Le programme pour le logement de François Hollande

François_Hollande_(Journées_de_Nantes_2012)Un nouveau Président de la République vient d’être élu. François Hollande propose une série de mesures en faveur du logement. En voici une présentation, dans les grandes lignes.

L’une des mesures phares des dispositions envisagées par François Hollande en matière de logement est sans conteste celle relative à l’encadrement des loyers. Le nouveau chef de l’Etat y voit en effet un moyen de contrecarrer les tarifs, parfois prohibitifs de certaines locations et de faciliter ainsi l’accès à la location dans les grandes villes. Ainsi, propose-t-il que les loyers, dans certaines zones urbaines – les plus tendues-, soient réglementés, c’est à dire ne puissent pas dépasser un prix au m2 (défini au regard du prix moyen pratiqué dans le quartier). Une mesure qui ne fait pas l’unanimité, puisque dès l’annonce de sa nomination à la plus haute fonction de l’Etat,  la FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier) a déjà fait entendre sa voix afin de montrer les effets négatifs d’une telle mesure sur le marché immobilier. Selon elle, l’encadrement des loyers aurait notamment les conséquences néfastes suivantes : certains retireraient leurs biens du marché immobilier, quand d’autres hésiteraient de ce fait à investir dans des projets immobiliers.

500 000 logements par an

L’autre chapitre important, est celui de la construction de logements.

Pour donner un second souffle à la construction, qui peine depuis quelques mois, et faire face à la pénurie de logements, le nouveau chef de l’Etat envisage la construction ou réhabilitation de 500 000 logements par an, avec un effort notamment soutenu sur le développement des logements sociaux qui devraient représenter un peu plus d’un tiers de ces constructions. François Hollande souhaite d’ailleurs à ce titre durcir la loi SRU qui impose aux communes un quota de logements sociaux en infligeant des amendes plus lourdes aux contrevenants. Enfin, afin de favoriser le développement de nouveaux logements, il souhaite que l’Etat cède aux collectivités locales des terrains constructibles et que le plafond du Livret A, actuellement à 15 300 euros, soit doublé.

Qu’en pensez-vous ?

 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

83 Commentaires

  • Gilles VILLAN 22 mai 2012   Répondre →

    “Ainsi, propose-t-il que les loyers, dans certaines zones urbaines – les plus tendues-, soient réglementés, c’est à dire ne puissent pas dépasser un prix au m2 (défini au regard du prix moyen pratiqué dans le quartier).”
    Ca va très bien. Haro sur les voyous!!!

  • OSCAR 22 mai 2012   Répondre →

    A l’évidence, l’augmentation des loyers est corrélé avec la levée des impôts toujours plus forte: je prends pour exemple les prélèvements de la CSG, RDS, RSA etc….ça n’existait pas avant….. ça représente quand même plus de 15 pour cent du montant du loyer…par ailleurs, ces prélèvements ne cessent de croître…. que l’état donne l’EXEMPLE en bloquant ses propres prélèvements obligatoires…

  • Chicélégant 21 mai 2012   Répondre →

    Bravo Hollande,
    Il était temps de réagir! Dix années de perdues. Il faut construire d’urgence des logements BBC en grand nombre grâce au livret A, dont le plafond va être doublé, pourquoi pas triplé?
    Il y a trop d’argent en France qui dort alors qu’il devrait favoriser la construction de logements ou les PME

  • Lelievre philippe 20 mai 2012   Répondre →

    Je suis propriétaire d un logement pour augmenter ma
    Retraite et je pense que chaque propriétaire doit
    Faire le montant se référant au logement ( situation sécurité aménagement etc ) ce qu il faut surtout éviter et cela vient de propriétaires qui ont un grand nombre de logement de les faire louer par les conseils
    Généraux qui refont les travaux à nos frais à des personnes venant de l étranger en demande soit disant d asile ainsi que des
    Chambres de 15 m² dont de louer est aussi cher qu un studio de 25 m²

  • ben 17 mai 2012   Répondre →

    c’est pas bloquer les loyers qu’il faut faire , mais les baisser considérablement quand vous vivez dans un quartier HLM de banlieux mal entretenu datant de la guerre 39/45 avec un évier distribuant eau chaude et eau froide séparément, des murs en décomposition, mal chauffé l’hiver, toute électrique, appartement non refait a l’entrée du locataire par dessus cela un voisinage à comportement animalier, désolé mais j’appelle ça un taudis à plus de 700 euros par mois plus les autre factures…c’est totalement inadmissible!!! d’autant plus qu’il s’agit d’un faux 4 pièces auquel il a fallu rajouter diverses cloisons avec portes pour en séparer les accès

  • Lokkee 14 mai 2012   Répondre →

    En tant que propriétaire et bailleur d’un appart’ pour un loyer raisonnable en province, et locataire d’une cage à poule pour un prix prohibitif en région parisienne, il faut appeler un chat un chat:
    il ne s’agit pas d’une bonne initiative, mais de simple bon sens compte tenu des besoins des gens vivants en France.
    Le terme “gens qui vivent en France” j’en ai peur, ne se limite pas aux misérables crétins qui se lamentent que le “métier” de bailleur soit si difficile et peu considéré au regard d’une “dynamique du marché” si peu propice aux opérations immobilières.
    Amis acrobates fonciers, réalisez une bonne fois pour toutes que vos préoccupations spéculatives, si tragiques soient elles sont tellement à la marge des VRAIS problèmes des gens normaux que s’en est hilarant.
    Eh..je peux louer votre AIR aussi tant qu’on y est ?
    Je me permet de demander parce que vous nous le pompez tellement, qu’on finit par en manquer cruellement “nous en bas”.
    Au vu de toutes vos considérations politico-patrimoniales, de l’air vous n’en manquez certes pas.
    Faites une grève, faites une manif, faites moi rire…encore.

  • nigel 14 mai 2012   Répondre →

    On voit bien que c’est le propriétaires qui parlent ! Et c’est assez drôle de voir les étranges liés à cette histoire. Attention ils vont manger halal à l’intérieur, vu qu’ils sont tous musulmans, et qu’ils représentent 95% de la population

  • julebute 13 mai 2012   Répondre →

    messieurs les propriétaires aux législatives votaient a droite et hollande avec ses idées farfelues ne pourra rien faire ni décider sur l immobilier

  • Rappellons que l’ argent collecté sur les livrets A est consacré au financement de la construction de logement, dans le secteur public. En remontant le plafond, on augmente donc d’autant la collecte d’argent.
    Et puis dans certaines zones où les loyers sont abusivement élevés, les propriétaires ne reinvestissent pas leurs marges dans d’autres logements, ni forcement dans leur amélioration.Alors , ce plafonnement n’aura pas d’influence negative sur la disponibilité de logement dans ces zones là.

  • Pepito FERNANDEZ 11 mai 2012   Répondre →

    Amusants tous ces commentaires !
    On y reconnait les locataires qui veulent des logements neufs mais avec un loyer de taudis (voire gratuit)et les propriétaires qui achètent leurs biens de plus en plus cher, puis investissent dans des travaux de rénovation pour pouvoir louer, mais vont percevoir de moins en moins (quand les loyers seront réellement payés).
    Comment concilier les deux ? François a trouvé la solution : prélever encore plus d’impôts aux propriétaires lors de l’achat ou de la revente des biens, augmenter leurs impôts fonciers,… mais baisser les loyers pour les inciter à ne plus louer et ainsi justifier la construction de logements neufs dans lesquels il logera de préférence et gratuitement, tous ceux qui ne paient pas d’impôts, ou même en situation irrégulière et auxquels il versera à la fois le montant du loyer et le salaire sous forme d’indemnités.
    Les propriétaires (qui eux paient leurs impôts)toucheront donc l’addition.
    Rien d’étonnant ! On a un président socialiste oui ou non ?

  • alexandra 11 mai 2012   Répondre →

    Le problème est que, souvent, on trouve qu’un loyer est élévé, car les prestations associées au niveau des parties communes, ne sont pas assurées.
    Le locataire ne pouvant se “plaindre” auprès du syndic, et si le gérant vous ignore, là on trouve son loyer élevé, trop élevé.
    Il serait bon que la loi évolue, et que le couple “locataire-syndic” soit reconnu pour tous les problémes de la copropriété.

  • KATELL MILLON 11 mai 2012   Répondre →

    BRAVO MR LE PRESIDENT IL EST GRAND TEMPS D’EBCADRER CES LOYERS PROHIBITIFS NOUS SOMMES LOCATAIRES DEPUIS 30 ans et au fur et à mesure de nos déménagements ce n’est plus 25% des revenus mais 33% qui passent maintenant pour un logement à qualité égale merci d’avance pour nous tous les locataires!!!

  • nini 11 mai 2012   Répondre →

    Jusqu’à maintenant c’était l’interêt d’économiser sur les impôts qui motivait les investisseurs qui le pouvait d’investir dans l’immobilier et de déclancher de nouvelles construction, n’oublions jamais que c’est parce qu’un propriétaire à pris un risque financier, du fait de sa capaciter à emprunter pour investir, qui à permis à des millions de français d’avoir un toit sur la tête.
    n’oublions pas que c’est parce que certains ont pu prendre le risque d’emprunter que vous etes logé. Il est donc normal que ce risque reçoive une contrepartie. n’oublions pas que ce risque vient de la surprotection des locataires en impayé… qu’il faut souvent plus d’un ans pour expulser un mauvais payeur…
    Monsieur le président devrait avant tout réduire ce délais.
    Ce n’est pas le montant des loyer qu’y devraient être controlé mais les crédit bancaire, quand on voit que la différence entre une assurance fournis par la banque peut etre de plus de 8000€ (sur toute la longueur du crédit)avec une assurance hors banque… on sent qu’on se fait bien entuber…
    votre banque calcule systématiquement l’assurance sur le capital emprunté initialement et ne le recalcule pas en fonction du capital restant du, pourtant, elle vous garantie le capital restant due uniquement… les mensualités au lieu de diminuer avec le temps restent donc constantes…
    Tout est dans l’equilibre, le marché de la rénovation est aussi important que le marché de la construction neuve, au lieu de depenser dans la construction notre président devrait penser à réhabilité les logements déja existant.

  • VERUSKA 11 mai 2012   Répondre →

    Ce qui est loufoque c’est qu’à l’heure actuelle (pour etre gentille) il n’est PLUS POSSIBLE de changer de logement-
    LA RAISON? avoir des revenus nets représentants 3fois le loyer-
    Lorsqu’on est à la retraite, que celle ci couvre aisément le loyer et qui de surcroit il y a 1 complément de revenus en salarié, eh bien les AGENCES TOUT COMME LES BAILLEURS REFUSENT DE LOUER!!!! même si il manque que 100 EUROS -aujourd’hui mon loyer représente 55% de mes revenus, cela ne gêne pas mon bailleur depuis 13 ans-
    WHAT ELSE??????

  • guerin hervé 10 mai 2012   Répondre →

    encadrement des loyers,oui pour éviter les abus,je loue plusieurs maisons et meublés étudiant à Rennes,je suis dans les moins chers 240e pour 24 m2 tout confort près gare Rennes,mais pour des prix corrects on devrait être exonéré de CSG 15%

  • Alex 10 mai 2012   Répondre →

    Encadrement des loyers? Pourquoi pas, mais que ce soit fait de façon intéligente, en prenant en compte plusieurs paramétres: efficacité énergétique du bâtiment (les Verts auront-ils leurs mot?), qualité et confort, proximité des services …
    Je ne trouve pas qu’un loyer de 1000 voir 1500€ soit abérant, du moment que le service est là. Mais voir un loyer,en campagne à ce prix là pour une passoir énergétique, je trouve ça dépassé. Et donc, oui, le propriétaire doit voir son loyer à la baisse, et non l’augmenter tout les ans sans apporter aucune amélioration à son bien! J’espére que ça ira un peu dans ce sens …

  • Melime 10 mai 2012   Répondre →

    Je pense que c’est une excellente chose même si cela fait réagir les propriétaires et monter au créneau les organismes liés à l’immobilier. Enfin une petite bulle d’air pour ceux et celles qui ont été largement oubliés, voire méprisés et qui luttent, désespérément, chaque mois pour payer leur loyer, rognant sur tout pour assurer.. leur survie !

  • claudius 10 mai 2012   Répondre →

    encadrer les loyers c’est nimporte quoi, pour faire baiser le prix des loyer il faudrait baiser les taxes foncières et taxes d’habitations qui flandent de 10% par ans et ça personnes n’en parle. trouver vous normale de payer 1060€ de taxe foncière et 880€ de taxe d’habitation pour un 60m² à Noisy le sec dans le 93 c’est inadmissible sans parler des impôts fonciers. Etre propriétaire et devenu intenable. De plus si vous êtes bailleur il faut mettre en location un appartement nickel et bien sur ne pas demander de caution au locataire ! compter aussi tous les diagnostiques qui s’ajoutent au fil des règlementations de plus en plus drastiques et bien sur à la charge du propriétaire. Par contre quand le locataire part alors la, c’est la surprise et en générale elle n’est pas bonne, travaux dégradation multiples, aucuns entretien n’a été fait par le locataire, c’est lamentable, le dernier locataire qui est parti ça ma couté 9000 € je ne rentabilise pas je pers de l’argent. Ce n’est pas aux privé de faire du social ont en à pas les moyen. Croyez vous qu’on va investir dans des soucis des taxes et impôts pour faire plaisir à M. Hollande. Pas question. Allez bloquer les loyer en corée du nord la il y aurra aucuns prob.

  • RAYJO 10 mai 2012   Répondre →

    Bravo François !

  • fred 10 mai 2012   Répondre →

    Il faut tripler la taxe foncière pour les logements des bailleurs locatifs.
    Il faut tripler l’imposition des revenus locatifs de la 2044.
    Les français comprendront que l’on s’enrichit en travaillant et pas avec de la pierre.
    En plus cela fera rentrer des taxes.

  • vincent 10 mai 2012   Répondre →

    la taxation existe déja ,dans les ville de + 50000h, pour un logement vide de+ 2ans le propriétaire doit s’acquiter de la taxe foncière + la taxe d’habitation

  • vincent 10 mai 2012   Répondre →

    la loi est plus favorable aux locataires qu’aux propriétaires; ce qui explique le découragement de ceux-ci,ce qui explique les 2 millions de logements vides et récession à venir dans la construction des logements neufs à louer …

  • dgeel 10 mai 2012   Répondre →

    j’abonde dans le meme sens qu’ANTO, Frederic et Irene. enfin certains qui ont compris que social ne rime pas avec classes moyennes, pour financer certaines mesures dites sociales on preleve sur les salaires, csg, rds, sécu, retraites et au final c’est l’ouvrier qui trinque quand les assistés boivent, faites donc vos comptes sur vos fiches de paies ! et attendez de payer des impots sur vos heures sup !

  • pascal foussat 10 mai 2012   Répondre →

    relancer la construction oui, mais avec quelles incitations. Avec l’ancien président, il y a eu des mesures concrètes, là je demande à voir ce qui va être proposé

  • KOUNA 10 mai 2012   Répondre →

    Bonjour,
    Il y a des choses qui marchent bien chez nos voisins et qui favorisent le pouvoir d’achat.
    Le blocage des loyers (Et je suis bailleur Moi-Même), les augmentations de loyers profitent plus au fisc qu’aux bailleurs (vu le nombre de taxes greffées sur ce revenu). Les augmentations de loyers seront justifiées par des améliorations de l’habitat. Quand il s’agit de l’économie d’énergie, l’état doit intervenir en ce sens pour le bailleur ou pour le locataire. Autre chose: Quand les loyers sont maintenus à des niveaux corrects pour les deux parties, il faut punir severement les impayés et les retards de paiement. Créer un centre de contrôle des locataires indélicats(Assurance nationale des locations, 0ù comme pour les conducteurs, il y a des malus et bonus). Normal: si le bailleur baisse le prix, au moins, il espère être payé à temps.Tout ça existe et marche bien par ailleurs. Il suffit juste de copier et appliquer.
    Prêt à en discuter

  • Tamisier Pascale 10 mai 2012   Répondre →

    je pense que c’est bien, mais pourquoi s’arrêter aux grandes villes ?
    Dans certaine région comme le Vaucluse, dans le Lubéron plus exactement les loyers sont très cher et lorsqu’on gagne le smic, difficile de trouver.(sachant qu’il faut multiplier par trois le montant du loyer). Trouver un logement à 350 euros c’est possible, mais c’est un studio en général.
    Les logements sont difficile à trouver, car ils sont en général pour les touristes, donc les locaux sont obligés de prendre ce qu’ils trouvent à des prix défiant toute concurrence, ce qui n’est pas normal.

  • POLLUX 10 mai 2012   Répondre →

    bonjour
    Très bonne loi mais il faudrait aussi baisser l’augmentation des loyers et surtout dans un premier temps bloquer les prix des loyers pendant plusieurs mois car actuellement nous payons plus de 30 % du loyer et ce n’est pas normal ! alors que nos salaires et pensions ne suivent pas !
    merci

  • MELIN F. 10 mai 2012   Répondre →

    C’est une très bonne initiative, à ssvoir si elle sera suivie.

  • Irène COTTAREL 10 mai 2012   Répondre →

    Il faut arrêter en priorité le financement par les conseils généraux des logements hôteliers à 2000 ou 3000 euros par mois pour les familles sans logement (et souvent sans papiers). Dans certaines régions on a déjà dépensé des millions d’euros pour cela payés par les contribuables alors qu’il ne manque pas de bâtiments vides. La restauration de ces bâtiments pourrait être envisagée dans le cadre de travaux d’intérêt général ou de chantiers d’été……

  • L’encadrement des loyers ne semble pas la meilleure solution, le marché doit se faire en fonction de l’offre et de la demande. De plus le montant du loyer pratiqué par un propriétaire bien dépend de nombreux paramètres (situation, étage, orientation, état….) et ne reflète pas un simple prix au m².
    Pour faire baisser les loyers, il faut augmenter l’offre de logements sur le marché de la location,deux pistes sont possibles: la construction de nouveaux logements et l’augmentation de la taxation des logements vacants depuis plus de deux ans.
    En effet, en 2010, l’INSEE a recensé plus de deux millions de logements vacants (hors résidences secondaires. Avec, en France, une moyenne de 2,3 habitant par logement, nous pourrions loger plus de 4 millions de personnes.

  • Anto A 10 mai 2012   Répondre →

    En bloquant les loyers, M. Hollande risque de faire fuir les investisseurs, alors construire 500 000 logements par an, c’est bien, mais avec quel argent ?
    M. Hollande promet ne favoriser les classes populaires, mais concernant le doublement du plafond du livret A, quels contribuables peuvent se permettre de placer 30 600€, si ce n’est les plus fortunés ?
    Alors oui, ces mesures sont belles quand elles sont prononcées par ce charmant M. Hollande, mais pour être applicables, elles induisent nécessairement une augmentation de l’imposition des ménages… Et c’est encore une fois les classes moyennes qui en assumeront le poids financier…

  • aminata 10 mai 2012   Répondre →

    bonjour à toute l’équipe
    je trouve que c’est de tres bonnes résolutions tout ça et que malgré les difficultés que beaucoup vont lui faire il faut que notre nouveau président tienne sa ligne de conduite comme il l’a fait pendant toute la campagne avec dignité et sincérité. bonne route !

  • adrien 10 mai 2012   Répondre →

    Je ne vois pas en quoi cela peux être mauvais de pensé à ce qui ne peuvent plus se loger, enfin quelqu’un qui protège les consommateurs.

  • Baudoin Pierre 10 mai 2012   Répondre →

    Ainsi, propose-t-il que les loyers, dans certaines zones urbaines – les plus tendues-, soient réglementés, c’est à dire ne puissent pas dépasser un prix au m2 (défini au regard du prix moyen pratiqué dans le quartier)…
    Complètement stupide!. Il ne tient pas compte de la qualité des prestations d’un logement à un autre…
    Pourquoi pas toutes les voitures au même prix!…

  • alexandra 10 mai 2012   Répondre →

    A quand, une révision de la “loi” sur le dépôt de garantie ?
    Il persiste une arnaque organisée, lorsque un DG est amputée de sommes justifiées par des “devis” de réparation, et non des “factures”de travaux réellement effectués.
    Beaucoup d’entre nous savent que les sommes déduites du DG d’un locataire sortant, ne sont quasimentjamais utilisées par le bailleur pour réparer d’éventuels dégâts.
    Le locataire entrant est obligé de prendre un appartement “en l’état”, et doit prendre une remise en état à ses frais.
    Si quelques bailleurs concèdent une gratuité d’un ou deux loyers, pour remise en état, ils sont bien rares, mais il faut reconnaître que ça existe!!

  • fanfan 10 mai 2012   Répondre →

    reglementé les impots foncier sur le revenu baisser les taux de credits pour ceux qui achetent et et mette sur le marche de la location si les impots baissent les loyers peuvent baisser si on baisse que les loyers les gens vendront leurs bien car il ne pourront pas faire face aux impots aux charges et a tout ces nouveaux diagnostique que l on nous impose les charges proprio son bien plus importante que les charges locative

  • Nicolas 10 mai 2012   Répondre →

    Pas besoin de plafonner les loyers si M. Hollande augmentent les salaires…

  • viloute 10 mai 2012   Répondre →

    on va dans le mur

  • styl 9 mai 2012   Répondre →

    Sur la construction de logements : j’ai entendu dire , par des architectes et urbanistes , qu’il était moins onéreux de réhabiliter que de construire . Donc , recensement des logements vides ( Avec le consentement des propriétaires ) et mobilisation de tout ce qui pourrait être mieux exploité !

  • nic 9 mai 2012   Répondre →

    qu’il faut garder de la verdure. trop d’appartements sont construits alors que trop souvent, nous, français n’y avons pas accés… soit ils sont trop chers pour nous, soit ils sont “réservés” aux nouveaux arrivants immigrés…

  • Philippe 9 mai 2012   Répondre →

    Selon la FNAIM, l’encadrement des loyers aurait notamment les conséquences néfastes suivantes : certains retireraient leurs biens du marché immobilier, quand d’autres hésiteraient de ce fait à investir dans des projets immobiliers.
    Et si cela permettait tout simplement de remettre sur le marché des biens “confisqués” par des spéculateurs et de faire baisser les prix ?
    Car enfin, le fait est qu’il manque bel et bien des logements et que les prix sont trop élevés, non?

  • goldie 9 mai 2012   Répondre →

    Le risque est que si les prix des loyers au m2 sont trop bas, les investisseurs seront moins nombreux. Je suis moi-même propriétaire et si on me demande d’appliquer des tarifs au rabais, je ne conserverai pas cet appartement que je mets en location. il ne faut pas oublier que louer un appartement présente des risques (de non paiement des loyers ou des charges, de détérioration…) J’ai un crédit de 20 ans encore sur cet appartement que je loue, et je ne fais pas de bénéfice (lorsque je déduis mes charges, l’impot foncier…)Je pense que si cela ne me sera plus rentable, je vendrais ce bien au bénéfice d’un placement rémunéré qui me causera certainement moins de soucis qu’une location qui engendre : trouver un locataire sérieux, état des lieux, visites des locaux…
    Quant à la construction de logement sociaux, il faudrait plutot favoriser l’accession à la propriété avec des taux de crédit bas, prêt à taux zero, etc… Le but est je pense de posséder un logement plus facilement plutot que de payer des loyers à vie.

  • francis.gabin 9 mai 2012   Répondre →

    le mail que je viens de rediger concerne des logements sociaux plus 1′ e p a d e..dont je donne le terrain….gratuitement .Francis Gabin.

  • francis.gabin 9 mai 2012   Répondre →

    Favoriser les ventes de terrains à batir même recents
    en revenant à la suppression des plus values immobilieres a partir de15ans de détention de ces terrains et en tenant compte de l’age du vendeur et de
    son imposition.Car souvent cette vente est faite pour protéger l’epouse qui n’a souvent qu’une retraite minime ou aider des enfants qui démarrent dans la vie active de plus en plus tard Merci de bien vouloir donner suite à ce mail.Francis Gabin(75ans:4enfants et 9 petits enfants)

  • Yves nicolas 9 mai 2012   Répondre →

    Je pense que c est une très mauvaise chose
    Tout pour démotiver le prive
    Laissez faire les logements sociaux ça fera une addition de plus a payer
    Merci pour ceux qui bossent mais qui vont désormais lever le pied
    Et merci pour les dettes qu on va laisser a nos enfants
    Mieux vaut les encourager a partir il n y a pas que la France et peut être même seront ils mieux ailleurs

  • Didier ANDRE 9 mai 2012   Répondre →

    Un effet d’encadrer les loyers serait de faire baisser la valeur des logements. Cet effet se ferait sentir aussi bien sur les logements loués que sur les logements habités par leurs propriétaires. Etes-vous d’accord avec cette analyse? D’avance merci.

  • Jean Le social 9 mai 2012   Répondre →

    Bravo Francois pour tes idées éclairées!!!
    Tu vas permettre au Front National de faire un très bon score aux prochaines élections!!!!
    C’est une honte d’entretenir le surendettement du pays et de favoriser toujours les memes populations qui n’aiment pas la France si ce n’est les aides sociales.
    On le réclame le changement dès maintenant

  • Lombard Robert 9 mai 2012   Répondre →

    C’est un bon plan

  • matoo 9 mai 2012   Répondre →

    Tout le monde sait que le marche de l’immobilier est une bulle maintenue artificiellement a des prix exhorbitants par ceux qui en tirent de juteux profits: ils exigent une augmentation des loyers en menacant de ne pas mettre leur bien en location afin d’assurer la rentabilite de leur placement. Le blocage des loyers permettrait au contraire de briser cette surenchere, de ramener les prix des biens immobiliers a leur valeur materielle reelle, et la desaffection des speculateurs remettrait ainsi sur le marche une profusion de logements accessibles pour des acquereurs qui ne cherchent qu’a se loger a prix raisonnable sans gaspiller leur revenu en loyer. Alors oui au blocage des loyers: pour la justice, il faut que l’immobilier cesse d’etre un objet de speculation.

  • JARET 9 mai 2012   Répondre →

    Ce n’est certainement pas cela qui va aider la sphère privée à investir dans le logement.
    Il faudrait quand même examiner de près à quelle proportion, l’investissement privé participe au logements “sociaux” et intermédiaires”….
    Combien de milliers de personnes gravitent autour de la construction et de la transaction immobilière ?
    Aidons directement les acquéreurs : réduisons les droits d’enregistrement à juste proportion des revenus et de la composition familiale. Idem pour les foyers qui vendent et achètent suite à la mobilité professionnelle.

  • GillesG 9 mai 2012   Répondre →

    La bourse est versatile et l’immobilier est une valeur refuge. Les investisseurs Scellier sont maintenant désintéressés du fait de la diminution des avantages fiscaux : ceux-ci permettaient a l’etat de s’y retrouver (TVA, mutation, revente, frais notaries dt la majorite lui revient,etc …) et de favoriser l’offre et donc le maintien des prix a des niveaux plus bas en terme de loyers. Aujourd’hui, si on encadre les prix, le marche se figera, et les investisseurs iront chercher des valeurs refuges (assurance-vie, placements ne rapportant pas a l’etat ; pourquoi prendre des risques pour 3% de rentabilité avec des locataires et certains investisseurs vont viser les placements a l’étranger qui vont devenir attractifs. Alors on regule ou on favorise la création de logement pour éviter une forte montée des prix. Pour contenir une montée des loyers, pourquoi ne pas imposer un prix au m2 du neuf ? Absurde n’est-ce pas ? De même que pourquoi faire des travaux dans un logement ancien, aucun intérêt si l’amélioration ne peut etre répercutée en partie sur le loyer, donc on va favoriser une dégradation de la Qualite des logements. A vouloir réguler sans dynamiser par des mesures adéquates, on tue le marche au pire, on le déséquilibre au mieux !

  • mercier héléne 9 mai 2012   Répondre →

    jattend un 4 pieces pour moi ma soeur ma niece et maman qui à 72 ans je suis à palaiseau pour l’instant et je sais que des logement sociaux serons bientot louer mais j’aimerai que vous appuyer ma demande merci à vous

  • C. Leimacher 9 mai 2012   Répondre →

    c’est une folie de ne pas encourager l’immobilier.
    C’est organiser la pénurie.
    Les loueurs d’un bien immobilier ne pourraient pas l’entretenir faute de revenus suffisants de la rémunération du capital investi.
    La pierre est chère, l’entretien et les réparations ont un coût élevé.

  • Coudert André 9 mai 2012   Répondre →

    Je pense surtout quel’immobilier et les revenus de l’immobilier sont beaucoup trop taxés, pour que les investisseurs s’impliquent en ce domaine . Et, en plus, l’ancien pouvoir a porté les plus valus de 15 à 30 ans, en accordant que 20% de ristourne à 15 ans ce qui va freiner grandement l’investissement en ce domaine et réduire, les transmissions de ces biens.
    Il y a des réactions gouvernementales qui ne sont pas compréhensibles, des changements sans arrêt. La fiscalité est quelque chose de sérieux et il faut une constante et non pas des bons, d’une extrémité à l’autre.

  • PAT 9 mai 2012   Répondre →

    La FNAIM défend son bout de gras (normal) mais elle est à côté de la plaque. Moins de logements mis en location, à supposer que ce ne soit plus assez rentable, c’est potentiellement plus de logements mis en vente (à noter, il y a toujours moyen de taxer les vacants et de réquisitionner si le mouvement ne s’amorce pas). Donc un accroissement de l’offre qui tirera aussi les prix un peu vers le bas, permettant à de nouvelles catégories d’acquérir leur logement et donc de libérer ën même temps des logements du secteur locatif, tandis qu’en raison du même tassement des loyers d’autres chercheront moins à accéder à la propriété. Il faut agir sur des sous-couches de catégories sociales, celles qui sont à la frontière des différents modèles. Augmentation de l’offre pour certains, baisse de la demande chez d’autres, c’est un système de vases communiquants. Et si les loyers sont élevés c’est en grande partie parce que l’accession à la propriété est hors de portée mais ça n’a rien à voir avec la valeur d’usage du logement. Les banques ont entretenu l’illusion par du crédit un peu trop facile (pendant que elles, pas folles, se désengageaient d’ailleurs de l’immobilier). En tout cas, dans un système complètement faussé et qui socialement et économiquement ne fonctionne plus correctement, il faut bien faire quelque chose pour tenter de débloquer et même “n’importe quoi” vaudrait mieux que de laisser filer comme avant. Jusqu’à 150 % d’augmentation de la valeur des biens immobiliers sur le marché en 10 ans alors que l’évolution naturelle des prix et la rémunération du capital n’autait dû provoquer qu’un glissement de 48 %. C’est un sacré problème, non ? Moi en même temps que j’encadrerais les loyers, je taxerais, je taxerais, je taxerais les plus-values immobilières. Par ce double mouvement, les prix de la location et de la vente finiraient bien par retomber. Et ces prélèvements, pour ce que soit encore économiquement et socialement plus vertueux, je les mettrais d’ailleurs dans la construction d’initiative publique. Et n’oublions pas que de nombreux propriétaires d’un certain âge n’ont pas payé leur bien à la valeur totalement artificielle à laquelle ils l’estiment ! C’est l’inflation d’avant les années 80 qui l’a largement financé et cette “dette” est aujourd’hui retransmise à la génération suivante qui elle n’en peut plus. On attendait une crise intergénérationnelle sur le financement des retraites (elle viendra peut-être). Mais c’est d’abord sur le financement du logement qu’elle éclate. Ce qui me désole c’est que les experts de la FNAIM savent bien tout ça.

  • Claude Laboutre 9 mai 2012   Répondre →

    Ce que j’en pense, allez donc voir à cette adresse :
    http://www.societe.com/societe/societe-civile-la-sapiniere-377552955.html
    c’est assez édifiant non.

  • jean,michel 9 mai 2012   Répondre →

    taxer plus par la loi sru n’est pas de mon avis une bonne solution car au final c’est le citoyen de base qui paira.Il faudrait , c’est ce que je pense, oliger les communes à construire quand même des logements sociaux.

  • balto 9 mai 2012   Répondre →

    que c est très difficile ce qu il propose vue la crise qui se fait sentir de plus en plus en sera t il capable l avenir le dira

  • Guillaume GIEN 9 mai 2012   Répondre →

    C’est complètement débile! Sa première mesure va à l’inverse de sa 2 ème mesure. On ne favorise pas la construction de nouveaux logements en bloquant les loyers.
    D’autres part on se demande bien comment on va céer 500 000 logements par an. D’ou vient se chiffre, prit au hasard certainement. C’est un chiffre rond qui sonne bien mais si on savait créer 500 000 logements par an, cela se saurait. Et avec quel argent, SVP ?

  • DALILA 9 mai 2012   Répondre →

    a mon avis c’est une bonne initiative, il ne pense pense pas qu’à son bien être mais aussi à celui de plus d’une moitié de français qui n’arrive pas à se loger décemment, je pense que c’est un bon début de changement sans parti pris, l’égalité n’est-t-elle pas fondamentale au troisième millénaire, il y a toujours eu des injustices (depuis la nuit des temps) alors pourquoi ne pas redémarrer sur l’équité, la loyauté et la vérité?

  • jj69 9 mai 2012   Répondre →

    avoir des biens va devenir un soucis.
    le plus sur est d investir dans l immobilier d entreprise mais y aurra t il toujours des fous pour créer des sociétés ,avoir du personnel ET LOUER des entrepots???pour etre de toute façon taxé et surtaxé par M le FLAN

  • jj69 9 mai 2012   Répondre →

    etre proprio ca va etre la galere

  • DESOUHANT James 9 mai 2012   Répondre →

    Je trouve intelligent le principe des loyers encadrés dans certaines zones.
    Que l’état cède des terrains constructibles aux collectivités locales est également appréciable.
    J’approuve pleinement.

  • Parisienne 9 mai 2012   Répondre →

    Il serait quand même dingue que là haut, ils soient au point de ne même plus pouvoir se rendre compte que s’ils encadrent les loyers : l’immobilier s’en portera évidemment que plus mal, ce qui ne fera donc qu’empirer la situation du logement !
    Même pour un locataire, il n’est pas difficile de comprendre que vu le prix de vente des biens dans les zones en question : il faut bien que le propriétaire voit un intérêt à investir dans l’immobilier ! Sinon, il le fera ailleurs !
    Enfin, il faudra mécaniquement s’attendre à ce que la qualité des logements baissent puisqu’on ne pourra pas louer cher !
    Moi, je suis un des rares proprios en meublé à louer avec de très belles prestations donc le prix aussi est plus cher que celui du quartier (mais voilà les investissements et cela correspond à des attentes !) : alors il me faudrait le laisser dépérir pour pouvoir louer moins cher et qu’il ne me soit pas pénalisant de louer quelque chose de bien !
    Déjà que tout le monde se plaint à voir des taudis donc bah les derniers qui veulent louer “propre” ne le pourront plus.
    En clair : on court à la misère pour tous, c’est vrai que c’est aussi ça, le socialisme au final.
    S’ils font cette folie : je ferais comme tout le monde : tout vendre tant qu’il est encore temps (?) et je me barre en Suisse moi, très sérieusement ça devient n’importe quoi !!!
    Il ne restera alors en France que ceux qui ne peuvent pas aller ailleurs et alors si c’est aux gens donc modestes qu’il faut faire payer LEUR crise : eh bien quel programme alors bon courage.
    Mais j’ose encore espérer que ce n’était qu’une promesse de plus car faut bien les avoir les 1,6% de plus que l’autre… Promettre un suicide : c’est une chose. Le faire en est une autre quand même.
    A quand une manif des locataires à coté des propriétaires ? Allons-nous comme d’habitude nous laisser faire ? Il est néanmoins fort à parier que les proprios n’aient pas envie de se battre mais simplement de partir, solution beaucoup plus simple qui leur reste, à eux, d’autant qu’investir à l’étranger est à ce jour déjà facile et alléchant.
    A moins que le but soit de finir de liquider la France, comme Mitterand l’avait bien commencé (voir les tableaux d’endettement de la France qui parlent d’eux mêmes). Qu’ils finissent déjà d’arrêter par s’en mettre plein les poches là haut et ça ira tout de suite mieux 😉

  • EG 9 mai 2012   Répondre →

    Comment va-t-on pouvoir construire 500 000 logements ? Avec l’argent de qui? Puisque tout sera parti en impôts !

  • Pouyet f. 9 mai 2012   Répondre →

    Le déplafonnement du livret A esr une bonne idée car nombre de personnes ont atteint le plafond actuel et ne se tournent pas vers d’autres placements.
    Réhabilitation et politique du logement : oui si réel.

  • JFK 9 mai 2012   Répondre →

    J’en pense que du bien.

  • scndu 9 mai 2012   Répondre →

    Il est temps de faire en sorte que les loyers ne continuent à grèver plus de 40% des salaires : et oui, les prolétaires ça existe toujours…

  • Mme bely 9 mai 2012   Répondre →

    les réformes ne sont pas dynamisant-es
    pour les ventes les frais de mutations sont trop excessifs et les transactions sont gelées actuellement
    si les frais de mutations étaient de moitié comme l’a préconisé Sarkosy, il y aurait beaucoup plus de transactions ,plus de travail pour les agences qui sommes en train de souffrir en voie de disparition, et les vendeurs et acquéreurs au vue de leur mobilité pour leur travail (mutation) ou autre plus à l’aise moins frileux car ce sont les frais notariés qui empêchent actuellement les transactions à court terme
    pour les locations , un médiateur pourquoi pas mais le blocage des loyers est un leurre complet car les prix des biens étant cher , plus d’investisseurs car pas rentable ce n’est plus intéressant par les coûts annexes des loyers et les risques
    je pense qu’une assurance plus souple en accord avec l’état en incitant en contrepartie un loyer plus raisonnable serait une bonne solution

  • NATUROC 9 mai 2012   Répondre →

    L’encadrement des loyers est tout à fait justifié tant on constate des abus dans les hausses continues.

  • Un agent Immobilier 9 mai 2012   Répondre →

    Encadrer les loyers, c’est une très bonne idée … utopique. Quel sera l’intérêt d’un bailleur de bien entretenir le logement qu’il loue ou qu’il souhaite louer si il ne peut pas espérer une augmentation de loyer en contrepartie. Les logements loués seront de moins en moins bien entretenus, les locataires paieront moins de loyer, mais vivront dans des logements qui se ressembleront tous et on distribuera des filets de pommes de terre à la population 😀
    Merci François j’aimerais vraiment que ce soit possible … mais non, ce n’est pas possible, no possiblo, PAS POSSIBLE, de toutes façons j’ai pas clés

  • Beaucoup d’assistanat dans ces mesures.
    L’accès à la propriété passe par un durcissement du dialogue avec les banques, dont le rôle est de préter de l’argent, ce qu’ils ont du mal à faire en ce moment, malgré ou peut être à cause de la baisse des taux.

  • vernagut 9 mai 2012   Répondre →

    je ne donne pas 2ans car sa fera un appel de population(étrangère) et l’on reviendra au point de départ.

  • Pierre 9 mai 2012   Répondre →

    Bonjour
    En effet cette solution de blocage des loyers est stupide car les propriétaires sont soumis déjà à la concurrence des biens sur un secteur et donc de ce fait les prix sont limités en augmentation sous peine de ne pouvoir louer de trop vouloir tout étatisé on se rapproche des pays à domination communiste et cela n’a rien de bon

  • Debiais 9 mai 2012   Répondre →

    Je pense que plus on fera de social plus on incitera les gens à ne pas travailler.
    Je pense également que le gros problème actuel c’est l’immigration, trop c’est trop, personne n’ose le dire mais tout le monde en a marre.

  • bruneau 9 mai 2012   Répondre →

    Je ne suis pas persuadé que le doublement du plafond des livrets A relance la croissance.

  • PATCHOULI 9 mai 2012   Répondre →

    Monsieur Hollande riche Propriétaire louerait-il ses appartements pour rien? si oui il devrait commencez à nous montrer l’exemple………

  • RAYNAUD Yves 9 mai 2012   Répondre →

    Première intervention et déjà le contre. Cela promet. Quand à faire un prix moyen du M2 loué, tout dépend de l’ immeuble, de son confort…garage, cave ??? Encore une déclaration “venteuse”

  • iuncker jérome 9 mai 2012   Répondre →

    pour moi cette mesure va à contre sens de l’éffet escompter car en tant que propriétaire si demain je ne peu plus établir le loyer que je souhaite sur mon logement que j’ais en location se serat très clair que je le retirerais sans autre compensation , car prennon le cas d’un propriétaire qui dernièrement à fait des travaux dans son logement et que l’on y mettent un loyer selon la volonté de l’état qui ne me permetterais pas de retomber sur mes pas , je n’aurais plus aucune raison de louer mon appartement , car je ne cherche absolument pas à faire des bénéfices mais ne travaillant plus pour cause de maladie cet appartement resteras pour une rentrer d’argent me permettant de prévoir mon avenir lorsque je tomberais à la retraite ou cet argent me serat bien utile pour vivre , et il faut voir aussi une autre chose c’est qu’en fin d’année il faut payer les divers impôt que l’état nous demandent et les loyer y contribus pour beaucoup car avec l’immobilier on fait des bénéfices que lorsque l’on a un grand nombres de logement .

  • Phillipot 9 mai 2012   Répondre →

    Encadrement des loyers c’est une mesure démagogique absurde car de toute manière la régulation se fait d’elle même par l’offre et le demande, déjà les propriétaires hésitent de plus en plus à louer vu les loyers impayés. Il faut deux ans pour récupérer un logement où le locataire ne paye plus ses loyers + les frais d’avocat + les dégradations + les impôt fonciers qui deviennent énormes. L’immobilier pour louer,merci on a déjà donné.

  • parmendec 9 mai 2012   Répondre →

    il est normal que l’on revoit chaque logement locatif, moi même locataire aucue isolation est faite , la chaudière s’arrête 8 mns et reprends sans cesse les robinets aux radiateurs sont réglés de façon normal mais avec les fuites d’air ça tourne toujours, on m’a répondu normal , avec un loyer aussi bas allez voir ailleurs , qu’elle honte d’entendre ça, de la part d’un propriétaire

  • renard patrick 9 mai 2012   Répondre →

    L’avenir, avec l’emploi de plus en plus précaire et tournant est au Camping Urbain dans des maisons de loisir THPE.
    Ces campings urbains également base sociale et de loisirs peuvent être de petite taille entre 1 et 5 hectares mais positionnés à proximité immédiate de toutes les commodités publiques.
    Bien entendu le droit à AL doit être ouvert pour ce genre d’hébergement.
    Avantages:
    Organisation communautaire du suivi des enfants (salle d’étude, ordinateur, salle de jeux) d’où réduction notoire de la délinquance.
    Création possible de petits jobs rémunérateurs pour certains enfants et jobs réels pour certains parents (garderie, restauration collective, entretien du parc, perception des loyers etc.)
    Sortie de l’isolement pour les parents, activités de groupes, création artistique, organisation de fêtes et rencontres locales etc.)
    Le patron du Camping agit en temps que gardien, police privée, gérant, administrateur, il contribue ainsi aux réductions des dépenses publiques, maintient la proximité, supprime l’anonymat source de bien des problèmes.
    Le camping urbain en lui-même permet une utilisation optimale des services publics en place (école, collège, lycée, salle de sport, piscine, PMI, transports en commun,etc.)
    L’accession à la propriété, généralisée, est une erreur car elle engendre des attitudes d’immobilisme dans la recherche d’emploi et ne favorise pas l’activité de groupe, la vie en société.

Laisser un commentaire