Pour ou contre le bonus-malus écologique dans l’immobilier ?

La rénovation se trouve au cœur des débats depuis quelques semaines, mais de là à mettre en place un système de bonus-malus pour les propriétaires respectant (ou pas !) les règles en matière de performance énergétique ? Les avis sont partagés.

En matière d’assurance automobile, vous payez plus cher quand vous êtes responsable d’un accident, moins quand vous n’en avez pas. Comment le bonus-malus fonctionnerait-il dans l’immobilier ? C’est simple : il s’agirait de faire augmenter les droits de mutation (plus connus sous le nom de frais de notaire) ou la taxe foncière pour les propriétaires qui ne se soumettraient pas aux réglementations sur l’isolation et la rénovation énergétique avant de ventre leur maison ou appartement.

Des coûts déjà trop élevés ?

L’Union nationale des propriétaires immobiliers dénonce un risque d’augmentation des difficultés pour se loger, redoutant qu’une telle mesure ne fasse baisser l’offre locative. La plupart des propriétaires estiment faire face à une surtaxation de l’immobilier et considèrent que la taxe foncière et les droits de mutation sont déjà bien assez élevés. Ils redoutent d’ailleurs que la suppression de la taxe d’habitation pour de nombreux ménages n’incite les collectivités territoriales à augmenter la taxe foncière.

A noter que l’Etat compte donner l’exemple en rénovant son propre parc immobilier : un quart des bâtiments publics devrait avoir droit à des travaux dans les cinq ans à venir.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

4 Commentaires

  • Il est de plus en plus difficile de joindre les deux bouts actuellement. Inutile d’en rajouter encore avec des taxes à tout va !!!! Chaque jour ne passe où on nous demande de serrer encore u peu plus la ceinture ?? à ce rythme, on risque de ne plus bientôt avoir de hanche à laquelle s’attachera une quelconque ceinture.

  • Jean claude 26 décembre 2017   Répondre →

    “”A noter que l’Etat compte donner l’exemple en rénovant son propre parc immobilier : un quart des bâtiments publics devrait avoir droit à des travaux dans les cinq ans à venir. “”
    Facile pour l’Etat de faire ces travaux car ils se font avec les deniers des contribuables.
    Il n’en est pas de même pour de très nombreux propriétaires, souvent âgés, et qui n’ont qu’une faible retraite qui leur permet tout juste de vivre. Comment ces gens là peuvent-ils investir plusieurs milliers d’euros pour rénover et isoler leur bien??? C’est tout simplement impossible, même avec les aides promises.Ce sont donc encore des milliers de logements qui se vendront pour une bouchée de pain, faisant ainsi le jeu des promoteurs immobiliers qui verront là une bonne occasion d’acquérir à vil prix de nombreux immeubles!

  • Jean-Marc 19 décembre 2017   Répondre →

    L’état va donner l’exemple avec de l’argent public qui provient de taxes et impôts, quel exemple. Dans ce contexte c’est facile, ça me rappelle Cécile Duflot qui disait que c’était un devoir de payer de des impôts, mais son salaire ne venait il pas déjà des impôts… Bref les gens n’arrivent pas à vendre, va va les aider cette mesure

  • Pascal 17 décembre 2017   Répondre →

    C est la double peine, des problemes de chauffahe et en plus des taxes! C est le locataire ou l acheteur qui en patira.

Laisser un commentaire