Accès au logement : la parole est aux jeunes !

Des salaires mirobolants, des logements délabrés et trop de documents et justificatifs : voici les trois raisons qui expliquent pourquoi les jeunes peinent à se loger en France. Une récente étude le révèle, nous la décortiquons pour vous.

Au secours, je n’ai pas les moyens !

S’il ne fallait retenir qu’un grief soulevé par les 648 jeunes interrogés par la  Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie (CLCV), c’est ceci : se loger coûte trop cher. 43,7 % des 18-27 ans jugent que c’est le prix qui pose le plus problème concernant l’accès au logement. Conséquence : plus de 30 % d’entre eux sont favorables à un encadrement des loyers, alors qu’un quart d’entre eux souhaitent que le gouvernement augmente les aides au logement.

Un appartement décent, la perle rare

Cette enquête montre aussi l’inquiétude des jeunes face à la faible offre de logements décents vacants. Ils sont ainsi 22,9 % à se plaindre du mauvais état des biens proposés et près de 25 % à ne pas trouver assez d’offres sur le marché. La solution avancée : construire plus de logements (plus de 20 % des sondés y sont favorables) et améliorer les logements existants (plus de 10 %).

Vos papiers s’il vous plaît

Enfin, les jeunes pestent contre la lourdeur de la procédure d’acquisition d’un logement : pour 15 % d’entre eux, les documents et justificatifs demandés sont trop nombreux, avec la caution des parents trop souvent exigée. Pour plus de facilité, ne faudrait-il pas créer un système de cautionnement spécifique au jeune public ? 20 % des sondés sont favorables à la mise en place d’une telle mesure.

Que pensez-vous des résultats de cette étude ? Pensez-vous aussi qu’il faille mieux encadrer les loyers, simplifier la procédure et construire plus de logements ?

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

3 Commentaires

  • Merci pour cet article. Les jeunes sont les premiers affectés par la crise du logement. Il serait opportun de leur accorder un statut spécifique et des facilités concrètes en termes d’accession à un logement décent.

  • ambroix michelle 17 juillet 2013   Répondre →

    bonjour, je vis actuellement dans un 42m2, pour 520e, j ai une petite retraite et je vis tres simplement pour pouvoir payer mon loyer , n ayant pas droit a l allocation logement, pas question de vacance , pas de sortie et j economise sur l essence et beaucoup sur la santé et la nourriture . Mon fils dans un 18m2 pour 500e. ma fille et son conjoint vont etre obligé de quitter leur appartement , car lui se retrouve au chomage apres son bac pro et ma fille souhaites quitter leur region pour venir me rejoindre .malheureusement ,je ne leur trouve pas de logement .personne ne veut leur louer.je vais etre obligée de les accueillir chez moi .il est tres dur ,pour les jeunes avec leur petit salaire de pouvoir demarrer dans la vie ou simplement d evoluer .(.partir de chez les parents , et créé une famille

  • Esteban 17 juillet 2013   Répondre →

    cet article est déconcertant de par ses conclusions : il semble que vous considèreriez que 10, 15,22 ou 43% représentent la majorité. Il serait plus juste de donner les résultats complets de ce sondage . Par exemple vous dites que 15% des jeunes “pestent” contre les trop nombreux documents, cela veut -il dire que 85% sont d’accord? ou bien qu’ils n’ont pas d’avis?
    Expliquez vous svp !

Laisser un commentaire