Immobilier : quelles sont les assurances inutiles ?

Doublons, garanties non obligatoires, et autres contrats à la couverture non optimale : découvrez comment économiser en supprimant les assurances inutiles, que vous soyez locataire ou bailleur.

Pour le locataire

Vous n’y couperez pas : la multirisque habitation est obligatoire pour les locataires. En revanche, vous n’avez pas à souscrire une garantie recours des voisins et des tiers, mais sachez que les éventuels dommages que vous pourriez leur causer ne seront alors pas couverts.

Pour le propriétaire

En tant que propriétaire à la recherche de votre premier locataire, vous vous verrez sans doute proposer une assurance contre la carence et, plus tard, contre la vacance. Cela vous reviendra à 2 ou 3 % du loyer environ et ne s’activera que sous certaines conditions et pour une durée limitée. En d’autres termes, mieux vaut accepter de louer un peu moins cher pour être sûr de trouver preneur que souscrire une assurance de ce type.

Côté crédit

Lorsque vous prenez un crédit immobilier, si les garanties Décès et Perte totale et irréversible d’autonomie sont obligatoires, les garanties Invalidité permanente partielle et Perte d’emploi sont, elles, facultatives.

Les exceptions aux obligations

Sachez que pour les logements de fonction, résidences secondaires et locations saisonnières, l’occupant n’est pas tenu de s’assurer. En revanche, si vous causez des dommages, vous serez considéré comme responsable.

Evitez les doublons

Vérifiez vos autres contrats d’assurance : vous êtes peut-être déjà assuré contre certains risques. Par exemple, l’assurance scolaire couvre la responsabilité civile des enfants, qui est également une garantie incluse dans l’assurance habitation.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire

 
Et si vous receviez nos nouvelles annonces directement par email ? Bonne idée !
+ +