Et si c’était l’heure du crowdfunding immobilier ?

VermögensnwachstumAlors qu’émergent de nouveaux modèles de financement participatif dans différents secteurs de l’économie, limmobilier ne déroge pas à la règle et voit sinstaller cette tendance de crowdfunding. Peut-il constituer un levier pour booster les ventes ? A Vendre A Louer fait le point.

 

Détails et transparence

 

Le crowdfunding permet à chacun d’investir dans un projet en espérant profiter des gains qu’il peut rapporter dans l’avenir. Déjà bien implanté dans certains secteurs liés à la culture et aux nouvelles technologies, ce mode de partage de financement fait une entrée remarquée dans le monde de l’immobilier depuis quelques mois, via des plateformes spécialisées telles que Wiseed ou Lymo. Concrètement, les projets immobiliers y sont présentés dans le détail et en toute transparence, avec le montant total du financement espéré et la date éventuelle d’arrêt de la collecte. Chaque investisseur particulier devient alors une sorte de « co-promoteur » d’un bien choisi pour son potentiel locatif, dont la gestion est ensuite assurée par un prestataire.

 

Séduire de jeunes investisseurs

 

Pour les agences, le crowdfunding immobilier peut constituer à la fois un mode de diffusion supplémentaire d’une annonce en ligne et un moyen alternatif accroître le volume des ventes. C’est aussi une tendance nouvelle dans les modes de consommation, qui peut séduire une clientèle plus jeune. Celle-ci ne serait certainement pas insensible à ce que soit mis en place un tel service pour investir dans l’immobilier à moindre frais : le ticket d’entrée se situant en règle générale dans une fourchette allant de 1000 à 3000 euros. Une piste à creuser assurément dans les mois à venir…

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire