L’immobilier, terrain des rivalités Hollande/Sarkozy ?

Le candidat PS aux élections présidentielles, François Hollande, a présenté en janvier lors d’un meeting au Bourget, les mesures phares de son programme dont celles consacrées au Logement. Le Président de la République a alors rapidement riposté.

Avec pas moins de 3,6 millions de mal-logés, la France a mal au logement. Le présidentiable François Hollande l’a bien compris et entend, s’il parvient à la plus haute fonction, se porter à son chevet. « Nous manquons de logements en France », déclare le candidat PS, « Ils atteignent des prix insupportables, et pas simplement dans les grandes villes. Il faut donc plus de logements ». Ainsi, François Hollande propose-t-il une série de mesures censées doper l’immobilier, et plus particulièrement les logements sociaux.

En premier chef des propositions avancées, il souhaite notamment porter à 25% la part des logements sociaux, contre 20% actuellement, au sein des communes de plus de 3500 habitant comme l’instaure la fameuse loi SRU. Celle-ci est d’ailleurs loin d’être respectée et François Hollande désire à ce titre que les contrevenants soient plus lourdement punis en quintuplant leurs amendes. Toujours en faveur de l’extension du parc social, le candidat avance l’idée que l’Etat devrait mettre à disposition des collectivités locales les terrains dont il est propriétaire. François Hollande mise aussi sur un autre levier pour doper l’immobilier : le Livret A. Il propose en effet de doubler son plafond et de l’établir à 30 600 euros contre 15 300 actuellement. Véritable terreau du logement social, le Livret A séduit aujourd’hui plus de 60 millions de particuliers, on comprend là le sens de sa mesure. Enfin, au menu des dispositions envisagées : celle qui concerne l’encadrement des loyers, plébiscitée de longue date par la Gauche et décriée à Droite.

A Droite, justement, la réaction ne s’est pas fait attendre. Lors de son intervention télévisée de dimanche soir, le Président de la République, s’il n’a pas déclaré sa position quant à sa candidature ou non aux élections présidentielles, n’a pas manqué d’annoncer des mesures censées soutenir l’économie de la France dans une conjoncture morose. Nicolas Sarkozy l’avait annoncé au sortir du sommet social, le Gouvernement allait prendre des mesures fortes en faveur de la construction de logements en France. Cette mesure a été détaillée lors de son allocution télévisée : il souhaite donner une forte impulsion au logement en augmentant de 30% le coefficient d’occupation des sols (COS) pour chaque maison, immeuble… Les promoteurs s’en frottent les mains. Des maisons plus grandes, des immeubles sans doute plus larges ou plus hauts mais aussi des extensions possibles du bâti plus grandes pour les actuels propriétaires. Cette mesure devrait, selon le Gouvernement, permettre la mise sur le marché de 40 000 logements par an, à noter que ce dispositif devrait courir sur trois ans ; Le Président Sarkozy n’a par ailleurs pas manqué de réagir aux propositions socialistes : s’il souhaite céder du foncier, il ne l’envisage pas au seul bénéfice du logement social. Quant à mettre à disposition des communes les terrains détenus par l’Etat, il trouve cette idée saugrenue. Enfin, l’encadrement des loyers est selon lui une mauvaise idée car « Plus personne ne louera et plus personne ne construira. C’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire ».

Et vous, quelles mesures vous semblent réalistes, réalisables et pertinentes ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

40 Commentaires

  • guy 13 février 2012   Répondre →

    Les investisseurs ne sont pas forcément “riches” et doivent être “protégés” contre les divers sinistres
    et notamment les loyers impayés.Celui qui a fait cette déclaration a vu juste car il existe un potentiel d’investisseur “frileux” à juste titre ainsi que des investisseurs sinistrés dont on ne parle jamais sauf das les seules intentions de nuire et non de construire.
    Les règles fiscales ne sont pas obligatoirement des ” niches” mais un accompagnement “social”incitatif (comme toutes les lois fiscales) .
    Loger les jeunes couples, les étudiants, les travailleurs mobiles, les intervenants ponctuels, les touristes,etc…. ne fait pas appel aux mêmes règles, aux mêmes accompagnements…. aux mêmes lois fiscales aux mêmes expositions aux risques etc..
    Pensons aussi à l’emploi généré par le bâtiment, la recherche dans l’innovation, les nouveaux matériaux, les financements, les transports etc… non délocalisables .
    La prime d’encouragement (ou autre avantage) aux logements de proximité génèrera aussi bien des reflexions et une organisation du logement à proximité des zones d’emploi ( vaste chantier).
    Se loger ou loger autrui est tout aussi fondamental que se nourrir ou nourrir autrui… l’argent n’est plus qu’un moyen qui peut être contournable ( voir les castors dans les années 70…?)

  • DOMINO 13 février 2012   Répondre →

    Bravo Agnès je suis entièrement d’accord avec vous …
    Je pense que ni la gauche ni la droite ne nous sortira de la m…. dans laquelle nous sommes.
    ils ne pensent qu’à tirer profit de leur statut et seul le front national ose employé les grands moyens concernant l’immigration et supprimé les aides sociales qui nous plombent.
    Certes nous aurons des émeutes de ces gens mais c’est le prix a payé mais je préfère ça plutôt que le gouffre dans lequel nous nous enfonçons chaque jour et si ça continue nous serons au même stade que la Grèce chose que j’espère l’extrême droit saura évité.

  • Lelievre 13 février 2012   Répondre →

    Il est vrai qu’il faudrait déjà regarder ceux qui occupent les logements / chambres dit sociaux et payés par les contribuables avec leurs impôts enfin je dirais les gens qui bossent et les retraités et ensuite reloger les familles qui travaillent mais n’ont pas assez de revenus pour aller dans un logement

  • Money is the power 7 février 2012   Répondre →

    Tonton SARKO, tu n’arrêteras pas de nous surprendre sans cesse par tes promesses non tenues “SARKOSTIQUES”, oup sarcastiques.

  • Philippe NOBEN 5 février 2012   Répondre →

    Augmenter le 30%, c’est augmenter la rentabilité de 30%, donc augmenter les prix de 30%.

  • coconut 3 février 2012   Répondre →

    Il y a, si je ne m’abuse, 3 millions de logements inoccupés… la plupart du temps , à mon avis, ce n’est pas par flemme que leurs propriétaires ne les donnent pas à louer mais parce qu’en cas de non paiement les locataires sont trop protégés.Donc la solution est très simple: rétablir un peu de justice à ce niveau là! Par ailleurs, je suis choquée que l’on donne tant d’allocations logements aux étrangers et qu’on n’utilise pas cet argent pour les Français…quand on va à l’étranger les gouvernements ne nous aident pas à payer notre loyer alors je ne vois pas pourquoi les Français le feraient, surtout sur une aussi grande échelle.

  • lecour 2 février 2012   Répondre →

    la solution est facile, expulser tous les locataires escrocs qui sont protégés par les juges et qui vivent grassement, et tous les propriétaires qui ne veulent plus louer remettront les logements vides sur le marché, et il y en a beaucoup, et les vrais malheureux retrouveront à se loger sans avoir à trouver de garant et à montrer des CDI.

  • pascal.b 2 février 2012   Répondre →

    c’est simple,hollande/sarkozy même combat! faire du rabattage de voies!et les strategies (immobilieres habitation) ne manque pas, d’ailleurs, même de simple citoyens on aussi d’excellentes idées à ce sujet!
    aglagla il fait froid c’est le moment d’en parler!
    “actualité du moment.” aprés la campagne la caravane passera! vous ne voyés donc pas que les deux prétendants au titre ne font pas ça de manière désintéressé pour le peuple? les 225 familles les plus riches au monde font le salaire de deux milliard cinq cent milles personnes!’info de france culture’et’france inter’ la maladie de l’argent,le gains et la perte!!

  • Claude 2 février 2012   Répondre →

    Je suis pour l’encadrement des loyers et peu importe qui le propose. Je suis bailleur et je bloque mon loyer pour la durée du bail et je suis en dessous du prix des loyers pratiqués et je ne perds pas d’argent. J’ai un contrat social avec les locataires et ils se responsabilisent. Il faut en finir avec la spéculation immobilière et les abus car ce sont toujours les moins bien pourvus qui en bavent le plus. Les 30% annoncés bizarrement suite aux déclarations d’un adversaire ne m’apparait comme rien d’autre que de la propagande électorale payée par les contribuables. En tant que classe moyenne ce n’est pas demain que paierais plus cela fait déjà quelques décennies que c’est ainsi et qu’en plus je gagne moins.

  • super retraité 2 février 2012   Répondre →

    Pourquoi ne pas exiger de la Grèce, de la Tunisie, de l’Algérie et des autres pays à qui on a donné des milliards d’euros, de nous les rendre sous forme de terrains et de constructions ?
    D’autre part Sarko a peut être envie d’agrandir l’Élysée et Bregancon d’où son projet de + 30%
    Plus sérieusement pourquoi ne pas baisser les taxes sur la construction, dont les matériaux produits en France car ce n’est pas délocalisable la construction,et, pour compenser augmenter la TVA sur les produits électroniques dont 95% est produit a l’étranger

  • rachel bibaut 2 février 2012   Répondre →

    pourquoi ne pas développer le programme du front de gauche

  • zansue 2 février 2012   Répondre →

    Moi ce qui me trouble, c’est l’appellation même de “logements sociaux”. Cette affreuse expression sous entend l’idée de précarité, financière bien sûr, mais également me semble-t-il, de précarité morale et intellectuelle et donc implicitement l’idée d’une espèce de ghetto réservé aux plus défavorisés à tous points de vue ! Je trouve ça très dévalorisant et péjoratif! Chacun a droit à une vie digne dans un logement sain et confortable, en fonction de ses moyens. Construisons des logements pour tous sans distinction péjorative (“sociaux”)qui je trouve accentue encore davantage les inégalités et conforte la thèse que certains peuvent avoir face aux étrangers et aux chômeurs !

  • l'exaspéré 2 février 2012   Répondre →

    Pour le logement social locatif, il serait tellement plus simple d’avoir un prix du m² unique sur toute la France pour chaque type de ville (-de 2500 habitants = …€/m², entre 2500 et 5000 habitants = …€/m², etc)
    Et des critères de logements décents réellement contrôlés, avec des normes réellement respectées.
    Car il y a dans beaucoup de villes + ou – grandes, des logements sociaux qui ne respectent rien de ces règles et pourtant des gens sont obligés de vivres dans ses “taudis” car n’ont pas les moyens d’aller ailleurs!!!!
    L’augmentation des COS n’est en rien une solution car c’est encore ceux qui ont de l’argent qui vont en profiter!!!
    Il serait bien mieux vu par le “petit peuple” d’avoir de réelles aides pour enfin acquérir sont propre logement, car un “smicard” qui n’est pas propriétaire aujourd’hui sera dans la m….. à sa retraite, enfin si cela existe toujours dans les années à venir!!!!
    Je défis les politiciens de vivre pendant 1 mois complet avec un SMIC et de faire vivre une famille de 3 personnes, ont verra bien qui est capable de gérer un budget et de finir le mois sans être dans le rouge!!!!
    Elle est belle la France!

  • Phytosanitaire 2 février 2012   Répondre →

    Réponse à Réjane Dulieu :
    La France a une forte natalité???
    Tiens donc !
    Si vous ‘oubliez’ les immigrés récents (dont beaucoup ont été ‘régularisés récemment’) la natalité structurelle en France n’est pas aussi élevée que le ‘bonnes statistiques de nos ministres successifs depuis 81 le laissent croire…
    En fait il est juste un poil au dessus de la même natalité structurelle en Allemagne qui ne pratique pas le coefficient familial de la même manière que nous mais a aussi dans une certaine mesure ses ‘leviers de natalité’ avec l’immigration turque (certes beaucoup plus mesurée que la notre) notamment et effectivement légèrement au dessus de celle du Japon qui lui contrôle très strictement son immigration!

  • Phytosanitaire 2 février 2012   Répondre →

    L’état n’a pas à brader le patrimoine!
    Surtout pas en transférant son autorité vers les cheffaillons, petits maires et autres élus des collectivités locales sur des biens qui appartiennent à tous !
    Le ‘bien public’ a déjà été assez largement bradé aux copains (voir pour exemple les Autoroutes)pour refaire la même co…rie à destination de gens qui ne pensent qu’à bidouiller leurs petites combines avec leurs petits oligarches locaux, supports aux élections et qu’il faut bien ‘payer en retour’ à un moment donné.
    Tel terrain (privé dans cet exemple) qui n’était pas constructible hier et qui était étiqueté ‘destination espace vert’, qui à ce titre se voyait opposer à l’achat par un particulier (même à des fins de non construction) une menace de préemption au prétexte ‘vert’ ci-avant, devient du jour au lendemain tellement constructible qu’un lotissement surgit brusquement de terre avec un COS ridicule (en gros petit tour de magie : Espace vert projeté devient habitat dense en un instant!).
    Et les exemples sont légion! Celui-ci est juste anecdotique.
    Alors si l’état doit céder des terrains ou des locaux que ce soit en toute transparence et au prix du marché! Ca aidera peut-être à rembourser un (petit) bout de la dette !

  • belphegor 1 février 2012   Répondre →

    Pour en revenir au coeur du débat, il faut savoir que l’extansion du COS n’est pas aussi simple, et je crois que beaucoup de personnes non pas bien compris.
    L’extansion du COS comprends les piéces qui ne sont pas habitables: garage, terrasse, etc… donc en fin de compte, on n’agrandis pas sa surface habitable bien au contraire! pour une maison moyenne actuellement on ce base sur 100 m2, avec le principe de l’agrandissement du COS on sera a 140m2. Donc je ne voit qu’un seul but dans les propos de Sarko, faire payer une taxe foncière et taxe d’habitation plus élevées… maintenant a vous de voir….

  • agnès 1 février 2012   Répondre →

    Bonsoir , moi je vois juste le ras le bol des français quant à l’immigration, quant au fantasme des socialistes qui apportent juste ce que veulent entendre les français mais qui est purement utopique car impossible à réaliser et à payer. Ils seraient peut être bien de commencer par redonner le gout du travail aux français et d’arrêter de tout donner de payer des gens à rien foutre. Valoriser nos entreprises en arrêtant de les ponctionner elles pourront alors augmenter les salaires et arrêter de licencier. Et peut être revaloriser l’artisanat nous manquons cruellement de personne compétente !! et bien sur ne plus accepter des gens qui viennent faire le fric en france et qui ne paye pas leurs impôts ici mais partent vite à l’étranger !! et imposer les œuvres d’art peut être, riche qui peuvent ce les payer, et ne payent pas l’impot sur la grande fortune !!! enfin voilà tout mon mécontentement

  • boucherie ch 1 février 2012   Répondre →

    Le gourvernement doit faciliter l’acces au parc locatif privé à tous les locataires ,en revenant sur la loi bouttin , il devra rendre possible le cumul de l’assurance loyer impayé pour les proprietaires avec la possibilitée de demander une caution solidaire d’un parent ou autre au nouveau locataire ..Ainsi les proprietaires retrouveront confiance et donneront leurs logements à louer …

  • Gentil Pierre-jean 1 février 2012   Répondre →

    Réponse à Lopez Jean-Marie,
    Vous avez le don de lire dans mes pensées, je pense EXACTEMENT les mêmes choses , Bravo

  • eol 1 février 2012   Répondre →

    Bonne idée de faire des logements sociaux comme cela peut-être pourrais-je voir mon voisin se laisser tenter et déménager pour que je puisse enfin dormir la nuit…. Sinon, pour être plus sérieux, ce n’est pas avec 30% d’extension en plus que je vais pouvoir réaliser les travaux ( les sous, nous les trouvons où? ) à moins de ne pas faire partie de la classe moyenne…. Si les prix de l immo baissent, avec le taux d endettement de la classe moyenne, je risque de ne pas pouvoir revendre mon bien et être obligé d attendre avant de changer de maison.A moins que les banques retirent leurs pénalités si le bien est vendu avant le remboursement des intérêts et l’état ses taxes sur les plus values ( notamment apres rénovation). Mais bon…. qui sont les payeurs… tjs les mêmes.

  • mercier 1 février 2012   Répondre →

    contradictoire de la part de Sarko ,de vouloir reduire les loyers ,tout en augmentant de 2 points la CSG sur les revenus fonciers ,quelque soit l’importance des bailleurs!!

  • jj69 1 février 2012   Répondre →

    un proprietaire paye son credit mais devant un locataire qui ne paie pas c’est celui la le plus protégé,et l’on ce fou de savoir comment se débrouille le proprio pour payer son crédit….
    Car tous les proprios ne louent pas des guettos et tous les locataires ne sont pas des malheureux…
    Encadrer les loyers serra la fin de l ‘investissement dans la pierre locative

  • Sartounet 1 février 2012   Répondre →

    Ils sont loin de la réalité ces politiques ,les uns comme les autres ,avec toutes ces prélèvements ,qui pourra encore construire?????

  • Guy 1 février 2012   Répondre →

    Les responsables du manque de logements en France sont peut-être ceux qui le dénoncent et ceux qui les détruisent. Comment construire suffisamment de logements en refusant de débloquer des surfaces constructibles en nombre suffisant? Comment répondre à tous les besoins en laissant entrer toujours plus d’immigrés et en ayant le plus fort taux de natalité d’Europe (+10 000 000 d’habitants en 30 ans)et une espérance de vie qui augmente? Comment avoir suffisamment de logements sociaux en détruisant chaque année une partie du parc devenue insalubre suite à des dégradations opérées par une partie de résidents irrespectueux et au manque d’entretien des bailleurs peut-être découragés? Comment avoir plus d’investisseurs en créant des lois et des taxes qui leurs toujours plus défavorables? Comment construire vite en ne sanctionnant pas certains fonctionnaires trop zélés faisant traîner honteusement bien au-delà des délais édictés par les règles d’urbanisme les accords de permis de construire?

  • POIRIER 1 février 2012   Répondre →

    IL ME SEMBLE QUE LA SOLUTION DE NOTRE PRÉSIDENT DEVRAIT ÊTRE INTÉRESSANTE POUR LES PERSONNES EN ATTENTE DE LOGEMENT (SURTOUT SOCIAUX) LA RELANCE DU SECTEUR DU BÂTIMENT SE FERAIT ET LES INVESTISSEURS INTÉRESSES AU PLUS HAUT POINT .
    TOUTEFOIS IL RESTE A CONNAITRE LES EXTENSIONS QUI SERONT AUTORISÉES ! UN exemple: JE SUIS LOCATAIRE D’UNE MAISON DEPUIS DE NOMBREUSES ANNÉES ET MON PROPRIÉTAIRE DÉCIDE DE SURÉLEVER!! nuisance!!

  • alexandra 1 février 2012   Répondre →

    Bonjour.
    J’aurais bien aimé avoir une réaction “technique” .
    Après un petit tour sur wikipédia, que certains réfuteront, j’ai découvert la notion de CES, alors que les propositions de M SARKOZY concernent le COS.
    J’ai cru comprendre qu’il y avait donc possibilité d’extension “verticale” mais pas “horizontale” comme annoncé furtivement par notre Président.
    Si quelqu’un pouvait apporter quelques précisions, ici?

  • Billy 1 février 2012   Répondre →

    Barbara novel propose de faire moins d’enfant :
    D’accord avec elle mais d’abord pour les nations prolifiques comme celles Afrique en particulier.
    Et puis pour régler la crise du logement réservons d’abord les logements sociaux aux familles françaises en priorité. C’est simple et efficace !
    Arrêtons d’accueillir toute la misère du monde car plus on le fait plus on s’enfonce dans la crise pour le plus grand profit des spéculateurs et autres exploiteurs des temps modernes.

  • Y.Boureile 1 février 2012   Répondre →

    Il est nécessaire dans un 1er temps d’encadrer les loyers dans le public, et d’encadrer leur évolution dans le privé par le plafonnement des prix à la vente et à la location. Dans un 2ème temps de garantir l’égalité d’accès à tous à un logement de qualité. Il suffit d’abord d’appliquer la loi de réquisition des logements vacants et d’engager un plan de mobilisation des logements vides. Il faut créer pour ça un service public national et décentralisé du logement, de l’habitat et de la ville. Ainsi qu’un pôle public financier, un pôle public de la construction, une agence nationale foncière, enfin des outils publics ou à vocation public en agissent dans divers domaines trop longs à citer dans ce peu d’espace. Car il y a urgence a réellement intervenir dans le domaine du logement…!!!

  • Lelievre 1 février 2012   Répondre →

    Il y a beaucoup d’étrangers logés dans des logements et qui sont payés par des allocations ou alors par les conseils généraux faisons déjà un tri sur les occupants des logements dit sociaux

  • Dulieu Réjane 1 février 2012   Répondre →

    Pas d’ autres commentaires !!!

  • Dulieu Réjane 1 février 2012   Répondre →

    réponse à Barbara Novel : et moins de consommateurs et un pays vieillissant cf le Japon . Une des forces de la France c’ est justement sa capacité à rester une nation jeune !!!!

  • Lopez jean marie 1 février 2012   Répondre →

    Que ce soit, gauche, ou, droite, ou, ce que vous voudrez, les petits (comme moi ,et majoritaires, dans notre pays)
    Seront toujours, et encore, les dindons de la farce.
    Mais, petits, certes, même certainement, idiots je ne le pense pas, et donc, comment croire que les socialistes feront mieux ? droit de vote aux étrangers, mariage des homosexuels ( très important ça) abandon du nucléaire , bref cessons de croire qu’il y a de l’argent qui dort dans des tiroirs, les socialistes vont en peu de temps réduire à néant tous les sacrifices que nous avons fait, en nous serrant la ceinture, et ce avec l’argent au prix justement de tous ces sacrifices , mais après ???? faudra-t-il que la droite revienne, avec des plans de rigueurs encore plus important ? pour réparer les promesses électorales ?

  • patrick 1 février 2012   Répondre →

    Merveilleusement dit Barbara novel !
    Pourquoi ne pas faire comme l’Allemagne et demander aux françaises de faire moins d’enfants ?
    Economie de logements , d’allocations , de professeurs ….. et moins de chômeurs dans 20 ans !!!!!
    à méditer de suite ………

  • Michel 1 février 2012   Répondre →

    Supprimer la taxation des revenus locatifs pour les propriétaires, cela dopera l’investissement dans l’immobilier. Cette taxation est inexistante dans certains pays européens qui ont ainsi échappé aux crises du logement.
    Supprimer la taxe d’habitation pour les locataires (taxe inique d’ailleurs), cela augmentera leur pouvoir d’achat…et de location!

  • Un réaliste 1 février 2012   Répondre →

    Je trouve la proposition un peu facile, elle n est pas loin de celle de poutou qui propose de ne pas Rembourser la dette !!!
    Quand la France ressemblera à un grand musée où la majorité des recettes viendraient du tourisme, qui payera la retraite des parents et grands parents ?

  • JM CHAVENT ANCIEN ADJOINT A L'URBANISME DE LYON 1 février 2012   Répondre →

    On a diminué dans les P.L.U la hauteur des immeubles neufs dans les villes de plus de 3500 habitant,ce qui oblige les habitants d’aller vivre de plus en plus loin,d’une part par le manque de logements et d’autre part le prix élevé des centres-ville.
    Densifions les hyper-centres et centres-ville au lieu de l’inverse et quelle economie d’energie:financiere,physique,et perte de temps.
    Soyons enfin plus intelligents!!!!

  • Personne 1 février 2012   Répondre →

    surface + grande de 30 % au-dessus de bâtiments haussmaniens !!!! immeubles en ville !!!!! cela est irresponsable et promet à des promoteurs des gains fort avantageux pour de nouvelles constructions.

  • pajot 1 février 2012   Répondre →

    oui je suis d’accord avec Hollande , mais pas sur la méthode sarkozy, car augmenter la surface par rapport a des terrains déja de plus en plus réduit ou va t’on, donc cela veux dire créer en hauteur et le voisinage alors, le soleil est notre meilleur atout pour le chauffage, l’ombre sur les logements créer par la hauteur de ceux ci = luminosité trés mauvaise donc eclairage
    mais de toute facon sarkozy n’a tenu aucune promesse depuis 5 ans alors???

  • barbara novel 1 février 2012   Répondre →

    Pourquoi ne pas faire comme l’Allemagne et demander aux françaises de faire moins d’enfants ?
    Economie de logements , d’allocations , de professeurs ….. et moins de chômeurs dans 20 ans !!!!!

  • Mardoch G. 1 février 2012   Répondre →

    Cet article est très intéressant et résume bien le débat.

Laisser un commentaire