Quelles lois de défiscalisation pour acheter un appartement ?

Acheter un bien pour réaliser un investissement locatif peut s’avérer aujourd’hui très rentable. Mais avec la multitude de lois promulguées, difficile de déterminer les avantages fiscaux dont il est possible de profiter. Décryptage des dispositifs de défiscalisation immobilière.

Afin de favoriser l’investissement dans le neuf, le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures permettant de financer son bien grâce aux loyers perçus… et aux réductions d’impôts. Pour en bénéficier, il est tout d’abord possible de faire appel au dispositif Pinel. Celui-ci s’adresse aux acheteurs d’un logement neuf désirant le mettre en location. En répondant à plusieurs critères (loyer et ressources des occupants plafonnés, label BBC 2005 ou RT 2012), il est ainsi possible de profiter d’un abattement fiscal allant de 12 à 21 % (selon la durée du bail de location).

Effective jusqu’au 31 décembre 2016, la loi Censi-Bouvard s’intéresse aux investisseurs qui achètent une résidence de services neuve (EHPAD, résidence senior, etc.). Elle permet de bénéficier d’une remise d’impôt à hauteur de 300 000 euros.

Il est également possible d’adopter le statut LMNP (Loueur meublé non professionnel) si vous investissez dans un logement meublé pour le louer et que vos revenus sont inférieurs à 23 000 euros par an. Vous bénéficierez alors d’une réduction d’impôt sur l’ensemble de vos charges foncières. Si vos revenus annuels sont supérieurs à 23 000 euros, vous pouvez adopter le statut de LMP (Loueur meublé professionnel). Celui-ci présente de nombreux avantages, tels que la possibilité d’avoir des revenus complémentaires exonérés d’impôt, mais aussi des inconvénients certains (inscription au Registre du commerce et des sociétés notamment). Avant d’acheter un bien, veillez donc à bien choisir votre dispositif de défiscalisation immobilière.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire