La moitié des agents immobiliers prête à faire une croix sur la location

La loi Alur est loin d’avoir le vent en poupe auprès des agents immobiliers. La majorité y est en effet opposée et la moitié se dit prête à arrêter la location, activité qui ne serait plus rentable après son entrée en vigueur.

Alors que la loi Alur prévoit différentes dispositions qui vont directement affecter le travail des professionnels de l’immobilier, Be Prem’s, plateforme de centralisation et de vérification de dossiers de location, enfonce le clou avec la publication des résultats d’un récent sondage mené auprès de 2 500 agents. 91 % se déclarent être contre cette loi, et 51 % envisagent de ne plus faire de location. En cause : la limitation des honoraires à la charge des locataires.

Des factures plus élevées pour les propriétaires ?

Ceux qui continueront à faire de la location envisagent, quant à eux, différentes solutions pour compenser cette limitation. 88 % prévoient de renforcer la sélection des locataires avant même d’effectuer les visites afin de limiter les frais de déplacement. Et plus de 38 % songent à augmenter les honoraires incombant aux propriétaires pour combler le manque à gagner. Par ailleurs, 51 % des agents immobiliers pensent que l’afflux de locataires va augmenter en raison de frais d’agences réduits.

Une situation pour le moins problématique pour tous les acteurs : d’un côté des bailleurs et des propriétaires qui risquent d’être de moins en moins motivés à mettre des biens en location, et de l’autre des locataires qui pourraient passer de plus en plus pour des profiteurs…

Que pensez-vous de ce sondage ? Le métier d’agent immobilier vous semble t’il vraiment menacé par les dispositions de la loi Alur ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

2 Commentaires

  • ZeN 12 janvier 2014   Répondre →

    “88 % prévoient de renforcer la sélection des locataires avant même d’effectuer les visites afin de limiter les frais de déplacement” :

    Mais c’est horrible, les agents immobilier vont en arriver à ne plus essayer de refourguer n’importe quel bien de leur portefeuille au candidats à la location !?!
    C’est vraiment trop trop dur.

  • La loi ALUR a pour objectif de réguler les dysfonctionnements du marché, à protéger les propriétaires et les locataires, et à permettre l’accroissement de l’offre de logements dans des conditions respectueuses des équilibres des territoires, et ça n’affecte pas le travail des professionnels de l’immobilier,
    Cordialement.

Laisser un commentaire