Comment aider ses enfants à trouver un logement ?

Comment donner un coup de main à un enfant en âge de faire ses études pour qui, bien souvent, chaque euro compte ? Si vous possédez un patrimoine immobilier tel quun appartement, vous pourriez envisager de le lui confier temporairement ou de le lui louer à un tarif préférentiel. Zoom sur ces deux cas de figure.

La période estivale qui arrive est pour les jeunes étudiants celle, assez angoissante, de la recherche d’un bien pour se loger sur le lieu de leurs études. En moyenne, pour les 2,3 millions d’étudiants en France, la moitié du budget est consacrée au loyer. Pour éviter à votre enfant de cumuler les petits boulots en parallèle des études, vous avez tout à fait le droit de lui mettre à disposition gratuite un logement que vous possédez. Dans ce cas en revanche, notez bien qu’il devient fiscalement impossible de déduire certaines charges (travaux, taxes, intérêts d’emprunt…), comme le ferait un propriétaire bailleur qui dispose d’un locataire qui paie.

Un loyer modéré… mais pas trop

Vous pouvez aussi être tenté de louer ce bien à votre enfant à un tarif préférentiel. Le nouveau dispositif Pinel ouvre même un droit à une réduction d’impôt dans le cas de la location à un descendant (lequel ne doit plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents et remplir les conditions de ressources exigées par la loi). Attention tout de même, car l’administration fiscale reste vigilante concernant le niveau de loyer pratiqué. Il ne doit pas être trop sous-évalué et doit rester globalement dans les tarifs en vigueur dans le quartier. Vous pouvez en revanche décider de payer les charges (eau, électricité) à la place de votre enfant pour lui permettre d’alléger la facture.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire