le neuf ou dans l’ancien ? Acquérir une maison ou la faire construire ?

Rechercher un bien immobilier : projet et budget définis, vous pouvez maintenant lancer vos recherches par vous-même ou par l’intermédiaire d’un professionnel de l’immobilier.

Faire une offre d’achat : une fois le logement de vos rêves trouvé, faites une offre d’achat au vendeur pour lui prouver votre volonté d’acquérir son logement. Vous signez ensuite un compromis de vente qui fait office d’engagement de votre part.

 

 

Pourquoi acheter son logement plutôt que de le louer 

Acheter ou louer son logement ? Une question que de nombreux locataires se posent. Décryptage des avantages à devenir propriétaire de sa résidence principale.

Pourquoi acheter son logement plutôt que de le louer ? Tour d’horizon des avantages à devenir propriétaire de sa résidence principale.

Acheter sa résidence principale peut offrir des avantages financiers intéressants tout d’abord. En effet, c’est une façon de réaliser un investissement à long terme et de se créer un capital. De plus, étant donné que les taux de crédit immobilier sont actuellement bas, le remboursement de vos mensualités d’emprunt peut parfois être inférieur au paiement d’un loyer. Ainsi, vous vous constituez un patrimoine sans dépense supplémentaire. Enfin, de nombreuses solutions avantageuses de prêt existent pour vous accompagner dans votre projet (PTZ+, 1% logement, etc.).

Outre les aspects financiers, acheter son logement offre des avantages psychologiques. Le premier d’entre eux est que vous n’aurez plus l’impression de payer un loyer à fonds perdu. Vous vous sentirez également plus en sécurité, puisque vous ne pourrez plus être contraint au déménagement après la résiliation de votre bail. Enfin, vous serez libre de jouir de votre logement comme bon vous semble : réaliser des travaux, changer la décoration, etc.

Alors, acheter ou louer son logement ? Certes, devenir propriétaire présente de nombreux avantages, mais attention toutefois à bien préparer votre projet au préalable afin d’éviter les pièges.

 

 

Acheter une maison ou un appartement avec travaux : une galère ?

L’achat d’une maison ou d’un appartement avec travaux peut vite virer au cauchemar. Voici quelques conseils pour vous aider à acheter avec travaux sans complication

L’achat d’une maison avec travaux peut faire peur à certains ou virer au cauchemar. Voici quelques conseils pour que votre achat d’un appartement avec travaux ne devienne pas une galère.

L’achat d’une maison avec travaux peut s’avérer être une bonne solution lorsque l’on désire un logement totalement à son goût. Seulement quand on n’y connaît rien au bâtiment, l’achat d’un appartement avec travaux peut vite s’avérer être un cauchemar.

La première solution pour éviter les mauvaises surprises est de visiter, avant achat, le bien avec des personnes du métier pour analyser les travaux à entreprendre et constater ce qui relève de la faisabilité. Une fois l’achat effectué, vous avez tout intérêt à avoir recours à un maître d’œuvre. Celui-ci dirigera les travaux selon vos désirs et surtout selon votre budget.

Pour ne pas se retrouver sans logement en raison de travaux qui retardent, l’achat d’une maison ou d’un appartement avec travaux implique que vous fassiez réaliser des devis détaillés qui comportent un calendrier précis permettant de définir la date de réalisation définitive des travaux.

Pour que l’achat de votre appartement avec travaux ne devienne pas une galère, soyez présent tous les jours sur le chantier pour constater l’état et l’avancement des travaux.

Trouver un financement : le prix de votre bien en tête, partez démarcher les banques de votre ville pour dénicher les meilleures conditions de financement. Un courtier en immobilier peut se révéler très utile dans cette étape.

Monter sa demande de prêt : une fois l’organisme bancaire choisi, vous montez votre dossier de demande de prêt qui est accepté ou refusé. Dans le premier cas, votre banquier rédige une offre de prêt stipulant toutes les conditions du crédit souscrit.

Signature chez le notaire : le notaire(s) (le vôtre, celui du vendeur ou les deux) rédige(nt) un acte authentique de vente qui assoit la vente et appelle une demande de déblocage des fonds envoyée à la banque.

Enfin propriétaire ! : il faut encore attendre deux à trois mois avant d’obtenir un titre définitif de propriété. Temps nécessaire au notaire pour publier l’acte de vente au bureau des hypothèques.  Pendant ce laps de temps, vous avez déjà les clés de votre nouveau logement. Vous êtes prêt à vous installer !

 

 

Vaut-il mieux acheter ou faire construire ?

Acheter ou faire construire, quelle solution choisir ? Les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients. Mais vos envies et besoins détermineront la décision finale.

Faire construire ou acheter ? Entre les deux, votre cœur balance et vous ne savez pas quelle option choisir. Les deux solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients. S’il n’y a pas de réponse exacte, votre choix se fera surtout en fonction de vos besoins et de vos envies. Explications.

Acheter un bien immobilier

Le principal atout d’un achat de maison ou d’appartement réside dans la solution « clé en main ». Vous n’avez qu’à poser vos valises avant de modeler le logement selon vos goûts. Même si certains travaux de rénovation sont à faire, vous n’attendez pas des mois avant de prendre possession des lieux.

Autre avantage, la multiplicité des biens à vendre. Vous pourrez facilement trouver un logement à acheter dans la zone géographique de votre choix. Proche d’une école, des commerces, des transports, vous n’avez qu’à choisir.

Enfin, l’ancien a un charme qui séduit bien des acheteurs. Il est aussi beaucoup plus facile de se projeter dans des lieux que l’on a sous les yeux.

Mais attention, sans une bonne rénovation, certains biens anciens se révèleront très énergivores. Au quotidien, cela se traduit par des consommations élevées et donc des factures augmentées.

Faire construire

Décider de faire construire sa maison, c’est tout simplement réaliser un rêve. Toutes les envies prennent vie et s’adaptent à vos besoins. La maison est conçue sur mesure, pour vous.

Mais faire construire c’est aussi se donner la possibilité de faire des économies d’énergie tout en pensant environnement. Les nouvelles constructions intègrent une isolation thermique et phonique optimale, des équipements peu énergivores, voire l’utilisation des énergies renouvelables. Un investissement de départ rapidement rentabilisé. A contrario, impossible de poser ses valises tout de suite. La patience est de mise, un luxe que ne peuvent pas toujours s’offrir les acheteurs.

Côté coût, pas de réponse précise là encore.

Faire construire ou acheter appelle des montants très différents en fonction de la taille du bien, de la situation géographique, des travaux, de l’orientation…

Un conseil ? Quelle que soit la solution retenue, pensez sur le long terme : le bien acheté ou construit a-t-il propension à se valoriser ?

 

 

Acheter un appartement ou une maison ?

Appartement ou maison ? Où avez-vous envie de vivre ? Où avez-vous besoin de vivre ? Comment faire un choix à l’impact certain sur votre quotidien ?

Acheter un appartement ou une maison ? Difficile de donner une réponse précise. Tout dépend de vos envies, de vos besoins, de vos impératifs personnels, professionnels et financiers. Voici un petit guide pour vous aider à déterminer la solution adaptée.

Le coût du logement

Pour nombre d’entre nous, un projet immobilier est dicté par des impératifs financiers. C’est donc tout naturellement que le coût de l’acquisition est un élément déterminant dans le choix du logement. Ce montant doit prendre en compte le prix du bien, mais aussi les frais annexes… Généralement, le prix au mètre d’un appartement est plus élevé que celui d’une maison. Mais attention, par la suite, chauffer une maison et l’entretenir reviendra plus cher. Un calcul à faire donc en fonction de vos moyens.

Côté crédit

Les taux pratiqués sont identiques pour acheter maison ou appartement. Le banquier se fonde sur la somme empruntée et non sur le type de bien.

Des charges assumées seul

Le propriétaire d’une maison individuelle est seul face à son logement. Il en assume l’entretien, les charges, les frais d’énergie… autant d’éléments qui pèsent lourd dans un budget. Alors qu’en achetant un appartement, les charges sont partagées entre les différents copropriétaires.

La qualité de vie

Une fois les questions de budget résolues, c’est la qualité de vie qui orientera le choix final. Vivre dans une maison avec jardin, loin des centres d’animation urbains offre une qualité de vie incomparable, surtout si vous avez des enfants. A contrario, acheter un appartement en ville permet un accès rapide aux commodités même si le lieu de vie est plus exigu. Commencez par lister vos envies et impératifs, un bon début pour vous décider !

 

 

Achat immobilier : acheter neuf ou ancien ?

Achat neuf ou ancien ? Allez-vous choisir le cachet d’un bel appartement ancien ou le confort de vie d’un logement neuf ?

Que vous souhaitiez acquérir un appartement ou une maison, deux options : un achat neuf ou ancien. Nombre de futurs propriétaires n’ont pas vraiment d’avis sur la question. Pourquoi ? Parce qu’ils ne connaissent pas précisément les avantages de ces deux types de biens.

Les atouts de l’immobilier ancien

Le premier avantage d’un bien ancien est qu’il est moins cher à l’achat. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez dénicher un logement pour une bouchée de pain, le rénover à moindre coût (et en profitant de crédit d’impôt avantageux et d’une TVA réduite) et lui apporter une plus-value importante. Bénéfice assuré à la revente !

Autre avantage, la multiplicité de l’offre. Il est possible d’acheter un bien ancien partout sur le territoire. L’occasion donc d’adapter la localisation à vos besoins et contraintes de vie.

Enfin, le cachet de l’ancien n’a pas d’équivalent lorsqu’on y est sensible !

Les atouts de l’immobilier neuf

Si acheter un bien neuf est à première vue plus coûteux, c’est à moyen et long terme que l’économie est envisagée. En effet, des frais de notaire réduits (2 à 3 % dans le neuf contre 7 à 8 % dans l’ancien), une exonération de la taxe foncière pendant deux ans dans certaines villes, des consommations énergétiques réduites avec les dernières normes de construction (BBC, RT2012)… font considérablement baisser la note. En plus, pas de travaux à prévoir et à budgéter, vous n’avez plus qu’à poser vos valises !

Les garanties constructeur permettent également de sécuriser l’achat. Elles sont spécifiques au neuf et courent, pour certaines, pendant 10 ans.

 

 

Acheter dans l’ancien : avantages et inconvénient

Acheter dans l’ancien est-ce encore une bonne idée ? Mieux encore, est-ce une solution à privilégier ? Décryptons ses avantages et ses inconvénients.

Devenir propriétaire est un choix délicat. Entre le type de bien, la somme dédiée au projet, la localisation de ce dernier, la première question à se poser reste : acheter dans l’ancien est-il une bonne option ?

Spontanément, il semble que oui, un bien ancien est moins cher qu’un logement neuf. À l’achat, comptez entre 15 et 20 % de moins pour le premier. Un gain financier considérable.

Oui, mais attention, acheter dans l’ancien appelle souvent des frais plus élevés que dans le neuf.

Dans la balance, il vous faudra prendre en compte, le coût d’entretien d’un logement ancien, sa consommation énergétique mensuelle, les frais d’acquisition qui lui sont liés. Les frais de notaire par exemple qui s’élèvent à 7 à 8 % du montant du bien dans l’ancien contre 2 à 3 % dans le neuf…

Côté financement, pas de différence majeure entre un crédit destiné à acheter un logement neuf ou ancien. Les taux pratiqués sont sensiblement identiques. Par contre, certains avantageux dispositifs ne sont valables que dans le neuf : on citera ici le PTZ+ pour les primo-accédants, le dispositif Pinel pour les investisseurs… A contrario, pour réaliser des travaux (rénovation, agrandissement…), un propriétaire de logement ancien peut bénéficier d’une TVA à 5,5 %.

À chacun donc de choisir le mode de vie qui lui correspond selon son budget de départ.

 

 

Acheter appartement neuf : les avantages et inconvénients

En matière de prix, de financement et de choix de vie, quels sont les avantages et les inconvénients d’acheter un appartement neuf ? Décryptage et conseils.

Acheter un appartement neuf ou ancien ? Une question que tout acquéreur se pose au moment de devenir propriétaire. Tour d’horizon des avantages et inconvénients d’un achat dans l’immobilier neuf.

D’un point de vue financier, acheter un appartement neuf semble a priori moins avantageux. En effet, les logements neufs sont en moyenne plus chers de 15 à 20 % par rapport à un bien ancien similaire. Cependant, les frais d’un appartement neuf seront minimes en comparaison d’un appartement ancien. Coût d’entretien, consommation d’énergie, frais d’acquisitions… des postes de dépenses qui seront généralement plus importants pour un bien ancien.

Au niveau du financement de votre projet, ancien comme neuf offrent plus ou moins les mêmes avantages. Prêt à taux zéro, prêt à l’accession sociale, prêt conventionné… les emprunts apporteront quasiment les mêmes avantages que votre projet soit d’acheter un appartement neuf ou ancien. De plus, vous pourrez bénéficier d’aides de l’État dans les deux situations. Si vous réalisez un investissement locatif dans le neuf, vous pourrez profiter d’une réduction d’impôt, tandis que si vous réalisez des travaux dans un logement ancien, une TVA de 5,5 % vous sera appliquée par exemple.

Le vrai point qui devrait faire la différence entre un achat dans l’immobilier neuf ou dans l’ancien, c’est votre choix de vie. En effet, il vous sera plus facile de vivre en centre-ville grâce à un logement ancien. A contrario, les maisons ou appartements neufs sont généralement excentrés, mais offrent des équipements neufs et un confort indéniable.

 

 

Je vends ou j’achète d’abord ?

Vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre ? Telle est la question que se posent nombre de propriétaires désireux d’acquérir un nouveau logement. Que choisir ?

Acheter avant de vendre ou vendre avant d’acheter ? C’est un casse-tête auquel sont confrontés les propriétaires sur le point de changer de logement. Si les deux solutions sont envisageables, elles appellent toutes deux des précautions.

Vendre avant d’acheter

Choisir cette option vous permet d’être serein. Vous évitez le stress de ne pas trouver d’acheteur au bon moment et de devoir assumer le paiement de deux logements et de leurs charges. Cette option vous permet également de connaître le montant exact dont vous disposez pour acheter votre logement suivant. Le marché étant fluctuant, il est difficile de se priver de cette sécurité.

Vendre avant d’acheter demande quelques sécurités. La règle d’or est de ne pas se précipiter. Si vous avez trouvé un acheteur et signé la promesse de vente, c’est un bon début, mais la partie n’est pas gagnée. L’acquéreur a 7 jours pour se rétracter, il doit obtenir son crédit immobilier… En général, entre la signature de la promesse de vente et le passage chez le notaire, il s’écoule trois mois. Durée qui vous laisse le temps de mener vos propres recherches.

Acheter avant de vendre

Acheter avant de vendre permet d’anticiper et de planifier. Le temps de vous installer dans votre nouveau logement, de réaliser d’éventuels travaux… vous pouvez encore occuper l’ancien autant que vous le souhaitez.

Autre avantage, celui de ne pas passer à côté d’un coup de cœur. Si une visite vous séduit, vous ne faites pas attendre le vendeur et êtes certain d’obtenir le bien.

Mais là encore, des précautions sont à prendre. Vous allez acheter un nouveau logement sans avoir vendu l’ancien. Vous ne connaissez donc pas avec certitude le montant dont vous disposerez pour le financement. Un conseil : ne surestimez pas votre bien actuel pour ne pas engager plus de frais que vous ne pourrez en assumer !

Si vous avez besoin de l’argent de votre actuel logement pour financer le futur, vous devrez souscrire un prêt-relais. Il s’agit d’un prêt complémentaire qui vous permet d’assumer le moment entre l’achat de votre nouveau logement et la vente de l’ancien.

 

 

  • QUESTION – RÉPONSE

Peut-on acheter une maison sans apport ?

Acheter une maison sans apport, c’est possible. Mais encore faut-il remplir différents critères. Nos conseils pour obtenir un prêt immobilier sans apport personnel.

Auparavant, il était impossible de demander un crédit pour un achat immobilier sans un apport personnel d’au moins 10%. Dorénavant, acheter une maison sans apport, c’est possible… mais à certaines conditions. Ce sont principalement trois types d’acheteurs qui sont concernés : l’investisseur qui veut louer le logement, le jeune actif qui n’a pas de fonds personnels, et le particulier détenant une épargne importante, mais qui souhaite conserver ses placements actuels. Pour bénéficier d’un prêt immobilier et acheter une maison ou un appartement sans apport, il est primordial de constituer un solide dossier. De la sorte, vous rassurerez votre banquier sur votre capacité à rembourser un crédit. N’hésitez pas à comparer les banques entre elles pour profiter de l’offre la plus avantageuse.

 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire