L’immobilier à la montagne prend un coup de froid

Nous le constatons tous. L’immobilier, dans son ensemble, traverse une période difficile, tous les biens sont touchés et aucune zone n’est épargnée. Si quelques habitations situées en montagne se négocient encore à prix d’or comme le notent les notaires, un vent glacé souffle sur les cîmes…et les prix.

 
Dans le rapport qu’ils viennent de publier et relatif aux tendances du marché immobilier de la montagne en Savoie et Haute-Savoie, les notaires de ces régions mettent en exergue le fait que, malgré un contexte général, de baisses des prix et des transactions, certains biens situés dans des stations de ski huppées sont moins impactés par la crise. Ce marché résistant mieux à la morosité ambiante.

Pour expliquer cette situation paradoxale, il faut se tourner du côté des profils globalement fortunés et internationaux de la clientèle qui peuple les stations de ski. Ces dernières ont, au fil des dernières années, lancé des travaux de rénovation de leurs habitats, impulsé la construction de nouveaux logements plus respectueux de l’environnement et amélioré les espaces et leurs services afin de satisfaire aux demandes de clients exigeants. Ces améliorations leur offrent aujourd’hui un rayonnement qui va bien au delà de nos frontières et certaines stations représentent toujours un fort attrait pour ceux qui souhaitent y louer un logement pendant la saison hivernale mais également pour les investisseurs locatifs qui y voient un placement rentable sur la durée.

Un marché contrasté
Ainsi, le toujours attrayant Val d’Isère a vu en 2012 ses prix bondir de + 13,4 %, avec un prix au mètre carré avoisinant les 7 000 euros, quand ils ont augmenté sur la même période de +15 % à Méribel ! Toutefois, il s’agit d’exceptions. La plupart des stations de ski des Alpes affichent pour 2012 une baisse de prix généralisée. La très courue Courchevel n’échappe pas à la règle : les prix de ses habitations ont chuté de -7,5% cette année à 7500 euros du m2 (quand même), La Plagne décroche aussi, avec des prix qui baissent de -6,5% tout comme Val Thorens qui affiche un recul de ses prix à hauteur de -3% par rapport à l’année dernière.
Alors si vous êtes mordus de glisse ou avez la possibilité de réaliser un investissement locatif, regardez du côté des cîmes !

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire