Logement nu ou meublé : faire le bon choix

Avant de choisir définitivement le type de logement dans lequel poser ses valises, la sempiternelle question du vide ou du meublé vient souvent titiller le futur locataire. Petit descriptif des avantages et des inconvénients avant de faire le grand saut.

Plus de liberté avec le meublé
Le propriétaire qui loue un logement meublé est dans l’obligation d’y avoir installé quelques meubles. Le « minimum vital » du mobilier, dit la loi. Ce qui, concrètement, englobe : un lit, un matelas, une cuisinière et/ou des plaques chauffantes, des luminaires, un réfrigérateur, une table et des chaises, de la vaisselle…

Aucune liste n’ayant été officiellement établie, elle peut être rallongée suivant le bon vouloir du propriétaire. À noter, tout de même, que bon nombre d’entre eux disposent aussi dans le logement de placards et de cintres, de rideaux et d’appareils électroménagers.

Tout ce petit matériel de base permet au locataire d’intégrer le logement sans gros investissement. C’est une solution idéale pour les étudiants, pour tous ceux qui cherchent un logement dans une ville très éloignée de leur domicile initial, mais aussi pour ceux qui ne savent pas bien de quoi leur futur sera fait. Car les locations meublées sont définies par un bail d’un an et le locataire peut donner congé à tout moment avec un mois de préavis seulement.

Un logement vide pour y apposer sa touche personnelle
L’inconvénient majeur d’une location meublée, ce sont justement ses meubles ! Il peut s’avérer impossible, pour un amateur de déco, de poser ses objets personnels au beau milieu d’une table en formica et d’un canapé en skaï. D’ailleurs, fort de ce constat, certains propriétaires n’hésitent pas à jouer la « carte déco » en confectionnant un petit nid stylé à leurs futurs locataires. Le problème, c’est que le prix du loyer suit souvent à la hausse… que le logement soit décoré avec soin ou non. En règle générale, le loyer d’un meublé est plus élevé que celui d’un logement vide. Concernant la durée du bail, rappelons tout de même que le bail d’un meublé, lorsqu’il est loué à un étudiant, peut être limité à 9 mois. Passé ce temps, le bail n’est pas reconduit automatiquement… Pour rester au-delà de 9 mois, il faut donc en faire la demande.

Donc, pour ceux qui ont besoin d’apposer leur touche personnelle pour se sentir vraiment chez eux, mieux vaut choisir un logement vide. C’est pourquoi ce type de locations est plutôt adapté à ceux qui souhaitent poser leurs valises un bon moment. Des murs blancs, des pièces vides feront travailler l’imagination de celui qui est en quête d’un « chez soi » où installer ses meubles fétiches.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

5 Commentaires

  • Afege 6 octobre 2011   Répondre →

    Dans le cas d’un logement meublé, le préavis à respecter par le bailleur n’est pas de 6 mois mais de trois mois!!!

  • annoncesjaunes.fr 30 septembre 2011   Répondre →

    Bonjour,
    Si le préavis provient du bailleur, le délais à respecter est de six mois.
    Vous trouverez toutes les informations nécessaires ci-dessous :
    http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/immobilier-location/l50-la-resiliation-du-bail-par-le-proprietaire.php3
    En espérant avoir pu vous aider.
    L’équipe d’annoncesjaunes.fr

  • korhel 26 septembre 2011   Répondre →

    le locataire peut donner congé a tout moment avec un préavis de un mois!!!!!!!!
    et le proprietaire quel est le delais?

  • Lelaina 26 septembre 2011   Répondre →

    Un guide utile pour ceux qui s’intéressent à la location meublée : le guide pratique de la location meublée et saisonnière aux éditions Maxima. Plein de conseils pratiques!

  • MAAZOUZ 26 septembre 2011   Répondre →

    http://WWW.RENOVNEW.FR
    VOUS PROPOSE DE VOUS AIDER DE LA RENOVATION AU DEMENAGEMENT DANS VOTRE NOUVEL APPARTEMENT OU MAISON MAIS AUSSI D’ENTRETENIR OU DE RENOVER VOS COMMERCES .

Laisser un commentaire