La nue-propriété : une opportunité d’acheter moins cher

Acheter en nue-propriété, c’est se porter acquéreur des murs d’un logement, sans pour autant l’occuper, le louer ou en percevoir des revenus. L’usufruit est accordé provisoirement à un organisme locatif, qui gère tous les soucis liés à la gestion. En contrepartie, le nu-propriétaire bénéficie de réductions et d’avantages patrimoniaux intéressants. Explications.

Vous aimeriez investir, mais sans vous préoccuper de la gestion locative ? La nue-propriété est peut-être faite pour vous ! En effet, le principe de propriété d’un bien peut-être « démembré » : cela signifie que l’on peut dissocier l’usufruit (droit d’user du bien et d’en percevoir les revenus) de la nue-propriété (le droit de disposer du bien).
Lors d’un achat en nue-propriété, vous vous engagez à confier l’usufruit de manière temporaire (15 ans minimum) à un organisme de location. Celui-ci s’engage formellement, à la fin de la durée fixée, à vous rendre le bien à l’état neuf. C’est lui qui supporte tous les risques liés à la location, ainsi que les charges et les travaux votés par la copropriété. En somme : en tant que nu-propriétaire, vous avez l’esprit libre !

Jusqu’à 50% de réduction du prix du bien

Autre avantage : au moment de l’achat, l’investisseur bénéficie d’une décote de 40% à 50% de la valeur du bien, ce qui n’est pas négligeable ! Néanmoins, vous devez compter sur le fait que vous ne percevrez pas de loyer de cet investissement (réservés à l’usufruitier). Vous avez cependant le droit de déduire d’éventuels intérêts d’emprunt de vos revenus, durant toute la durée où l’usufruit est détenu par le bailleur. Pour les personnes assujetties à l’ISF, c’est aussi intéressant : jusqu’à l’extinction de l’usufruit, la valeur du bien n’entre pas dans le patrimoine taxable des nu-propriétaires.
Enfin, lorsque la période d’usufruit s’achève, vous récupérez gratuitement la pleine possession de votre bien, pour l’occuper, le louer ou même le revendre.

Une option à étudier de près, qu’en dites-vous ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

8 Commentaires

  • Danilaure 16 novembre 2011   Répondre →

    Bonjour,
    A qui faut-il s’adresser pour acheter un bien de cette façon ?
    Qui sont les “organismes locatifs” dont vous parlez ?
    Merci.

  • Pierre Simond 4 novembre 2011   Répondre →

    L’Agence des Mimosas, votre partenaire local pour vos projets familiaux, en toute sécurité.
    Agence des Mimosas,
    un spécialiste de la fiscalité à votre disposition
    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à midi et de 14h à 18h
    ainsi que le samedi sur rendez-vous.
    04 93 69 15 66

  • Des offres de viager sur le site
    de l’agence immobilière orpi portier Antibes Juan les pins

  • sandydu26500 26 octobre 2011   Répondre →

    intéressant mais quel sont les différences avec un viager ?

  • Cette solution n’est viable que pour des investisseur. Peut s’avéré moins intéressant qu’un viager.

  • annoncesjaunes.fr 20 octobre 2011   Répondre →

    Bonjour,
    L’usufruit du bien acquis doit être confié à un bailleur institutionnel.
    Vous trouverez ci-dessous plus d’informations sur ce type d’investissement.
    http://www.lafinancepourtous.com/Demembrement-de-propriete-un-outil-d-optimisation-fiscale.html
    En espérant avoir pu vous aider.
    L’équipe d’annoncesjaunes.fr

  • Robertino 20 octobre 2011   Répondre →

    Si j’ai bien compris, c’est vos fils (nus-propriétaires)qui pourraient éventuellement bénéficier des 50 %

  • Lucette BARELLI 20 octobre 2011   Répondre →

    j’achète un appartement en nue propriété avec mes deux fils et j’l’usufruit. Puis je le payer moins cher à l’achat, c’est à dire bénéficier des 50 %.
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire