L’écologie à la maison : un paradoxe français

 

Alors que les Français souhaitent majoritairement voir des initiatives vertes éclore dans leur ville, peu d’entre eux sont disposés à faire des concessions chez eux. C’est ce que révèle une étude menée par YouGov pour la plateforme de bricolage manomano.fr.

Les Français veulent des villes plus vertes. L’initiative qui remporte le plus de suffrages est l’augmentation des espaces verts : 45 % souhaitent en voir davantage dans leur ville. 36 % sont sensibles aux espaces de jardinage (murs végétalisés, toits-jardins,…). 35 % veulent des espaces dédiés au recyclage du compost. 33 % sont en faveur de la création d’espaces de jardinage communautaires. Et 30 % aimeraient voir les éco-quartiers se généraliser. Seuls 19 % des Français sont réticents aux initiatives écologiques. Les personnes vivant en milieu urbain seraient-elles prêtes à changer de vie pour être plus près de la nature ? Non ! 76 % d’entre elles préfèrent rester en ville pour avoir accès aux infrastructures.

Une implication à deux vitesses

Alors que les Français manifestent un véritable engouement pour les initiatives écologiques dans l’espace public, ils sont peu à vouloir s’impliquer ! En effet, 24 % des répondants de l’enquête ont déclarés être prêts à mettre la main à la pâte pour aménager eux-mêmes des espaces verts comme des parcs ou des jardinières au balcon. En revanche, ils sont davantage préoccupés par le réchauffement climatique. Un autre sondage publié en novembre dernier, toujours par manomano.fr, montrait que 72 % d’entre eux ne laissent pas l’eau couler trop longtemps, débranchent leurs appareils électriques et éteignent la lumière dès qu’ils quittent une pièce. Enfin, 66% trient systématiquement leurs déchets.

Découvrez nos conseils locaux ! 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires