Découvrez les actualités de l’immobilier par A Vendre A Louer

 

Professionnels de l’immobilier, comment générer du trafic vers votre site ?

Professionnels de l’immobilier, comment générer du trafic vers votre site ?

Souvent plus que la vitrine physique, le site d’une agence immobilière est son premier point de contact avec les clients potentiels. Découvrez 5 astuces pour booster son trafic.
Misez sur le référencement naturel
On le sait : la plupart des internautes ne vont pas au-delà de la première page de résultats Google. Si vous voulez qu’ils arrivent sur votre site, vous devez donc être bien classé. Ainsi, la méthode la moins coûteuse est le SEO (Search engine optimisation), qui consiste, grâce aux mots-clés, à faire correspondre votre contenu aux recherches effectuées par les utilisateurs.
Pensez aux liens sponsorisés
Le référencement payant (SEA, Search Engine Advertising) n’est pas non plus à négliger, mais il s’agit d’un budget à prévoir. De plus, il s’agit d’une stratégie de publicité sur le long terme. Ainsi, si vous décidez d’arrêter votre référencement payant, votre classement en pâtira nécessairement. C’est donc à vous de calculer le retour sur investissement pour savoir si cela vaut le coup.
Développez des partenariats
Les échanges de liens sont une autre technique efficace : un blog ou site immobilier (qui n’est pas votre concurrent, bien sûr !) vous parait intéressant ? Contactez le webmaster pour savoir s’il envisagerait d’orienter ses visiteurs vers l’une de vos pages et renvoyez-lui l’ascenseur.
Partagez le contenu
Vous postez des vidéos, des annonces, des conseils immo ? Ne les diffusez pas que sur votre site : tweetez-les, partagez-les sur Facebook, faites-en une présentation sur un groupe LinkedIn… L’idée est d’abord de toucher l’audience la plus large possible, les personnes intéressées viendront ensuite d’elles-mêmes sur votre site pour en savoir plus.
Ciblez vos publicités
Un visiteur qui quitte votre site ne doit pas vous oublier ! Il doit tomber sur des annonces correspondant à ses critères lors de sa navigation sur d’autres supports. Ainsi, pensez au retargeting d’annonces. A Vendre A Louer propose une offre qui lui ai d’ailleurs spécialement dédiée : Target Agence.

Chatbots : quelles applications à l’immobilier ?

Chatbots : quelles applications à l’immobilier ?

Inconnus au bataillon il n’y a pas si longtemps, les chatbots explosent sur la Toile depuis quelques mois. Et les acteurs de l’immobilier ont vite compris leur intérêt.

Qu’est-ce qu’un chatbot ?

Les chatbots, ou robots conversationnels en français, sont ces logiciels qui dialoguent avec les internautes. Ils ont pour but de leur apporter des réponses en direct. Vous y avez sûrement déjà eu affaire sur les sites de grandes enseignes de la distribution. Si vous surfez sur leur page et rencontrez un problème pour commander un produit par exemple, une fenêtre s’ouvre automatiquement pour vous proposer de l’aide.

Quels sont leurs avantages ?

Programmé pour répondre aux questions, les chatbots permettent d’optimiser l’expérience client. Ils sont disponibles 24 heures sur 24. Grâce à l’intelligence artificielle, ils sont capables d’apprendre au fur et à mesure des échanges et de s’adapter au ton de l’utilisateur. En effet, Les entreprises qui en utilisent pour leurs ressources humaines constatent un taux de réponses justes de 87 %. Et, dans les quelques cas où le robot est incapable d’apporter une solution adaptée, il lui suffit de passer le relais à un conseiller bien humain.

Et l’immobilier dans tout ça ?

Les personnes à la recherche d’un logement ont des questions. D’abord, un chatbot peut les aider à mieux cibler leurs critères de recherche (budget, nombre de chambres, localisation…). Ensuite, il peut faire la recherche pour eux. Ainsi il pourra leur proposer un appartement ou une maison remplissant leurs critères. En effet, les bots publicitaires débarquent sur Facebook : basés sur les interactions des Internautes avec les entreprises sur le réseau social, ils pourront leur proposer des annonces adaptées.

Référencement naturel : 4 conseils pour se retrouver en première page de Google

Référencement naturel – 4 conseils pour se retrouver en première page de Google

La plupart des internautes ne dépassent pas la 1ère page de résultats de Google. Pour les agences immobilières, cela représente un risque : celui de perdre des clients potentiels si l’agence ou ses annonces sont mal placées dans les moteurs de recherche. Il leur faut donc optimiser leur référencement naturel.

Choisissez les bons mots-clés

C’est le B-A-BA du référencement naturel : vos pages doivent reprendre les mots-clés et l’environnement sémantique tapés par ceux qui effectuent une recherche. Mettez-vous à la place des internautes pour proposer des textes contenant ces termes. Plus précisément, le nom de l’annonce est le premier élément que Google va scanner, il faut donc qu’il contienne toutes les informations clés pour l’acquéreur (type de transaction, type de bien, localité…)
Et pour encore plus d’efficacité, il est recommandé d’éviter au maximum les abréviations, qui ne sont pas tapées par les internautes. Donc on évite : sdb pour salle de bain, 4p pour 4 pièces …
Attention : les moteurs de recherche sont intelligents et repèrent les pages « tricheuses » qui utilisent une sur-optimisation, les répétitions sont donc à éviter !

Pensez mobile

De nombreuses personnes recherchent des annonces immobilières pendant leurs temps morts, par exemple dans les transports. Un site adapté aux smartphones et tablettes multipliera vos chances de vous retrouver parmi les premiers résultats de leurs recherches. Optez soit pour un site dédié à ces outils spécifiques, soit pour le responsive design ou l’adaptative, qui adapte automatiquement la page à la taille du navigateur utilisé. Google propose également depuis peu l’AMP « Accelerated Mobile Pages ». Ce format a été imaginé pour rendre les pages Web plus légères sur mobile. Si vous avez la possibilité de de vous y adapter cela sera autant de chance de gagner en visibilité.

 Soignez le référencement des images

Le référencement du contenu texte n’est pas le seul à travailler. Pour Google, prendre une belle photo ne suffit pas. Le moteur de recherche prend en compte le temps de chargement de votre page. Il est donc préconisé d’éviter les formats d’images trop lourds, qui ralentissent le chargement, au profit de format plus léger, comme le .JPEG. D’autre part, il est impératif de nommer vos images en relation avec le contenu de votre page. En reprenant, par exemple, le « titre de votre annonce + la pièce du bien ».

Mesurez l’impact

Qui dit stratégie de référencement dit analyses des résultats. Il est important de pouvoir analyser les performances de votre site pour pouvoir les améliorer si besoin, ou faire appel à des prestataires pour vous aider à optimiser votre trafic par exemple. Nombre de visiteurs, taux de clics, temps moyen passé sur une page… Toutes ces données vous diront si votre stratégie fonctionne ou si vous devez l’adapter. Google Analytics, service gratuit de Google, vous aidera à analyser les données de votre site !

 

Le retargeting, la stratégie de ciblage qui ne manque pas d’atouts

Le retargeting, la stratégie de ciblage qui ne manque pas d’atouts

Pour une agence immobilière présentant le contenu de ses offres sur Internet, tout l’enjeu est de transformer de simples visiteurs en clients potentiels. Pour opérer cette transformation, il existe un outil indispensable : le retargeting, ou reciblage publicitaire.

Pour rappel, le retargeting est une stratégie de ciblage comportementale permettant à un site A de garder le lien avec un internaute. Même quand celui-ci le quitte pour se diriger vers un site concurrent B.

Atout n°1 : ne pas couper le cordon

Comme l’expression le laisse entendre, l’action de « surfer sur le web » fait qu’un grand nombre d’internautes vont de site en site par effet zapping. Ils sont 98 % à n’acheter aucun produit ni consulter aucun formulaire au cours d’une première consultation d’un site. Le retargeting permet d’aider à la fidélisation en gardant un lien ténu avec un internaute même après son départ.

Atout n°2 : emmagasiner des informations

Le retargeting utilise les données de navigation stockées dans les cookies de chaque internaute, générés par le code de tracking fourni par votre prestataire et présent sur votre site Internet. Des données qui peuvent servir à en savoir plus sur ces visiteurs. D’où viennent-ils ? Quels mots clés utilisent-ils ? Combien de temps restent-ils sur le site ?

Atout n°3 : affiner son message aux internautes

Avec les infos collectées concernant les visiteurs, vous pouvez mieux cibler les messages qui leur sont destinés lorsqu’ils seront partis vers un site concurrent. Misez sur vos atouts : sachez par exemple insister sur les avantages d’une agence indépendante si vous en êtes une (proximité, meilleure connaissance du marché…) par rapport aux grands groupes immobiliers… Et vice versa !

Le guide Twitter pour les agents immobiliers

4 trucs et astuces pour mettre des biens en valeur et toucher des clients en à peine 140 caractères sur Twitter.

Engagez-vous sur le long terme

Attirer des followers sur Twitter est un travail de longue haleine. Ne pas obtenir de résultats au bout d’une semaine est normal : il vous faudra un moment, et surtout un compte actif avec des publications régulières, avant de récolter ce que vous aurez semé.

Suivez les bons comptes

Twitter fonctionne, entre autres, sur un principe de réciprocité : lorsque vous vous mettez à suivre ou retweeter les publications de quelqu’un, il y a de grandes chances pour qu’il vous suive à son tour, vous devez donc faire des choix judicieux, puisque vos followers tomberont peut-être ainsi sur son compte, et vice-versa. Suivez par exemple des médias spécialisés dans l’immobilier et le compte de votre mairie, retweetez des articles sur l’état du marché dans votre région, en bref, tout ce qui pourrait avoir un intérêt pour vos clients potentiels.

Fixez-vous des objectifs

Suivre 5 nouveaux comptes par semaine, vous imposer une date limite pour l’obtention de votre symbolique centième abonné, partager un certain nombre d’annonces par mois, publier au moins une photo par jour… Ces objectifs vous permettent non seulement d’être actif, mais aussi de ne pas vous décourager.

Répondez à vos abonnés

Comme tous les réseaux sociaux, Twitter présente un énorme avantage : la possibilité d’interagir avec les utilisateurs. Si on vous pose une question et que vous n’y répondez pas, on cessera vite de s’intéresser à votre compte. Soyez courtois et réactif, et vous vous forgerez vite une réputation de twitto influent !

Comment prendre de bonnes photos immobilières ?

Entre une photo qui fera fuir les acheteurs et locataires potentiels et une photo qui leur donnera envie d’en savoir plus, les différences sont souvent très subtiles. Découvrez comment prendre facilement des photos attractives de vos biens immobiliers.

Le matériel

Un appareil reflex doté d’un objectif grand angle vous permettra de prendre des photos lumineuses, et de faire apparaître les pièces spacieuses et bien aérées. Dans l’idéal, ajoutez un trépied pour plus de stabilité.

La mise en scène

Pas question de photographier un logement en désordre ! Les pièces doivent être impeccables, rangées et dépoussiérées, les lits faits. Laissez si possible quelques espaces libres, pour ne pas surcharger et pour que le futur locataire puisse imaginer y mettre ses effets personnels. Attention à votre propre reflet s’il y a des miroirs !

La luminosité

Favorisez la luminosité naturelle en ouvrant grand les volets et rideaux et en choisissant un angle faisant figurer la ou les fenêtres sur la photo. Ne vous privez pas non plus d’allumer toutes les lumières, et utilisez le flash au besoin. Attention dans une pièce majoritairement blanche : l’appareil se réglera automatiquement sur la couleur principale et le reste paraîtra sombre. Pour éviter cela, surexposez la photo.

Les lignes verticales

Elles doivent être parallèles aux bords de l’image. Penchées, elles donneront une impression d’instabilité à toute la structure. Sur les plans extérieurs, si la façade s’y prête, veillez à la symétrie de la photo.

Le point de vue

Mettez-vous à la place d’une personne visitant la pièce pour la première fois. Un effet plongeant mettra en valeur les surfaces planes (table, plan de travail, bureau…). Pour une chambre d’enfant au contraire, positionnez-vous au plus près du sol, à hauteur du futur occupant.

 

Le SMS, outil pratique pour les agents immobiliers

Entre ignorer totalement les opportunités qu’ils représentent et inonder ses clients et prospects de SMS à longueur de journée, il faut trouver un juste milieu. Alors comment tirer parti de cet outil pour vendre ? En deux règles très simples !

 

Choisir son moment

D’accord, l’un des avantages du SMS par rapport au mail, c’est que son taux d’ouverture atteint les 100 % ! Mais si vous l’envoyez au mauvais moment, il sera vite oublié… Préférez le matin et le soir, sans viser trop tôt ou trop tard. Vous voulez attirer l’attention du destinataire, et c’est juste avant ou après sa journée de travail, lorsqu’il est dans les transports par exemple, qu’il pourra vous la consacrer, pas lorsqu’il est plongé dans un dossier ou en plein dîner familial. Une exception à la règle : les cas d’urgence ! Si vous entrez le bien de rêve pour l’un de vos acheteurs potentiels, prévenez-le quel que soit le moment de la journée.

 

Bien travailler le contenu

De la même manière, si un acheteur est intéressé par le bien de l’un de vos vendeurs, faites le aussitôt savoir à ce dernier. Profitez aussi de l’aspect pratique du SMS pour envoyer des rappels de rendez-vous ou des coordonnées : clair, court, rapide, et disponible en permanence, tels sont les principaux avantages de cet outil. N’hésitez pas non plus à relancer des prospects dont vous n’avez plus de nouvelles. Enfin, sans aller jusqu’à l’impertinence, n’oubliez pas que, concision oblige, les règles de la politesse ne sont pas les mêmes que par courrier ou mail. Soigner la forme est important, certes, mais restez simple et oubliez les « En vous priant d’agréer… » !