Bail mobilité : bye au dépôt de garantie

C’est officiel : le bail mobilité a été approuvé par le gouvernement. En quoi consiste-t-il, à qui s’adresse-t-il, et quelles sont ses particularités ?

Le bail mobilité, c’est un bail d’une durée comprise entre un et dix mois, non reconductible, destiné à faciliter la recherche d’un logement pour les personnes en formation, en études supérieures, en stage, en apprentissage ou en mobilité professionnelle, par exemple en mission temporaire. Il a été mis en place suite à une constatation simple : avec l’évolution des modes de vie et de travail, la demande de locations de courte durée est en hausse.

Outre son caractère non reconductible et sa plus grande souplesse par rapport à un bail classique, son autre particularité est l’absence de dépôt de garantie qui doit favoriser les locataires.

Une alternative à la location meublée d’un an

Jusque là, la seule option pour ces profils qui avaient besoin d’un logement pour une durée limitée consistait à se tourner vers la location meublée d’un an, mais elle exigeait le versement d’un dépôt de garantie de deux mois de loyer, que le gouvernement considère comme un réel obstacle financier pour certains publics, notamment les stagiaires ou jeunes en apprentissage.

La garantie Visale

Avec le bail mobilité, les locataires auront par ailleurs droit à la garantie Visale qui s’adresse au moins de 30 ans ou aux salariés de plus de 30 ans qui n’ont pas encore de CDI confirmé.  Elle évite au locataire d’avoir à verser une caution au propriétaire, puisque les loyers et charges impayés sont couverts par ce dispositif, dans une certaine limite.

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  • 215
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1

Articles similaires

3 Commentaires

  • Kesler 7 juin 2018   Répondre →

    Quoi qu’il en soit je trouve le dépôt de garantie est une pénalité pour les locataires
    qui on du mal a trouvé pour ce logé a cela ce rajoute les frais d’agence ouverture de compteurs
    déménagement sans compter que les prix de location sont anormalement élevé
    le logement est un droit et je trouve scandaleux que des gens s’enrichissent sur le dos
    de pauvre gens on a pas le droit de faire un emprunt pour acheter qui couterais moins cher
    mais on a droit de payer un loyer tout sa vie LOL

    • REVEILLON 28 juin 2018   Répondre →

      Bonjour,
      Vous feriez quoi si vous n’aviez pas de bailleurs pour vous louer une maison ou un appartement ?

  • Maria R 7 juin 2018   Répondre →

    Eh bien, qui va louer dans ces conditions ? Je me pose bien la question. Vraiment nos politicars n’ont pas les pieds sur terre !

Laisser un commentaire