Le Grand Paris fera-t-il augmenter les prix de l’immobilier ?

Le projet du Grand Paris présente de nombreux avantages pour les villes concernées ainsi que pour tous les habitants de la région, mais en ce qui concerne le marché immobilier, il pourrait aussi avoir des effets négatifs.

Selon un sondage réalisé par l’Ifop pour la Chambre des Notaires de Paris, 90 % des Franciliens pensent que le développement de nouvelles lignes de transport entraînera une hausse du coût de l’immobilier. Les études semblent leur donner raison, puisque le classement Guy Hoquet sur les villes qui profitent du Grand Paris Express a récemment révélé que sur un an, près de 20 communes ont déjà vu les tarifs augmenter, le trio de tête étant composé de Clamart (+20 %), Issy-les-Moulineaux (+19 %) et Saint-Ouen (+18 %).

Une situation qui pourrait se réguler

Alors que 51 % des personnes interrogées par l’Ifop citent des logements moins coûteux parmi leurs attentes prioritaires, il semble y avoir un décalage entre l’offre et la demande ! Mais les prix vont-ils continuer sur cette lancée ? Pas si sûr. En effet, Guy Hoquet note que parallèlement, les prix baissent dans quatre des villes étudiées : Bagneux (-3 %), Viry-Châtillon (-4 %), Chaville (-6 %) et Rueil-Malmaison (-10 %). Le réseau explique ces chiffres par la forte augmentation qu’avaient connue certaines de ces communes auparavant, les tarifs s’autorégulant aujourd’hui, et par un manque d’attractivité pour d’autres.

Il semblerait donc que, Grand Paris ou pas, le marché ait tendance à s’équilibrer, et que de nouvelles lignes de métro ne suffisent pas à totalement modifier le niveau d’attractivité ou à faire exploser les prix au mètre carré sur la durée.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Un commentaire

  • Inconnu 13 décembre 2018   Répondre →

    Article très intéressant! Merci.

Laisser un commentaire