Intempéries, habitez-vous une ville exposée ?

Au lendemain des intempéries survenues dans le département des Alpes-Maritimes, la Chaîne Météo a établi un Top 5 des villes les plus menacées par les risques climatiques. Nous faisons le point.

40e au rang mondial des pays les plus exposés aux catastrophes naturelles, la France dispose d’infrastructures et d’un niveau de développement qui la classe 150e des pays à risques. Si certains pays sont menacés par des risques sismiques et industriels, l’Hexagone est plus vulnérable à ceux d’ordre climatique et océanographique. Ainsi, on découvre que c’est Saint-Pierre en Martinique qui peut être « rayée de la carte à tout moment » à cause des risques de fortes pluies, ouragans, raz-de-marée et éruptions volcaniques. Viennent ensuite Nîmes « sous la menace des crues éclairs », Grenoble qui cumule une exposition aux risques de canicule, crues et vagues de froid. Nice, coincée entre mer et montagne, est quant à elle confrontée à d’éventuels tremblements de terre et glissements de terrain. Enfin, Quimper se trouve « à la merci d’une submersion » provenant de l’océan.

Les risques naturels et technologiques, un diagnostic pour s’informer

Lorsque vous achetez ou louez un logement, un dossier technique comprenant un document faisant état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) doit vous être remis. Il vous permet de savoir dans quelle mesure votre futur lieu d’habitation est couvert par un plan de prévention des risques technologiques ou un plan des risques naturels prévisibles, prescrits ou approuvés, ou encore s’il se situe dans une zone de sismicité.

Si cet ERNMT ne vous a pas été donné, vous êtes en droit de l’exiger auprès du vendeur ou de votre bailleur. Vous pouvez également vous informer sur les risques auprès de la mairie ou de la préfecture.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire