Que ce soit pour réduire votre facture énergétique ou pour garantir votre intimité, la solution est la même : une isolation optimale de votre maison ou de votre appartement. Mais avant de vous lancer dans des travaux d’isolation, il est primordial de vous renseigner. Avez-vous besoin d’une isolation phonique ou thermique ? Intérieure ou extérieure ? Avez-vous le droit à des aides financières ? Dans ce dossier, nous répondons à toutes ces questions afin que vous ne soyez plus jamais seul face à vos travaux d’isolation.

Isolation phonique : les solutions pour lutter contre le bruit  

Voisinage bruyant, logement vieillissant, cadre de vie sonore, le bruit vous gâche la vie ! Il est peut-être temps d’envisager la mise en place d’une bonne isolation phonique…

Pour 40 % des Français, le bruit et autres nuisances sonores sont une source de stress quasi quotidienne. Pour se protéger des bruits de la rue, du voisinage, mais aussi de ceux venant du logement, la meilleure option reste l’isolation. Si elle a un coût de départ, une bonne isolation phonique représente une réelle source de bien-être.

L’isolation acoustique, qu’est-ce que c’est ?

L’isolation acoustique, aussi appelée isolation phonique, est la mise en place de solutions pour atténuer les bruits environnants ou les supprimer complètement. Un logement peut être isolé du sol au plafond en passant par les fenêtres et les portes. Pour définir la solution la plus adaptée, il faut dans un premier temps déterminer la cause des nuisances sonores :

  • Les bruits aériens qui passent le plus souvent par les interstices des portes, fenêtres, volets…
  • Les bruits d’impact dits aussi « solidiens » qui sont des bruits extérieurs à une pièce. Un exemple ? Le bruit des talons qui claquent ou le passage d’un train.
  • Les bruits d’équipements qui proviennent du chauffage, de la tuyauterie…

Comment choisir son isolant phonique ?

Pour vous isoler des bruits, fuyez les produits universels qui vantent des performances miracles, mais qui ne règleront rien. Un papier peint ou une peinture ne peut en aucun cas servir d’isolant

acoustique, quoi qu’on vous dise ! Si vous avez un doute sur la marche à suivre pour isoler votre logement du bruit, faites appel à un acousticien qui établira un diagnostic précis de vos besoins en fonction de votre logement et du bâti.

Si vous souhaitez réaliser les travaux vous-même, sachez que les propriétés isolantes des matériaux sont étiquetées en dB :

  • Pour les bruits d’impact, l’indice d’efficacité aux nuisances sonores de choc est exprimé en dB
  • Pour les bruits aériens, l’indice d’affaiblissement acoustique Rw est exprimé en dB. Plus Rw est élevé, plus le matériau atténuera les bruits.
  • Pour les corrections acoustiques, on mesure le pouvoir absorbant d’un matériau. Il est indiqué par un coefficient global αw, compris entre 0 (inapproprié pour atténuer les bruits) et 1 (la correction acoustique est optimale).

 

Isolant thermique : les solutions anti déperdition de chaleur

Las d’avoir froid en hiver et trop chaud en été ? Votre logement est une vraie passoire énergétique ? Passez à l’heure de l’isolation thermique ! Confort et économies à la clé.

Greloter en hiver et transpirer l’été, très peu pour vous. Pourtant, dans votre logement, vous ne parvenez pas à maintenir une température idéale. Alors, vous surchauffez quand il fait froid et vous ouvrez les fenêtres en grand quand il fait chaud. Au final ? Une facture d’énergie très élevée ! Que faire ? C’est l’heure de commencer des travaux d’isolation thermique !

Pourquoi une bonne isolation thermique est-elle importante ?

Un logement bien isolé est source de bien-être été comme hiver. L’hiver, la chaleur ne s’échappe pas par les interstices, et l’été, l’enveloppe thermique permet de limiter son élévation. Plus qu’une histoire de confort, une bonne isolation thermique permet de faire d’importantes économies de chauffage en hiver et de climatisation en été.

Les différentes sortes d’isolants thermiques

Il existe différents types d’isolants à choisir parmi cinq grandes familles :

  • isolants minéraux ;
  • isolants synthétiques ;
  • isolants minces ;
  • isolants naturels ;
  • isolants intégrés.

Tous ont leurs avantages et inconvénients, à étudier en fonction de la surface à isoler.

SOS isolation thermique

Si vous n’envisagez pas de réaliser d’importants travaux d’isolation dans votre logement, certaines solutions s’offrent à vous pour limiter les déperditions de chaleur :

  • Isoler fenêtres et portes avec des joints en mousse
  • Isoler les tuyaux conducteurs d’eau chaude
  • Remplacer les fenêtres
  • Calfeutrer les foyers des cheminées
  • Mettre un rideau épais devant la porte d’entrée

 

Isolation extérieure : les solutions

Isolation extérieure ou isolation intérieure ? Quelle solution choisir pour isoler efficacement son logement ?

Pour offrir à un logement les meilleures performances énergétiques et thermiques possible, la solution isolation s’impose. Pour cela, deux options : l’isolation extérieure ou l’isolation intérieure. Zoom sur les caractéristiques de chacune.

Isoler les murs par l’extérieur

L’ITE (Isolation thermique par l’extérieur) consiste à isoler les murs d’une maison ou d’un immeuble par l’extérieur. Ce type d’isolation extérieure convient particulièrement aux rénovations, car elle a l’avantage de multiplier les performances thermiques et de permettre un ravalement de façade en même temps. L’ITE permet de limiter les pertes de chaleur en créant une enveloppe protectrice sur l’édifice.

Isoler les murs par l’intérieur

L’ITI (Isolation thermique par l’intérieur) est plus usitée dans le cadre d’une construction neuve. Elle promet un confort thermique optimal couplé à des économies d’énergie assurées. Il s’agit de créer une double enveloppe isolante. Pour cela, deux manières de procéder :

  • L’ITE sous enduit pour laquelle l’isolant est recouvert par un sous-enduit qui dissimule de la fibre de verre. La finition est assurée par un enduit.
  • L’ITE sous bardage pour laquelle des isolants sont insérés entre des ossatures de bois et fixés par des équerres. Le bardage est, lui, fixé sur l’ossature bois.

Ces deux solutions d’isolation thermique s’inscrivent dans le cadre de la Réglementation thermique 2012 si l’isolant utilisé est performant.

+ QUESTION – RÉPONSE

Existe-t-il des aides aux travaux d’isolation ?

Éco-prêt, CITE, TVA à taux réduit…, découvrez toutes les aides permettant de financer les travaux d’isolation de votre logement.

L’État a mis en place différentes aides pour encourager les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation. Vous pouvez tout d’abord prétendre, sous certaines conditions, à la TVA à taux réduit pour les dépenses liées aux fournitures et à la main-d’œuvre. L’ANAH (Agence nationale de l’habitat) propose également des subventions pour réaliser des travaux d’isolation allant jusqu’à 50% du coût total. Le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) permet, quant à lui, de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous réalisez certains travaux. Dernière aide pour encourager les travaux d’isolation : l’éco-prêt à taux zéro. Ce dernier vous permet d’emprunter jusqu’à 30 000€ (sous certaines conditions) pour réaliser des travaux portant sur la performance énergétique de votre logement.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 55
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire