Gaz : une augmentation de près de 4 % au 1er octobre

GasherdLa Commission de régulation de l’énergie devrait annoncer dans les jours qui viennent une augmentation des tarifs réglementés du gaz, d’après une information du Figaro datant du mercredi 3 septembre. 7,9 millions de foyers seraient concernés par cette hausse de 3,9 %.

L’approche de la saison hivernale s’accompagne inévitablement d’une annonce comme celle-ci. Que se passe-t-il cette année ? D’après le Figaro, un communiqué de presse de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), publié le 2 septembre dernier, indiquerait que le contexte saisonnier ne serait pas le seul responsable de cette incroyable hausse. La crise russo-ukrainienne y participerait également.

À qui s’adresse cette augmentation ?

Concrètement, l’augmentation du prix du gaz concerne uniquement les abonnés aux tarifs réglementés proposés par GDF Suez. En effet, au moment de souscrire un abonnement, vous pouvez choisir entre ces tarifs réglementés, fixés par les pouvoirs publics, ou alors les tarifs au prix du marché, fixés librement et encadrés par un contrat commercial. À noter : pour évaluer la meilleure offre, le CRE a mis en ligne un comparateur sur www.energie-info.fr.

Quel impact sur la facture de gaz ?

De toute évidence, l’augmentation du prix du gaz aura un impact différent selon votre consommation. Le Parisien donne pour exemple : « les Français qui utilisent le gaz pour le chauffage, l’eau chaude et la cuisson consomment en moyenne un peu plus de 13 300 kWh par an, soit une facture de 950 € TTC aux tarifs réglementés de vente de GDF Suez ». À savoir une quarantaine d’euros supplémentaires par an après la hausse de 3,9 % attendue au 1er octobre.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire