Le PTZ+ recentré sur les ménages modestes

Le prêt à taux zéro n’en finit pas de subir des modifications. Alors que sous le Gouvernement précédent il a été remanié pour ne plus être attribué pour le financement de logements anciens, les députés proposent de le recentrer sur les foyers les plus modestes. Les professionnels de l’immobilier et du bâtiment ont beau depuis des mois demander le rétablissement du PTZ+ en faveur des logements anciens, l’Assemblée nationale exclut pour le moment cette option mais a toutefois décidé un énième remaniement de ce dispositif dans le cadre du projet de finances rectificatives pour 2012. Rappelons que le PTZ + est destiné aux primo-accédants qui souhaitent acheter un appartement ou une maison, neuf dans les deux cas, afin d’en faire sa résidence principale.

L’acquéreur étant également soumis, pour l’octroi de ce prêt, à certaines conditions de ressources fixées par décret. Les députés souhaitent aujourd’hui que cette aide soit recentrée sur les acquéreurs les plus modestes et ont, en conséquence, modifié la grille des revenus pour accéder à ce dispositif. Dorénavant, pour avoir droit au PTZ+, le particulier -seul – ne devra pas avoir un revenu mensuel dépassant 3 333 euros, contre 3 626 auparavant, un couple 4667 euros, un couple avec un enfant 5 667 euros et deux enfants 6 6667 euros. Mais rien n’est figé car il n’est pas exclu qu’en 2013, voire avant, le PTZ+ subisse d’autres modifications une fois sous la loupe des sénateurs…pour peut être revenir sur le marché de l’immobilier ancien. A suivre donc.
Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire