Avant de vous lancer dans les recherches de votre futur chez vous, il est indispensable de définir le budget de location pour votre appartement ou votre maison. Il y a le loyer, mais aussi les charges de copropriété, les dépenses énergétiques mensuelles, la taxe d’habitation… Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut être informé !

Comment définir son budget logement ?

Avant même de lancer des recherches d’appartement ou de maison à louer, vous devez définir votre budget de logement. Quels sont tous les postes de dépenses mensuelles à prévoir ?

Penser louer un logement sans envisager son coût mensuel global peut vite se révéler problématique. Le propriétaire vous demandera, le plus souvent, de justifier d’un revenu au moins égal à trois fois le loyer demandé. Mais ce calcul ne prend pas en compte tous les à-côtés, ces dépenses à ne surtout pas oublier. C’est pourquoi, avant de vous lancer dans une recherche effrénée de l’appartement ou la maison de vos rêves, vous devez définir votre budget de logement. À tête reposée, sur un papier, listez :

  • le montant du loyer ;
  • les charges de l’immeuble ;
  • les dépenses énergétiques (eau, EDF, gaz…) ;
  • l’abonnement internet ;
  • le montant de l’assurance habitation ;
  • le montant de la taxe d’habitation (demandez-le aux précédents locataires).

Toutes ces sommes additionnées vous donneront le montant réel à débourser chaque mois. Vous pouvez donc le soustraire à vos revenus mensuels et en déduire le reste à vivre. Celui-ci est-il suffisant pour vous permettre d’assurer vos autres postes de dépenses (voiture, essence, téléphone, vacances, sorties…) ?

 

  • QUESTION – RÉPONSE

Qu’est-ce qu’un garant ?

Lors de la recherche d’un logement à louer, il est presque systématiquement demandé au locataire d’avoir un garant. Mais qui est-il, et quel est son rôle ?

En cas de défaut de paiement du locataire, le garant a l’obligation de payer le loyer et les charges du bien loué. Le garant peut aussi bien être une personne (parents, frère, ami, etc.) qu’un organisme (Loca-Pass, banque, etc.). Dans la majorité des cas, il sera demandé au locataire d’avoir un ou plusieurs garants pour l’appartement ou la maison qu’il désire louer. Le garant doit donc disposer de revenus suffisants pour rassurer le propriétaire quant à d’éventuels loyers impayés.

 

Trouver une caution pour le loyer de mon appartement

Atteignant facilement l’équivalent d’un ou deux mois de loyer, la caution d’un appartement peut être difficile à honorer. Sans elle, impossible de devenir locataire. Comment faire ?

La caution d’un appartement peut rapidement peser lourd sur le budget du locataire. Certains n’ont pas les moyens de donner un, voire deux, mois de loyer à l’entrée dans les lieux. Comment faire alors pour trouver ce fameux sésame ? Des aides existent, mais encore faut-il les connaître !

L’avance loca-pass est un dispositif qui permet d’avancer la caution d’un loyer aussi appelée dépôt de garantie. Il s’agit d’un prêt à taux zéro accordé aux locataires pour assurer le paiement de tout ou une partie de la caution demandée par le propriétaire lors de l’entrée dans un nouveau logement. Réel coup de pouce, la caution loca-pass peut atteindre les 500€ et doit être remboursée dans les trois ans suivant son obtention sous forme de mensualités d’un minimum de 20€. Le remboursement est fonction de la durée du bail.

Seuls les locataires qui louent leur bien à titre de résidence principale en bénéficient. Ils peuvent en faire la demande auprès de l’organisme d’Action Logement de leur ville.

Autre option, faire appel au Fonds de solidarité pour le logement (FSL) pour payer sa caution d’appartement. Les personnes en grande précarité financière peuvent profiter d’une aide du FSL qui se porte directement caution auprès du propriétaire.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire