Candidats aux présidentielles 2017 : les principales mesures pour l’immobilier

Encadrement des loyers, programmes de construction, dispositifs d’aide : découvrez les grandes mesures prévues par cinq candidats à l’élection présidentielle 2017 en matière de logement.

Marine Le Pen : pour une réduction des dépenses logement

La candidate du front national a annoncé son intention de réduire les dépenses de logement des ménages. Pour cela, elle compte notamment créer une Protection-Logement-Jeunes avec un plan de construction de logements étudiants et une revalorisation de 25 % des APL jusqu’à 27 ans, mais aussi réserver aux Français l’attribution du logement social.

François Fillon : pour une fiscalité plus stable

Baisse des droits de mutation à titre onéreux payés chez le notaire, augmentation de la taxe foncière sur les propriétés non bâties et constructibles dans les zones tendues, et règles de la fiscalité fixées sur 5 ans sans possibilité de modification : telles sont certaines des mesures proposées par le candidat de la droite.

Emmanuel Macron : pour des aides aux publics en difficulté

Le fondateur du mouvement En Marche ! pense concentrer ses efforts sur les publics en difficulté et ayant du mal à accéder au logement. Il préconise ainsi la création d’un bail mobilité dans les zones tendues, signé pour moins d’un an et encadré afin d’éviter sa généralisation.

Benoît Hamon : pour la protection des locataires

Le candidat du PS mise sur la protection des locataires et acheteurs avec la généralisation de l’encadrement des loyers à toutes les zones tendues, mais aussi avec l’encadrement du métier d’agent immobilier. Il compte par ailleurs construire 150 000 logements sociaux par an et augmenter les aides à la pierre.

Jean-Luc Mélanchon : pour une sécurité sociale du logement

D’après le leader de La France Insoumise, tout le monde a droit à un logement et personne ne devrait payer plus de 20 % de ses revenus pour cela. Il souhaite donc créer un dispositif permettant à tous d’avoir droit à un logement issu du parc social. Et préconise la construction de 200 000 logements sociaux par an.

 

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Articles similaires

Laisser un commentaire