Immobilier : quand Paris stagne, Londres flambe

Vous trouvez que les prix de l’immobilier à Paris sont exorbitants ? Ceux de Londres le sont encore plus et connaissent même une envolée plutôt inquiétante pour les candidats à l’achat.

Parmi les villes les plus chères d’Europe, Paris se classe malheureusement bien, à savoir 2e juste derrière Londres. D’après une étude publiée par le cabinet Deloitte en juin dernier, le coût moyen du mètre carré s’élevait à 8 300 euros dans la capitale française contre 10 000 euros dans la britannique. Dans les deux villes, les prix de l’immobilier s’avéraient être trois fois plus onéreux que les moyennes nationales.

Flambée des prix

Si les prix de l’immobilier parisien connaissent une période de stagnation, ceux de Londres se sont récemment envolés. En effet, le site britannique Rightmove a annoncé la semaine dernière 10,2 % d’augmentation en seulement 3 semaines, entre septembre et octobre. Le prix moyen d’un logement se monte désormais à 544 232 livres sterling (642 431 euros), soit le double du reste du pays. Dans quatre arrondissements sur les trente-deux que compte la ville, le prix minimum d’un logement atteint au moins 1 millions de livres !

Une demande soutenue

Rightmove, sur sa lancée, a également annoncé que si l’augmentation des prix continuait à ce rythme, la hausse pourrait atteindre 20 % cette année. Pourquoi une telle ascension ? Tout simplement parce que la demande est supérieure à l’offre et que les achats sont en grande partie effectués par des acquéreurs venus de l’étranger, payant en liquidités.

Que pensez-vous de ces chiffres ? Croyez-vous que les prix de l’immobilier pourraient connaître le même sort à Paris et dans les grandes villes de France ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire