Immobilier : le programme d’Emmanuel Macron

Après celui de François Fillon, c’est au tour du programme immobilier d’Emmanuel Macron d’être étudié à la loupe. Qu’a prévu le candidat d’En Marche ! pour le logement et la construction ?

L’une des principales propositions de l’ex-ministre de l’Economie en matière de transactions immobilières est la mise en place d’un « bail mobilité » réservé aux publics en difficulté et à ceux qui ont du mal à accéder au logement. Moins protecteur que ce qui existe actuellement, ce bail serait conclu pour moins d’un an et réservé aux zones tendues, celles où l’accès au logement est particulièrement problématique. L’une des inquiétudes de ce type de mesures étant sa généralisation, le bail mobilité serait encadré.

Des actions locales plutôt que nationales

Emmanuel Macron souhaite aussi mener des actions ciblées dans les villes où les besoins en matière d’immobilier sont les plus forts. Paris, Aix-Marseille et Toulouse feront ainsi partie de ses priorités pour la construction notamment, tout comme les régions Ile-de-France et PACA en ce qui concerne le logement social.

Normes et frais

Le fondateur du mouvement En Marche ! défend par ailleurs un certain équilibre du marché : pas de nouvelles normes au cours des cinq années du prochain mandat, et une fiscalité stabilisée. Il ne rejette pas l’idée de baisser les frais de notaire lorsque l’acheteur fait des efforts en matière de rénovation énergétique. Enfin, s’il reconnait la légitimité des critiques envers la mesure d’encadrement des loyers, il estime qu’une suppression directe n’est pas envisageable et préfère parler de « débrancher progressivement ».

 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire