ISF : où vivent les plus grandes fortunes de France ?

Les recettes générées par l’Impôt sur la grande fortune devraient rapporter gros cette année. Mais où sont établis les contribuables qui le payent ? Sans surprise, ils sont essentiellement basés en région parisienne avec toutefois quelques surprises dans de petites communes.

Ce sont pas moins de 330 000 contribuables qui paieraient l’Impôt sur la grande fortune en France, qui devrait par ailleurs rapporter 5,5 milliards d’euros cette année grâce notamment aux repentis fiscaux. C’est ce que révèle BFM TV, qui se serait procuré les dernières statistiques du Fisc, sur son site Internet. Après avoir compilé les données de 2014 de la Direction générale des finances publique (DGFiP), la chaîne de télévision dévoile que les foyers les plus aisés vivent principalement en région parisienne. En effet, dans le Top 5 de la liste ainsi dressée, on trouve le 16e arrondissement de Paris (14 275 redevables), le 15e (6 602), le 17e (6 076), Neuilly-sur-Seine (5 783) et le 7e arrondissement parisien (5 675). Viennent ensuite Lyon (4 267), le 6e arrondissement de Paris (3 925), Marseille (3 680), Boulogne-Billancourt (3 579) et le 9e à Paris toujours (3 317).

De gros patrimoines dans de petites communes

De petites villes comptent une bonne part d’assujettis à l’ISF, telles que Croix (59), aussi appelée le « Neuilly de Lille » qui abrite 269 redevables pour 21 000 habitants, ou le Bouscat (33) qui en dénombre 292 pour 23 000. D’autres communes comptent peu de foyers payant l’ISF mais dont le patrimoine taxable demeure élevé. Tel est le cas de Palaiseau (91) qui englobe 225 assujettis pour un patrimoine de 3,63 millions d’euros, soit davantage que le 17e arrondissement de Paris, ou encore Lagny-sur-Marne où vivent 93 assujettis pour un patrimoine de 3,03 millions d’euros.

Découvrez nos conseils locaux ! 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

15 Commentaires

  • Gérard 1 mai 2017   Répondre →

    Sortir la tête de l’eau dans l’économie mondialisée c’est avant tout se mettre en position de ne pas subir la concurrence sauvage du Royaume Uni, de sa City qui, avec la FED américaine sont à l’origine des faillites générées par la guerre économique… Nous sommes en guerre contre les Anglo-saxons et pour survivre il nous faut garder un maximum de riches chez nous… afin qui’ils ne collaborent pas avec l’ennemi… en les appâtant pour les tondre ensuite gentillement comme on sait le faire avec la crème de la classe moyenne quand elle investit dans l’assurance-vie ou dans l’immobilier neuf vendu plus de 20% au-dessus du marché.

  • Riritonton 6 mars 2017   Répondre →

    C’est les pauvres qu’il faut taxer,ils sont plus nombreux!

    • patrice 24 mars 2017   Répondre →

      trop tard, t’es un marrant, c’est déjà les pauvres qui paient la plus grosse part des impôts via la tva et les taxes sur le pétrole car elles sont les mêmes pour un smicard qu’un milliardaire, quand le peuple aura compris cela que depuis le départ de DE GAULLE tous ceux qui ont gouverné (les partis) n’ont eu de cesse de se goinfrer et faire des cadeaux aux bourgeois et riches et de ramener le peuple à l’esclavage en prônant l’Europe et la mondialisation, et ils arrivent à leur fin avec sarko qui a signé le traité de Lisbonne contre notre avis donnant les rênes du pays à l’Europe.
      il est grand temps de remettre de l’ordre là dedans et de voter pour MARINE la seule qui nous fera sortir de cette europe de merde.

      • Morel 30 avril 2017   Répondre →

        J’habite au 9e étage; pour descendre, l’escalier c’est long, et l’ascenseur il faut toujours l’attendre longtemps.
        Heureusement Marine m’a expliqué: dimanche prochain je saute du balcon: enfin ça ira plus vite !

    • Pr Alain JP ALIX 25 mai 2017   Répondre →

      Je tiens à vous rappeler (TOUS: journalistes et lecteurs) que l’ISF “n’est pas l’impôt sur la fortune” (qui est réglé par ailleurs dans l’impôt sur le revenu) MAIS c’est L’IMPÔT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE.
      Cette solidarité devrait être félicitée et non pas critiquée à tort et à travers….

  • Antimus 9 février 2017   Répondre →

    Il faut les exporter dans le 93,à Trappe,dans les quartiers nord de Marseille,à Roubaix pour éliminer les ghettos et favoriser la diversité.

    • Promus 17 février 2017   Répondre →

      “Exporter” des personnes cela correspond à la définition de la déportation.
      L’ISF rapporterait 5,5 Mds € à l’état mais est à l’origine d’une sortie de capitaux de la France de plus de 100 Mds € depuis l’invention géniale de l’IGF digne de la découverte d’une “pierre philosophale” fiscale. Seul l’état français l’a découverte, les autres états occidentaux qui s’y sont risqués y ont très vite renoncé.
      Quand arrêterons-nous ces CONNERIES à la française?
      Comparez les populations qui entrent en France à celles qui en partent définitivement. La comparaison est édifiante! Ce serait un peu comme si on perfusait un corps hémorragique avec de l’eau d’égout.
      Pour les jeunes diplômés des plus grandes et prestigieuses écoles françaises, travailler à l’étranger devient une préoccupation dominante. pour les autres, parmi ceux-là, c’est de créer une entreprise, certes en France éventuellement, mais, surtout, la revendre le plus vite possible, à des fonds anglo-saxons, particulièrement si la réussite est spectaculaire, et aller s’installer à l’étranger fortune faite.
      Votre “diversité” ou encore mixité sociale et autres conneries du même genre conduisent immanquablement à la délocalisation de l’excellence et surtout de tous ceux qui la portent au plus grand profit de tous ceux, dans le monde, qui se félicitent de l’humiliation de la France.
      La médiocrité ne fait rêver personne!

      • Blondeau 23 mars 2017   Répondre →

        “L’ISF rapporterait 5,5 Mds € à l’état mais est à l’origine d’une sortie de capitaux de la France de plus de 100 Mds €”
        5,5 Md€ d’impôts et fuite de 100 Md€ ? c’est donc qu’il y a 94,5 Md€ de marge (et ce sont des valeurs mobilières !)
        Sauf erreur 5,5 divisé par 330000 cela fait 16666€ en moyenne et c’est ça qui les fait fuir ? Mauvais français comme disait Gabin dans “la traversée de Paris”.
        Même si il y a à redire sur l’ISF, “les riches” ne veulent rien lâcher “toujours plus” et même s’il n’y avait pas l’ISF cet argent irait sur les marchés converti en produits dérivés sans aucun investissement dans l’appareil productif. ‘actuellement le montant des produits dérivés est 12 foi le PIB mondial, du vent …
        Prenons exemple sur la loi FACTA des américains, “envahissons” le Luxembourg, confisquons tout les biens immobiliers des exilés fiscaux parce que vraiment assez c’est assez !

        • Toto 23 avril 2017   Répondre →

          t’as rien compris.

          5,5 mds€ c’est ceux qui ont payé (les 330000 qui ne se sont pas barrés)

          100 Mds$, ce sont ceux qui se sont sauvé pour ne pas payer …

    • Rudy 19 février 2017   Répondre →

      Je ne comprends pas ce commentaire….

      • DUPONT Etienne 17 mars 2017   Répondre →

        Comme beaucoup de Français primaire qui ne réfléchissent pas aux conséquences indirectes de certaines dispositions. L’enfer et dit-on pavé de bonne intention….

    • Mohar 25 février 2017   Répondre →

      Je suis d’accord avec toi. Moi j’habite Trappes, et ça favorisera la diversité. Je pourrais rouler en BM ou CEDES, car marre de toujours chourer des 4 pattes, vive les gros V6 et V8.

    • F Haine 2 mars 2017   Répondre →

      Je pense qu’avec la drogue certains dealers dépassent le plafond ISF mais ne déclarent rien.

      • moi 30 avril 2017   Répondre →

        c’est vraiment des vilains !

  • belviso 15 janvier 2017   Répondre →

    on devrai encourager l’argent et les biens pour payer sa maison de retraite !!! et pour enrichir la FRANCE!!

    HONTE a notre gouvernement qui lui ne pense qu’a recuperer pour son profit !!

Laisser un commentaire