Vivre à Nice : une vie d’exception

La côte d’azur et Nice en particulier ont toujours été, dans l’imaginaire collectif, symboles de vacances, de soleil et de douceur de vivre. Les niçois sont très fiers de leur ville qu’ils considèrent comme la plus belle de France, elle est d’ailleurs surnommée Nissa la bella, Nice la belle en français. Mais au quotidien, pourquoi la seconde ville de la région PACA est-elle tant appréciée ? Emploi, climat, culture, nous avons fait le point sur les arguments en faveur du vivre à Nice.

Un climat exceptionnel

Régulièrement classée parmi les villes les plus ensoleillées de France, Nice jouit de 2696 heures d’ensoleillement par an, presque deux plus qu’à Lille ou Paris. Avec des hivers doux et humides (il ne gèle quasiment jamais à Nice et les températures au plus profond de l’hiver ne descendent guère en dessous des 10°C) et des étés chauds et secs, la vie à Nice aura un gout d’éternelles vacances. La présence de la mer et des palmiers en plein centre-ville n’y sont sûrement pas pour rien…

Des secteurs d’activité de pointe

Pour ceux qui craignaient que Nice n’ait à offrir que le soleil, la gastronomie et la plage, ils peuvent immédiatement se rassurer. 5ème ville de France, Nice s’est dotée d’équipements de grande envergure tels que l’aéroport international (le 2nd de France), le palais de congés et l’Acropolis sur la zone de Sophia Antipolis. Le plus grand parc d’activités en hautes technologies de France et d’Europe n’abrite pas moins de 1400 entreprises et représente un vivier de plus de 30000 emplois directs. Des entreprises reconnues y ont leur siège tels que Amadeus, Texas Instruments ou Arkopharma. Au-delà de cette zone d’activités, d’autres leaders ont leur siège dans la région comme Koné ou Façonnable.

Des paysages qui invitent au voyage

Nice n’a cessé au fil du temps d’être une source d’inspiration pour les artistes, Dufy, Matisse ou encore Modigliani ont été charmés par la lumière de la ville et la beauté des paysages qu’elle avait à offrir. Il n’est pas rare de retrouver des représentations de lieux niçois dans les œuvres des grands maîtres : la Promenade des Anglais, la Colline de Cimiez ou encore Saint Paul de Vence… On pense à tort que l’offre culturelle est pauvre à Nice mais saviez-vous que c’est la seconde ville de France après Paris dans laquelle on trouve le plus de musées ?

Envie de découvrir Nice ? Consultez nos annonces :

Achat maison Nice

Achat appartement Nice

Location maison Nice

Location appartement Nice

Immobilier à Nice : un marché très hétérogène

Seconde métropole régionale derrière Marseille, Nice a profité en 2017 d’une belle embellie sur le marché de l’immobilier. En effet, les prix sont à la baisse dans les principales communes des alpes maritimes sauf à Nice où ils s’établissaient à la fin de l’année à 4380€ le m². Sur les 12 derniers mois, les prix dans la capitale azuréenne ont augmenté de 4,5% mais les quartiers de la ville sont soumis à de fortes disparités. Si certains secteurs n’ont cessé de prendre de la valeur, d’autres, plus en retrait, permettent aux futurs acquéreurs de faire de bonnes affaires. Zoom sur le marché de l’immobilier à Nice.

Le bord de mer et le Vieux-Nice, des prix (très) élevés

L’hypercentre de Nice est surnommé le Carré d’or et pour cause, c’est un quartier chic parsemé de grands jardins, d’agréables boulevards et de nombreux restaurants et magasins de luxe. Les prix de l’immobilier y sont très élevés. Pour un appartement dans un immeuble de standing récent, il faudra débourser au minimum 4500€ par mètre carré et parfois plus de 6000€ si certaines prestations telles qu’une terrasse ou une vue dégagée viennent compléter le tableau. Sur la promenade des Anglais, le m2 évolue entre 8.500 et 10.000 euros et dépasse parfois ce montant pour des biens en dernier étage avec vue panoramique sur la mer et terrasse. Enfin, le quartier du Port est un quartier attractif, le mètre carré s’y négocie entre 6.000 et 8.000 euros.

L’est et L’ouest de la ville : des secteurs résidentiels plus abordables

A l’ouest de Nice, on trouve plusieurs quartiers résidentiels huppés. Malgré un relatif éloignement du centre de Nice, les collines de l’ouest sont très prisées par les familles qui apprécient le calme et les espaces verts. Les prix, compris entre 2900€ et 4100€, devraient augmenter prochainement, en effet, dès 2019, les lignes 2 et 3 de tramway les relieront au centre-ville et au port. Avis aux intéressés ! Les quartiers est, plus populaires, affichent des prix plus abordables et offrent la possibilité de se loger pour pas trop cher. Cimiez-Est et Riquier-Pasteur sont parmi les quartiers les moins chers de Nice. Pour devenir propriétaire dans le secteur, il faudra débourser entre 1700€ et 3370 euros.

Vous souhaitez en savoir plus sur le marché de l’immobilier à Nice ? Consultez nos annonces :

Achat maison Nice

Achat appartement Nice

Location maison Nice

Location appartement Nice

Rennes : une destination qui monte

La capitale bretonne remporte tous les suffrages de l’attractivité :  familles, entrepreneurs, étudiants ou simplement touristes, tous viennent de plus en plus nombreux s’y installer. Caracolant régulièrement en tête des classements des villes où il fait bon vivre, Rennes recèle de nombreux atouts et se révèle être un excellent compromis pour s’établir. Emploi, qualité de vie, sécurité, culture, nous avons passé en revue les arguments de la ville.

Un marché de l’emploi dynamique et prospère

Avec un chômage inférieur à la moyenne nationale (il avoisine les 8 %), Rennes est une ville productive et dynamique. La capitale bretonne brille pour son tissu économique et entrepreneurial. Des leaders de l’industrie et des services y sont installés comme le groupe Samsic (services aux entreprises), Ouest France (médias et communication), Chemunex (analyses biologiques), Legris Industries (services et outils à l’industrie)… Rennes s’illustre aussi dans le domaine agricole avec un nombre important d’entreprises, PME et grands groupes agroalimentaires.

Une ville jeune

Avec près de 30% des habitants qui sont étudiants, Rennes fait figure de record. Cette population, attirée par une offre en études supérieures très développée et variée (les Campus de Rennes 1 et Rennes 2, l’ESC Rennes, l’ENSAB (École Nationale Supérieure d’architecture de Bretagne), l’IFAG Rennes…) confère à la ville une image jeune, branchée et dynamique.

Logement et vie quotidienne abordables

Malgré un dynamisme économique incontestable, Rennes reste une ville où le cout de la vie est modéré. A l’image d’autres villes du grand ouest, loyers et courses alimentaires sont plutôt bon marché dans la capitale bretonne. Il faudra compter 10,91 €/m² en moyenne pour un appartement dans la ville. Cela dit, de nombreux secteurs proposent des loyers plus modérés qui ne dépassent pas les 9€/m², c’est le cas notamment des environs du Parc des Bois, Bréquigny ou encore des alentours de l’Hôpital Sud.

Tenté par l’aventure bretonne ? Consultez nos annonces immobilières à Rennes :

Achat maison Rennes

Achat appartement Rennes

Location maison Rennes

Location appartement Rennes

Immobilier à Rennes : un marché dynamique et sain

Affaibli par la crise en 2009, le marché de l’immobilier à Rennes a repris de belles couleurs. Grace à une politique du logement ambitieuse, les prix n’ont augmenté que de 4% dans la ville permettant aux volumes de vente d’exploser grâce à de nombreuses offres disponibles. Cela dit, Rennes reste une commune où les prix sont élevés en comparaison à d’autres villes françaises car son attractivité est forte. Ils s’établissent en 2018 à 2600€ le mètre carré dans l’ancien et à 3900€ dans le neuf. Quels sont les spécificités du marché local et quels sont les secteurs sur lesquels miser ? On fait le point.

Rennes, une ville attractive et un volume de vente qui explose

Dopée par l’arrivée de la nouvelle ligne à grande vitesse la plaçant à moins d’1h30 de Paris, Rennes a vu son attractivité renforcée. De nouvelles entreprises se sont implantées dans la métropole en particulier au sein d’EuroRennes, le nouveau quartier d’affaires autour de la gare. En 2017, le nombre de ventes a ainsi progressé de 30 à 35 % à Rennes par rapport à 2016, année déjà faste pour les transactions.

Le neuf dynamique

Le marché de l’immobilier à Rennes est notamment régulé par la construction de très nombreux programmes neufs. La concurrence entre les nouveaux quartiers comme Baud-Chardonnet ou plus récemment la Courrouze et Beauregard offre de belles perspectives aux acheteurs. Les prix sont modérés dans ces nouveaux secteurs du fait de l’offre importante. Par ailleurs, la ville de Rennes a réussi à limiter la hausse des prix et réduit la tension démographique en encourageant le PSLA (Prêt social location-accession) afin d’apporter un coup de pouce aux futurs propriétaires.

Des quartiers à fort potentiel

Certains quartiers attirent encore plus que d’autres et les opportunités sont parfois très localisées. Sans surprise, l’hypercentre est une valeur sûre, il concentre de nombreux restaurants, bars et cafés et reste l’endroit de prédilection des jeunes cadres de la ville. A l’ouest de la ville, Arsenal-Redon est un secteur en pleine mutation qui voit se construire de nombreux logements neufs chaque année. Beaulieu, à l’est, situé aux abords d’établissements d’enseignement supérieur (INSA, Supélec, IUT), est très prisé par les étudiants. Enfin le sud, complètement remodelé depuis l’arrivée de la LGV, propose de belles opportunités aux investisseurs et acquéreurs.

Vous souhaitez en savoir plus sur le marché de l’immobilier à Rennes ? Consultez nos annonces :

Achat maison Rennes

Achat appartement Rennes

Location maison Rennes

Location appartement Rennes

Vivre à Marseille : le charme méditerranéen

Malgré une réputation pas toujours très glorieuse et tenace, Marseille a toujours eu ses aficionados qui pour rien au monde n’iraient s’installer ailleurs. Et ce ne sont pas les grands travaux d’embellissement entrepris depuis plusieurs années pour redorer l’image de la ville qui vont faire s’inverser la tendance. Pourquoi vivre à Marseille est-il si particulier et quels sont les atouts de la cité phocéenne ? On fait le point.

Un climat exceptionnel

Si on vous dit qu’il fait beau à Marseille, on ne vous étonnera pas beaucoup. Mais ce climat doux et ensoleillé dont jouit la ville est un de ses principaux atout. Saviez-vous qu’il y a 2800 heures de soleil par an à Marseille ? A titre de comparaison, c’est presque 2 fois plus qu’à Paris… Quoi de plus agréable de se relaxer sur la plage après sa journée de travail ou de partir en ballade nature le week-end venu ? Le parc national des calanques n’est situé qu’à quelques encablures du centre-ville, les marseillais l’ont bien compris et savent profiter allègrement de leur ville.

Une ville village

Loin d’avoir la même densité que d’autres grandes villes françaises, Marseille est une ville très étendue ou on respire. Les constructions sont plutôt basses et on trouve assez peu de grands ensembles d’immeubles. La ville s’organise autour de ses quartiers, on en compte pas moins de 111 à Marseille, qui sont comme des petits villages rassemblés les uns avec les autres et formant un ensemble vivant, cosmopolite et animé. Ici plus qu’ailleurs, habiter en centre-ville et disposer d’un jardin privatif ne relève pas du fantasme. Notre dame du mont pour flâner, Le vallon des Auffes pour les romantiques ou la pointe rouge pour son côté nature, quoi que vous cherchiez, Marseille le proposera.

Un renouveau inédit

Capitale Européenne de la Culture en 2013, Marseille n’a pas volé son titre. Les marseillais ont aujourd’hui la chance d’avoir des infrastructures modernes et renommées, comme l’Odéon (le grand théâtre municipal), la Maison des Cinématographies de la Méditerranée ou le Dôme. Outre l’aspect culturel, le visage de Marseille se métamorphose sans cesse. Exit la ville traversée par l’autoroute et ses immenses embouteillages, le port de Marseille a été débarrassé de son viaduc autoroutier pour devenir un immense espace piéton ouvert aux promenades et aux espaces verts… La célèbre rue de la République et ses immeubles haussmanniens en ont profité aussi pour se refaire une beauté ! Economiquement, Marseille tire aussi son épingle du jeu. Le paradis vous avez dit ?

Envie de vous installer à Marseille ? Consultez nos annonces :

Achat maison Marseille

Achat appartement Marseille

Location maison Marseille

Location appartement Marseille

Immobilier à Marseille : une situation idéale pour les acheteurs

Depuis 2 ans, le volume de transactions est en hausse à Marseille. Les prix restent raisonnables et sont même en baisse dans certains quartiers. La crise est désormais derrière la cité phocéenne qui est l’une des grandes villes françaises à en avoir le plus pâti. En 5 ans, les prix avaient baissé de près de 15%. Désormais, le prix moyen du mètre carré s’établie à 2640 euros dans l’ancien et à 3828 euros dans le neuf. Quels sont les quartiers qui profitent de cette embellie ? Et au contraire les secteurs plus en difficulté ? On fait le point sur l’immobilier à Marseille.

Des prix qui ne décollent pas

Compris entre 1500€ et 3900€, les prix de l’immobilier marseillais plafonnent. En 15 ans, l’évolution constatée est 45% moins élevée que dans les autres métropoles du pays. Des éléments structurels tels que le revenu moyen des habitants moins élevé qu’ailleurs ou un taux de chômage important peuvent expliquer ce plafond de verre installé au-dessus des prix de l’immobilier à Marseille.

Une ville transformée et embellie

Depuis 2001 et l’inauguration de la LGV Méditerranée plaçant la cité phocéenne à 3h de la capitale, la ville n’a eu de cesse de se transformer renforçant ainsi l’attractivité de ses quartiers.  La mise en service du tramway, Euromed, la rénovation du Vieux-Port et du Vélodrome, le MuCem… Autant de projets qui ont contribué à faire Rayonner Marseille et France et à l’international et à attirer les acquéreurs en quête de soleil et de mer.

Des bonnes affaires en perspective

Si les prix dans le centre-ville de Marseille commencent à grimper sérieusement du fait des récentes embellies du quartier, d’autres secteurs permettent encore de faire de belles affaires. C’est notamment le cas des 4ème et 5ème arrondissements.  Ces quartiers, bien desservis par les transports en commun et proches du centre-ville, continuent d’attirer. Les prix y ont tendance à baisser du fait de l’attentisme général couplé à une exigence accrue des acheteurs. Cette situation est aussi constatée dans le 10ème, 11ème, 12ème et 13ème arrondissements. Avis aux amateurs.

Envie d’en savoir plus sur le marché de l’immobilier à Marseille ? Consultez nos annonces :

Achat maison Marseille

Achat appartement Marseille

Location maison Marseille

Location appartement Marseille

 

Vivre à Nantes : des arguments solides  

Largement plébiscitée par les parisiens en exil, Nantes a également conquis le cœur d’habitants venant de nombreuses régions françaises. Climat, transport, immobilier, éducation ou culture, il faut dire que les atouts de la cité des ducs de Bretagne sont nombreux. Que viennent donc chercher ici les milliers de nouveaux habitants qui viennent Vivre à Nantes, de plus en plus nombreux chaque année ?

Un dynamise économique certain

Contrairement à d’autres métropoles françaises où la croissance démographique est très forte, Nantes offre à ses nouveaux habitants un bassin d’emploi très dynamique.

La proportion de population active dans l’agglomération est de 71% et le taux de chômage, inférieur à la moyenne nationale, est de seulement à 8.4%. En 10 ans, 60 000 nouveaux emplois ont été créés. De plus, la part de cadres et des professions intermédiaires et supérieure est en augmentation et s’établit désormais à 60%. Autant de statistiques qui confirment la bonne santé économique de la capitale de la région Pays de la Loire.

Les structures adaptées au développement et implantations d’entreprises telles qu’Euronantes, à proximité de la gare TGV, confèrent à Nantes la position de ville préférée des dirigeants de grandes entreprises. Les plus petites structures et les indépendants ne sont pas en reste puisque la ville leur offre de nombreux sites de coworking ou d’incubateurs.

Bien que dominés par les services (83% des emplois dans la région), les secteurs d’activité présents sur le territoire sont variés.  On y retrouve des entreprises leaders dans les domaines de la construction navale, l’aéronautique, les énergies renouvelables, le conseil et le numérique.

Un cadre de vie incomparable

Malgré ses 300000 habitants et sa position de 6éme agglomération de France, on respire bien à Nantes, l’air y est de bonne qualité 310 jours par an. Capitale verte européenne en 2013, la ville est écolo dans l’âme : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la pollution sonore, la gestion de l’eau et celle des déchets sont autant de sujets majeurs pris très au sérieux par les pouvoirs publics locaux afin d’offrir aux nantais une vie et une ville plus verte.

La ville compte d’impressionnants espaces verts : pas moins de 102 parcs et jardins pour 218ha. Pour n’en citer que quelques-uns : le jardin des plantes, le parc du Grand Blottereau, le parc de Procé, le parc de la Gaudinière… Nantes abrite même au cœur de la ville une zone naturelle unique en Europe de 12 ha classée Natura 2000 : la Petite-Amazonie.

C’est simple, à Nantes il n’y a pas moins de 37m2 de verdure par habitant. Chacun peut trouver un parc à moins de 500m en moyenne son domicile et un espace vert à moins de 300m.

Des loisirs abondants et variés

Sport, nature ou culture, Nantes saura combler toutes les attentes en termes de loisirs.

La prédominance d’espaces verts et la proximité des milieux naturels (l’océan n’est qu’à 45 minutes) font de la ville le lieu idéal pour les sportifs. Saviez-vous qu’avec 15,2 % de sa population licenciée dans un organisme, Nantes est la ville la plus sportive de France ?

Les enfants seront comblés, de très nombreux parcs animaliers sont facilement accesibles depuis la ville comme le Zoo de la Boissière du Dorée, la Planète Sauvage à Saint-Père-en-Retz ou Terra Botanica à Angers.

Côté visites et culture, Nantes n’est pas en reste. La ville abrite de nombreux monuments comme le château des Ducs de Bretagne dans le centre ainsi que plus d’une dizaine de musées dont les Beaux-Arts, le musée Jules Vernes et le musée Dobrée.

Enfin, ville étudiante renommée, Nantes sera un terrain de jeu idéal pour les noctambules, sa vie nocturne est trépidante.

Et si vous vous installiez à Nantes ? Consultez nos annonces immobilières :

Achat maison Nantes

Achat appartement Nantes

Location maison Nantes

Location appartement Nantes

Nantes : un marché immobilier très actif

Dans l’une des villes les plus vertes d’Europe, le marché immobilier à Nantes est redevenu très actif. Les atouts de la cité des ducs de Bretagne sont nombreux, pour preuve, 7500 personnes s’y installent chaque année. Après trois ans de baisses consécutives, les prix sont repartis à la hausse depuis 2016, notamment pour les maisons dont le prix a augmenté de 10% en un an. Pour un appartement ancien, comptez 2650€ le m² soit 5% de plus qu’en 2016. Tour d’horizon du marché immobilier local.

Des biens qui se vendent très vites

Les biens en bon état et situés à proximité des transports, des commerces et offrant un cadre de vie agréable restent désormais moins d’un mois sur le marché. Les attributs supplémentaires comme une belle vue ou la présence d’un ascenseur ont tendance à réduire encore plus ces délais. Conséquence de ce marché dynamique ? Les prix se maintiennent ! Certains quartiers attirent moins et les biens ont parfois du mal à trouver preneurs. La marge de négociation est alors bien plus importante, avis aux investisseurs.

Des différences de prix d’un quartier à l’autre

L’hyper centre de Nantes est le quartier de l’agglomération où les prix sont le plus élevés. Les acheteurs sont donc en majorité des secundo-accédants ou des jeunes retraités qui n’habitent plus en ville mais qui cherchent un pied à terre à Nantes. Un appartement ancien dans une rue piétonne se négocie entre 3000€ et 3500€ le mètre carré. Le tarif pourra allègrement dépasser les 4000€ /m² si le standing du bien est supérieur à la moyenne.

Dans l’île de Nantes, autre quartier où les prix sont élevés, les constructions neuves sont légion. Les prix avoisinent les 3900€ /m². Les biens situés dans des résidences dans années 2000 sont plus abordables et trouvent preneur aux alentours de 2500€/m².

En s’écartant du centre-ville, il est possible de faire de bonnes affaires notamment dans les biens des années 60 et 70 qui, en raison de lourdes charges collectives, affichent des prix attractifs, comptez entre 1600€ et 2000€ le m².

Envie d’en savoir plus sur le marché de l’immobilier à Nantes ? Consultez nos annonces :

Achat maison Nantes

Achat appartement Nantes

Location maison Nantes

Location appartement Nantes

Toulouse, la douceur de vivre du sud-ouest

La ville rose porte bien son nom, en effet, fréquemment dans le top 3 des villes dans lesquelles les français rêvent de s’installer, la capitale de la région Occitanie a bien des raisons d’être un peu flattée. Si vous en doutiez encore, il fait bon vivre à Toulouse ! Nous vous présentons un petit florilège des atouts de la cité du sud-ouest.

Une situation géographique et un climat incomparables

A mi-chemin entre l’atlantique et la méditerranée, Toulouse profite d’un climat à la fois doux et sec, on y relève 13° en moyenne sur l’année. Idéalement située entre mer et montagne, les weekends toulousains sonneront très nature ! Et même sans quitter la ville rose, on peut vite se retrouver dans une ville verte.  Traversée par la Garonne et le canal du Midi, on trouve à Toulouse de nombreux espaces verts et parcs naturels, comme « La prairie des Filtres » ou la future « Ile du Ramier ».

Un tissu économique favorable

S’il fait bon vivre à Toulouse, il y fait aussi bon travailler. En effet, la capitale de la région Occitanie a été élue ville où les salariés sont le plus heureux. 2ème centre mondial de l’aéronautique, Toulouse est le siège de grandes sociétés internationales du secteur telles que Airbus group , Thalès ou Safran. D’autres domaines tirent leur épingle du jeu comme FRAM dans le tourisme ou XPO logistics dans les transports.

Un marché de l’immobilier très abordable

Stable et raisonnable, le marché de l’immobilier toulousain reste toutefois dynamique. Trouver un logement en location ou à l’achat est une chose bien plus aisée qu’ailleurs. Un trois pièces en centre-ville se loue environ 700 euros par mois. A l’achat, il faudra débourser entre 2000 et 4500€ le mètre carré selon les quartiers.  Les rêves de villa avec jardin, barbecue et piscine deviennent bien plus accessibles à Toulouse.

Un art de vivre local exceptionnel

Avec plus de 1000 restaurants et 24 chefs étoilés Michelin dont 5 chefs 2 étoiles, le sud-ouest est incontestablement la région de la gastronomie. Le patrimoine régional dans ce domaine est immense : cassoulet, magret, foie gras, saucisse de Toulouse. Les grands crus ne sont pas en reste : Gaillac, Cahors, Fronton, Tariquet, Armagnac… Enfin, la région est la 1ère région française de productions sous Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine (Roquefort, Tomme des Pyrénées, Rocamadour, Chasselas, charcuterie de Lacaune, Agneau du Quercy…).

Intéressé pour venir habiter à Toulouse ? Consultez nos annonces :

Achat maison Toulouse

Achat appartement Toulouse

Location maison Toulouse

Location appartement Toulouse

Toulouse : un marché de l’immobilier raisonnable

Avec 24000 biens immobiliers, maisons et appartements confondus, dans le département de la haute Garonne, soit 30% de plus que l’année précédente, l’immobilier local se porte bien. La crise est belle et bien terminée et le marché immobilier dans la ville rose a repris de belles couleurs.

Malgré des ventes record l’an passé, les prix de l’immobilier restent maîtrisés à Toulouse. Le prix moyen s’élève à 2638€ le m² soit une augmentation de « seulement » 3,4% sur 10 ans, un prix comparable à celui de Montpellier, mais très loin derrière Bordeaux, où les prix ont doublé en 10 ans. Ces prix abordables couplés aux taux d’intérêts attractifs procurent au marché un dynamisme certain. Mais comme partout, tous les quartiers ne sont pas logés à la même enseigne, tour d’horizon sur les évolutions du marché dans la capitale occitane.

Toulouse : des prix variables selon les secteurs

Secteur très prisé, le centre-ville toulousain est cher. Les quartiers Saint-Etienne, Saint-Georges, Carmes et Saint-Aubin sont en tête et affichent un prix moyen de 4500€ le mètre carré. Bien plus qu’ailleurs, les prix ont augmenté dans ces quartiers centraux, environ 8% en un an. Si l’on envisage d’investir dans les faubourgs, les quartiers de Rangueil ou des Minimes affichent des prix plus abordables (respectivement 2230€ et 2550€ le mètre carré). Attention toutefois, les biens sont souvent de qualité inférieure et nécessitent donc des travaux, la bonne affaire ne se cache donc pas toujours où l’on croit.

Qui devient propriétaire à Toulouse ?  

Sans surprise, le profil des acheteurs à Toulouse et plus globalement dans le département est hétéroclite. Les jeunes de moins de 30 ans représentent 22,7% des acquéreurs d’appartements anciens. Par contre, ils boudent le neuf, ils ne représentent que 5,8% parmi ceux qui choisissent d’investir dans un programme neuf. Les 30-39 ans sont les plus à même d’accéder à la propriété ; en effet, ils représentent 28,8% des acheteurs d’appartements anciens, 21,9% dans le neuf et 36,5% des acquéreurs de maisons anciennes. Ici comme ailleurs, l’âge et la typologie de bien choisi peuvent être de fidèles indicateurs des projets de vie des acheteurs.

Envie d’en savoir plus sur le marché de l’immobilier à Toulouse ? Consultez nos annonces :

Achat maison Toulouse

Achat appartement Toulouse

Location maison Toulouse

Location appartement Toulouse

Page 1 sur 212