Mon projet de location

Vous recherchez un logement à louer ? Comme vous le savez, dénicher le bien qui correspond à ses envies n’est pas toujours évident. De plus, la législation tout comme le marché évolue. Est-il préférable de louer un appartement ou une maison ? Vaut-il mieux louer un bien neuf ou ancien ? Comment changer d’appartement ? Quelles sont les règles à suivre en matière de colocation ou de sous-location ? Comment connaître les prix du marché ? Est-il possible de négocier un loyer ? Quels sont les frais supplémentaires à payer lors de la location d’un logement ? Autant de questions auxquelles ce dossier répond. Grâce à celles-ci, vous pourrez mener votre projet de location en toute sérénité.

 

Maison ou appartement ?

Maison et appartement ont tous les deux leurs avantages et leurs inconvénients. Entre localisation recherchée et grands espaces, le choix est souvent difficile.

Vous souhaitez louer un logement, mais vous ne savez pas quoi choisir entre une maison et un appartement ? L’un et l’autre comportent des avantages et des inconvénients. Alors, vaut-il mieux louer une maison ou un appartement ?

Location d’une maison, le choix de l’indépendance

Le premier avantage d’une maison vis-à-vis d’un appartement est l’indépendance qu’elle offre à ses habitants. En effet, les voisins sont moins nombreux et leur présence se remarque moins lors de la location d’une maison.

De plus, louer une maison plutôt qu’un appartement permet souvent de profiter d’un jardin. Un espace pratique pour inviter des amis à l’arrivée des beaux jours ou pour créer un potager.

Autre atout indéniable, une maison offre généralement une surface plus importante qu’un appartement, l’idéal pour les familles.

Louer un appartement plutôt qu’une maison, le choix de la localisation

Contrairement à une maison, un appartement offre moins de liberté. Cependant, à loyer égal, il sera plus facile de trouver un appartement dans une zone recherchée (en centre-ville par exemple) qu’une maison. Ainsi, louer un appartement plutôt qu’une maison permettra bien souvent d’avoir une vie sociale plus riche et animée. En effet, bars, discothèques, musées ou cinémas pullulent la plupart du temps dans les quartiers plébiscités.

Qui plus est, une maison demande un entretien plus régulier et plus coûteux que celui d’un appartement. Les dépenses en chauffage seront également moins importantes pour un appartement qu’une maison.

Alors, louer une maison ou un appartement ? Tout dépend de vos envies et de vos besoins. Les familles souhaitant le calme préféreront s’installer dans une maison et ainsi profiter de grands espaces, tandis que les autres feront le choix d’un appartement en ville afin d’avoir une vie sociale plus animée.

 

Louer ou acheter ?

 Acheter ou louer son logement est une question importante à se poser. Mais outre les aspects financiers, d’autres critères sont à prendre en compte.

« Les locataires ayant les moyens d’acheter leur résidence principale sont nombreux à se demander si devenir propriétaire est le meilleur choix à faire. Alors que l’achat de son logement semble être avantageux d’un point de vue financier, d’autres critères sont à prendre en compte. Entre l’envie de liberté, la volonté d’avoir son « chez-soi » ou encore le besoin de souplesse, il est important de déterminer précisément ce à quoi l’on aspire avant de se lancer.

Acheter sa résidence principale, un investissement à long terme

L’achat d’un logement, que ce soit une maison ou un appartement, est un important investissement financier, puisqu’en général il est associé à un prêt à long terme. Mais nombreux sont les locataires à vouloir se lancer dans cette aventure et ainsi devenir propriétaire afin de ne plus avoir à payer un loyer à fonds perdu chaque mois. Attention toutefois, car le calcul peut être plus compliqué qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, il faut avoir conscience que les charges payées par un propriétaire (travaux, charges de copropriété, taxe foncière, etc.) seront dans la majorité des cas supérieures à celles d’un locataire. De plus, le remboursement d’emprunt de l’accédant à la propriété sera lui aussi généralement supérieur au loyer d’un locataire pour un logement équivalent. Enfin, il est important de connaître les prix du marché et d’anticiper leur évolution. En effet, en cas de revente, il est possible que la valeur de votre bien immobilier ait chuté en seulement quelques années.

Cependant, une fois avoir bien pris en compte l’ensemble de ces facteurs, l’achat d’un logement offre des avantages financiers indéniables à long terme.

Acheter ou louer son logement, le choix entre sécurité et liberté

Outre l’aspect financier, d’autres critères régissent le choix d’acheter ou de louer sa résidence principale.

Les locataires ayant envie de se sentir réellement chez eux et ainsi être libres de décorer et d’aménager leur logement comme bon leur semble auront tout intérêt à devenir propriétaires. Contrairement à la location, l’achat offre également plus de sécurité à long terme puisque l’accédant à la propriété ne pourra être contraint à déménager après la résiliation de son bail.

Mais la location offre aussi son lot d’avantages. Plus souple, ce statut confère notamment moins de responsabilités au quotidien : pas besoin de faire réaliser des travaux, de se rendre aux assemblées de la copropriété, etc. En outre, la location offre plus de liberté. En effet, il est possible de quitter son logement quand on le désire (en respectant le préavis de départ) et ainsi partir s’installer ailleurs en toute facilité. »

 

 

Neuf ou ancien ?

Emplacement, loyer, habitabilité, charges courantes… : tout ce que vous devez savoir avant de choisir entre louer dans le neuf et louer dans l’ancien.

Vous hésitez entre louer un logement neuf et un logement ancien ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de faire votre choix.

Louer dans l’ancien plutôt que dans le neuf, le choix de l’emplacement et du caractère

La location d’un logement ancien, que ce soit un appartement ou une maison, permet la plupart du temps de vivre dans des quartiers plébiscités. En effet, la majorité des biens situés en centre-ville sont anciens.

De plus, sur une même commune ou dans un même quartier, les loyers des logements anciens sont en moyenne moins chers que ceux des logements neufs. Et si vous voulez un appartement ou une maison atypique, louer dans l’ancien vous permettra plus facilement de dénicher un bien de caractère et de réellement vous l’approprier.

Louer dans le neuf, moins de frais au quotidien

Cependant, louer dans le neuf présente aussi son lot d’avantages. Tout d’abord, votre logement sera aux normes techniques de sécurité, que ce soit en matière d’installations électriques ou de branchement au gaz. De plus, contrairement à la location d’un bien ancien, vous serez assuré d’une parfaite isolation phonique et thermique, vous garantissant des charges courantes plus faibles (chauffage, électricité, etc.) et une plus grande intimité (moins de chance que les voisins vous entendent).

Louer dans le neuf conviendra également à ceux désirant un intérieur contemporain et fonctionnel. En effet, la décoration sera généralement sobre et au goût du jour et l’espace intérieur sera pensé pour vous faciliter la vie au quotidien.

Il est donc primordial de hiérarchiser vos besoins avant de louer dans le neuf ou dans l’ancien. En effet, si la localisation et le caractère de votre futur bien sont vos priorités, louer un logement ancien semble être la bonne idée. A contrario, si vous préférez avoir un logement design et dont les charges courantes seront minimes, n’hésitez plus à louer dans le neuf.

 

Sous location ou colocation ?

La colocation et la sous-location présentent de nombreuses similitudes. Et pourtant, l’une de ces deux pratiques est dans la majorité des cas illégale. Explication.

La colocation a le vent en poupe depuis plusieurs années. Plus conviviale et plus avantageuse financièrement, elle est principalement sollicitée par les étudiants et les jeunes actifs. Mais une autre forme de partage de logement se développe de plus en plus également : la sous-location. Alors, quelles différences entre les deux ?

La sous-location, une pratique interdite sans l’accord du propriétaire

Tout comme la colocation, la sous-location présente bon nombre d’avantages : faire de nouvelles connaissances, avoir un loyer moins élevé, profiter d’un logement plus grand, partager les charges locatives, etc.

Cependant, là où la première pratique est totalement légale, la seconde l’est moins dans la majorité des cas. En effet, la sous-location est un contrat liant le locataire au sous-locataire et qui permet à ce dernier d’occuper une partie du logement contre un sous-loyer. Or pour cela, le propriétaire doit donner son accord par écrit. Sans cet accord, le locataire s’expose à la résiliation de son bail, purement et simplement.

Sous-location ou colocation, des inconvénients partagés

Bien que plus conviviales et avantageuses financièrement, la sous-location et la colocation présentent également des inconvénients. En effet, la vie en communauté exige de s’adapter aux envies des autres. Ainsi, des sujets banals, tels que la répartition des tâches ménagères, peuvent vite se transformer en drame.

D’autres désagréments sont à signaler du côté de la sous-location. N’étant pas régie par écrit, la sous-location ne permet pas de bénéficier d’aides au logement. De plus, le sous-locataire s’expose au départ du locataire sans avoir de droit sur le logement.

 

Comment connaître les prix du marché ?

Les prix du marché immobilier à la location peuvent énormément varier d’une région à une autre. Alors, comment louer au bon prix ?

D’une région à une autre, voire d’une ville à une autre, les prix du marché locatif peuvent passer du simple au double. Alors, comment connaître le montant des loyers de la ville dans laquelle vous voulez vivre ? Petit tour d’horizon des pratiques du marché immobilier et conseils pour bien choisir son logement.

Hormis les logements pour lesquels les propriétaires ont bénéficié d’une défiscalisation (à travers le dispositif Scellier notamment), les biens immobiliers mis en location ne sont pas contraints par la loi du point de vue du loyer. Ainsi, un propriétaire a le droit de fixer un loyer très élevé pour son logement, ou au contraire très bas. C’est d’ailleurs pour cette raison que le locataire a le droit de négocier le montant du loyer avec le propriétaire.

En France, les montants moyens des loyers en 2015 étaient compris entre 9 €/m2 et 22 €/m2. Pour avoir une idée des prix du marché immobilier de votre ville, il est primordial de comparer le montant des loyers pour des biens similaires. Il est également important de prendre en compte d’autres facteurs pour bien estimer la valeur du logement : sa situation précise (deux quartiers, bien que limitrophes, n’offrent pas la même qualité de vie), sa date de construction, son caractère atypique, le niveau des prestations, etc.

 

  • QUESTION – REPONSE  

 Peut-on négocier un loyer ?

Négocier son loyer c’est possible, mais attention à ne pas être trop gourmand non plus. Conseils pour une négociation réussie.

Le prix d’un bien en location étant fixé par le propriétaire (et non par la loi), il est envisageable de négocier le montant du loyer. Vous êtes à la recherche d’un nouveau logement ? Voici les situations où vous avez tout intérêt à négocier le loyer : si l’appartement ou la maison semblent inhabités depuis quelque temps, si le montant du loyer est excessivement élevé comparé au marché ou encore si vous pensez être la seule personne à vouloir louer le logement en question.

Vous êtes déjà locataire ? Dans ce cas, il est difficile de négocier le loyer… hormis dans certaines situations encadrées par la loi. En effet, si le logement nécessite des travaux qui dureront plus de 40 jours ou que le locataire se propose de les réaliser, celui-ci peut demander une baisse de son loyer (temporaire ou permanente) ou une absence de loyer pendant une certaine durée.

 

 

Comment estimer le montant de votre futur loyer ?

Connaître le montant du loyer de son futur logement n’est jamais facile. Mais il est possible d’en avoir une estimation précise pour louer au bon prix. Voici nos conseils.

Vous souhaitez louer un appartement, mais vous n’avez aucune idée du montant du loyer que vous allez devoir payer ? Quelques conseils pour avoir une estimation de votre futur loyer.

Trouver un nouveau logement à louer, que ce soit une maison ou un appartement, n’est jamais facile. Mais louer un logement au bon prix l’est encore moins. Pour estimer le montant de votre futur loyer, il est primordial de comparer les prix du marché immobilier.

Mais pour bien comparer, commencez par déterminer précisément le logement que vous souhaitez en fonction de plusieurs critères :

– le type de logement : appartement, maison, loft, etc. ;

– la superficie ;

– le nombre de pièces ;

– la situation précise (dans certaines villes, les prix peuvent doubler d’un quartier à un autre) ;

– le niveau des prestations (ascenseurs, concierge, garage, etc.) ;

– l’ancienneté du bâtiment et du logement.

Une fois fixé sur le type de bien que vous souhaitez louer, vous pouvez comparer les prix du marché locatif. Pour ce faire, n’hésitez pas à faire votre recherche sur plusieurs sites web ainsi que dans les journaux papier. Grâce à cela, vous aurez une estimation du loyer de votre futur appartement ou de votre future maison. Dès lors, il vous sera plus facile de louer au bon prix ou de revoir vos critères à la baisse si cette estimation est supérieure à votre budget.

 

Listes de tous les frais à anticiper lorsqu’on loue un logement

Lorsqu’on loue un logement, il est important d’anticiper l’ensemble des frais de location à payer à la signature du bail. Quels sont-ils ?

Avant de louer un nouveau logement, il est important d’anticiper l’ensemble des frais que vous allez devoir payer lors de votre emménagement. Tour d’horizon des différents frais de location.

À la signature du bail, vous allez devoir régler plusieurs frais de location. Tout d’abord, il vous faudra payer le premier mois de loyer de votre nouveau logement (le loyer étant généralement payable d’avance au début du mois) ainsi que les provisions pour charges. Ces dernières représentent en moyen 20 % du montant du loyer.

De plus, il vous faudra verser un dépôt de garantie. Celui-ci ne peut dépasser un mois de loyer hors charge pour un logement loué vide et deux mois pour une location meublée. À noter que ce dépôt vous sera restitué à la fin du bail si le logement n’a pas été dégradé.

Si vous passez par une agence pour trouver un nouveau logement, il vous faudra également vous acquitter des frais d’agence et parfois des frais d’état des lieux. Les premiers sont compris entre 8 et 12 €/m2 (en fonction de la zone géographique) et les seconds ne peuvent être supérieurs à 3 €/m2.

À la suite de votre emménagement, vous devrez aussi souscrire une assurance habitation. Enfin, il ne vous restera plus qu’à ouvrir une ligne téléphonique, un accès à l’électricité, à l’eau et parfois au gaz (dont les frais peuvent varier).

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire