Les propriétaires souffrent eux aussi du mal logement

sparschwein mit tschenrechnerLe rapport annuel sur le mal logement de la fondation Abbé Pierre met en lumière les difficultés rencontrées par certains propriétaires face aux charges de copropriété. Un phénomène qui prendrait malheureusement de l’ampleur…

« Plus de 10 millions de personnes subissent les conséquences de la crise du logement » en France, selon le 19e rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement. Et contrairement aux idées reçues, le mal logement ne concerne pas uniquement les personnes sans domicile fixe, vivant à l’année en camping, à l’hôtel ou encore les locataires… Il touche également des propriétaires qui ne sont pas en mesure de payer des charges de copropriété trop onéreuses. D’après le rapport, un million de logements font l’objet de frais difficilement supportables par les propriétaires tels que les travaux d’amélioration de performance énergétique ou encore l’entretien de réfection de toiture.

Un taux d’effort élevé

Le budget consacré au logement représente pour les copropriétaires en moyenne 44% de leurs revenus, contre 25% pour les autres propriétaires. Un chiffre qui va jusqu’à 60% pour ceux n’ayant pas terminé de rembourser le crédit contracté pour acquérir leur bien! Conséquences: les travaux sont parfois reportés, certains copropriétaires ne peuvent plus s’acquitter des charges et les copropriétés touchées se dégradent. Pour contrer ce phénomène de copropriétés fragilisées ou délabrées, la Fondation Abbé Pierre estime qu’elles doivent être mieux repérées et faire l’objet d’une intervention renforcée de l’État et des collectivités territoriales.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Un commentaire

  • LEDO 4 mars 2014   Répondre →

    BONJOUR que tous ceux ou celles qui comme moi sont en train de vivre des difficultees de charges de co proprietes contacter moi par ce mail jai trouver quelques solutions aplicables selon chaque cas ….trop long a expliquer ici

Laisser un commentaire