Bien choisir son assurance habitation - Nos conseils pour bien assurer sa maison

Bien choisir son assurance habitation

Nos conseils pour bien assurer sa maison

emmenager

Comment bien choisir son assurance habitation ?

Fraîchement installé dans votre nouvel appartement, vous aménagez votre intérieur avec vos meubles soigneusement choisis. Souscrire une assurance habitation permet de protéger vos biens. Choisir la garantie la plus adaptée n’est pas une mince affaire. LesFurets.com vous donne quelques pistes à suivre.

Qu’est-ce qu’une assurance habitation ?

Également connue sous le nom d’assurance multirisques habitation, cette garantie protège votre domicile ainsi que les biens qui s’y trouve lorsque vous êtes responsable ou victime d’un dommage, comme un incendie, un dégât des eaux ou encore un cambriolage.

Souscrire une assurance habitation est obligatoire pour les locataires. Responsables des dommages qu’ils peuvent occasionner au logement loué, ils doivent pouvoir dédommager leurs propriétaires en cas de préjudice. Il leur faut alors impérativement souscrire une garantie des risques locatifs. Cette assurance permet au propriétaire de se prémunir contre certains risques liés à la location, par exemple : les impayés de loyers ou encore les dégradations.

Pour les propriétaires, l’assurance habitation n’est pas obligatoire, sauf dans le cadre d’une copropriété. Dans ce cas précis, les copropriétaires doivent a minima être assurés en responsabilité civile. Les dommages éventuels qu’ils pourraient causer aux autres résidents (ou au bâti) sont ainsi couverts. Cependant, leur propre appartement comme leurs biens ne seront pas indemnisés en cas de sinistres. La souscription d’une MRH est donc fortement conseillée, les montants des réparations pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros…

Combien coûte une assurance habitation ?

Pour l’année 2016, les Français ont dépensé en moyenne près de 289 euros pour leur assurance habitation, d’après une étude réalisée par Lesfurets.com. Un coût qui est déterminé selon plusieurs critères :

  • le logement et la situation géographique
  • le montant des capitaux déclarés
  • le montant de la franchise à verser en cas de sinistre
  • le type d’indemnisation sélectionné

En cas de sinistre, l’indemnisation dépend de la valeur du bien déclaré. Vous pouvez choisir d’être indemnisé selon l’une des deux valeurs suivantes :

  • la valeur d’usage : il s’agit de la valeur du bien endommagé au moment du sinistre, à laquelle est déduit sa dépréciation, appelé le coefficient de vétusté. L’assureur estime celui-ci en pourcentage en fonction de la nature du bien. Par exemple, la valeur d’un bien électroménager comme une télévision diminue plus rapidement que celle d’un bien mobilier telle qu’une table ou d’une chaise.

  • la valeur à neuf : il s’agit de la valeur du bien détérioré au jour du sinistre sans prendre en considération la vétusté. Cette option présente quelques limites. La cotisation est supérieure à celle d’une garantie valeur d’usage d’environ 20%. Les biens dont le coefficient de vétusté est supérieur à 25% ne sont pas intégralement remboursés à neuf.

meubles

Si vous souhaitez être intégralement remboursé en cas de sinistre, vous pouvez souscrire l’étendue de la garantie valeur à neuf, nommée le rééquipement à neuf. En cas de sinistre, il s’agit d’une assurance qui permet de remplacer le mobilier usé par des biens à performance égale sans tenir compte de la vétusté. Cette garantie est soumise à certaines conditions comme l’âge maximum des biens et leur remplacement dans un délai de six mois à compter de la date du sinistre.

Quelles sont les garanties proposées par les assureurs ?

Les garanties couvrent deux pans de l’assurance habitation. D’un côté, vous bénéficiez de l’assurance responsabilité civile vie privée qui prend en charge les préjudices occasionnés sur autrui par l’assuré, ses enfants ou encore ses animaux. Et, d’un autre côté, votre logement et les biens qui s’y trouvent sont protégés en cas de sinistre.

Généralement, vous trouverez, dans votre contrat assurance habitation, les garanties suivantes :

  • fuite-eau

    la garantie dégât des eaux.
    En cas de fuites d’eau ou d’infiltrations, votre assureur prend en charge les dégradations survenues dans votre domicile et celui de vos voisins.

  • incendie

    la garantie incendie.
    Si les dégâts dans votre appartement sont provoqués par le feu ou la fumée, vous êtes couverts. L’assureur prend également en charge les dommages causés par les pompiers au cours de leur intervention, à condition que l’incendie se révèle être d’origine accidentelle.

  • bris-glace

    la garantie bris de glace.
    Votre contrat d’assurance habitation prend en charge la détérioration des éléments de séparation avec l’extérieur ou qui séparent une pièce comme les portes ou les fenêtres.

  • vol

    la garantie vol.
    Les assureurs couvrent majoritairement les conséquences d’un cambriolage sous certaines conditions (effraction, violence, …).

  • catastrophes-naturelles

    la garantie catastrophes naturelles.
    Tempête, ouragan ou encore inondation : ces intempéries sont dédommagées par l’assureur à condition d’avoir fait l’objet d’une déclaration par arrêté interministériel.

18/11/2017 12:00:26 - Prod - AVAL-FO_005 - v3.5.11.22 - rev 46a4c11